Inviter les candidat·e·s à signer l’engagement « Une ville pour les animaux »

Engagement : une ville pour les animaux

→ Ouvrir l'engagement et découvrir les mesures
→ Découvrir le Guide pratique pour mettre en œuvre les mesures Vous souhaitez que les candidat·e·s aux élections municipales de 2020 s’engagent à réduire la souffrance animale ?

  1. Trouvez qui sont les candidat·e·s têtes de liste dans votre commune en contactant votre mairie, en effectuant des recherches sur internet, ou encore en contactant les partis politiques concernés.
  2. Écrivez courtoisement aux candidat·e·s têtes de liste de votre commune, ou rencontrez-les, afin de leur faire savoir qu’à l’instar de 7 Français sur 10 vous attendez de leur part qu’ils et elles s'engagent sur des mesures concrètes pour réduire la souffrance des animaux.
  3. Invitez-les à signer l’engagement « Une ville pour les animaux » que vous aurez joint en PDF au mail ou remis en main propre, tout en leur demandant de faire acte de cette signature par une photo.
  4. Informez-nous des signatures que vous aurez obtenues en nous transmettant les preuves publiques d’engagement (photos, liens pour des articles de presse, communications de candidat·e·s têtes de liste, etc.) à cette adresse : [email protected] Nous référencerons les engagements pris sur le site.
Merci pour votre mobilisation !

Des attentes partagées par 7 Français sur 10

72 %* des Français trouvent important que dans leur commune, les candidat·e·s aux élections municipales de mars 2020 s'engagent sur des mesures concrètes en matière de protection animale.

72 % sont favorables à ce que le/la maire de leur commune, à l'issue des élections municipales de mars 2020, désigne un(e) adjoint(e) en charge de la protection animale.

73 % sont favorables à ce que la viande, les œufs, les laitages et le poisson issus de l’élevage intensif soient exclus de la commande publique (cantines scolaires, restauration collective…).

66 % sont favorables à la mise en place d’une alternative végétarienne quotidienne dans les cantines scolaires de leur commune.

64 % sont favorables à l’introduction de deux repas végétariens par semaine dans les cantines scolaires de leur commune.

* Selon l’enquête menée les 12 et 13 novembre 2019 par l’IFOP à la demande de L214

→ Le sondage complet

Les Français et la prise en compte de la cause animale dans les politiques municipalesIFOP, 2019

→ Retour à la page d'accueil Élections municipales 2020