Photo de Jean-Luc Bennahmias

Jean-Luc Bennahmias penche contre les animaux

6.5/20

Agir !

Interpellez-le

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Jean-Luc Bennahmias ?

Prises de position de Jean-Luc Bennahmias classées par thème :

Dernières prises de position de Jean-Luc Bennahmias (16 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par type
par espèce
par implication
par parti
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 28 décembre 2020 - Manifeste → Nationale

Manifeste de la FLAC demandant l’interdiction d’accès aux corridas pour les mineurs de moins de 16 ans, «dans l'attente de l'abolition»

Manifeste de la FLAC
Responsables politiques ayant signé le manifeste de la FLAC
Simone Veil – Ministre
Rama Yade – Ministre
Barbara Pompili – Ministre
Pascal Canfin – Ministre
Corine Lepage – Ministre
Emmanuelle Cosse – Ministre
François De Rugy – Ministre, président de l’Assemblée nationale
Typhanie Degois – Députée
Alexandra Valetta-Ardisson – Députée
Benjamin Griveaux – Député
Aurore Bergé – Députée
Cédric Villani – Député
Loïc Dombreval – Député
Samantha Cazebonne – Députée
Jean-Marc Roubaud – Député
Michel Zumkeller – Député
Arnaud Bazin – Sénateur
Claudine Kauffmann – Sénatrice
Yannick Kerlogot – Député

a penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 15 décembre 2016 - Programme → Nationale

Jean-Luc Bennahmias désapprouve les « formes d'agriculture industrielle », dont l'élevage

Semble positif mais préoccupation anecdotique pour les animaux qui nécessite d'être précisée par des propositions programmatiques

L’espace français permet de se passer des formes d’agriculture industrielle qui se sont concrétisées, dans d’autre pays par d’immenses fermes industrielles, associant une apparence de rentabilité immédiate, avec la production de difficultés réelles et de long terme. Que ce soit la qualité des aliments produits, les conditions de travail, la condition animale, et l’absence de savoir-faire paysan.
(extrait du programme de Jean-Luc Bennahmias, candidat à la primaire de la gauche)

Agir !

Encouragez-le

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 12 décembre 2012 - Vote → Européenne

Ces eurodéputés ont voté contre la limitation à huit heures du transport des animaux d'abattage le 12/12/2012

Ces eurodéputés ont voté contre l' "amendement 1" qui proposait d'ajouter à la Proposition de résolution du Parlement européen sur la protection des animaux pendant le transport que le Parlement européen recommande « une limitation de la durée du transport des animaux d’abattage à 8 heures; demande à la Commission de soumettre des propositions législatives en vue de limiter la durée du transport des animaux d’abattage à 8 heures ».

Sophie Auconie, Jean-Marie Cavada, Gaston Franco, Françoise Grossetête, Philippe Juvin, Alain Lamassoure, Constance Le Grip, Corinne Lepage, Véronique Mathieu, Elisabeth Morin-Chartier, Maurice Ponga, Robert Rochefort, Tokia Saïfi, Dominique Vlasto et Henri Weber avaient pourtant signé, comme la majorité des eurodéputés, une Déclaration [...] sur la fixation d'une durée maximale de huit heures pour le transport [...] des animaux destinés à l'abattage quelques mois plus tôt.

Le Parlement a rejeté cet "amendement 1" et sa « limitation à 8 heures » lors du vote sur la Résolution du Parlement européen du 12 décembre 2012 sur la protection des animaux pendant le transport.

Plus d'informations sur l' "amendement 1" ci-dessous :

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 4 juillet 2012 - Vote → Européenne

Ces eurodéputés ont voté pour limiter à huit heures le transport des animaux d'élevage le 04/07/2012

Ces eurodéputés ont voté pour l' "amendement 1" qui proposait d'ajouter à la Proposition de résolution du Parlement européen sur la stratégie de l’Union européenne pour la protection et le bien-être des animaux 2012-2015 « une proposition visant à limiter à huit heures le temps de transport des animaux d'élevage, comme le demande notamment la déclaration écrite n° 49/2011, adoptée le 15 mars 2011 ».

Le Parlement a rejeté cet "amendement 1" et sa « proposition visant à limiter à 8 heures » lors du vote sur la Résolution du Parlement européen du 4 juillet 2012 sur la stratégie de l’Union européenne pour la protection et le bien-être des animaux 2012-2015.

La majorité des parlementaires européens avaient pourtant signé une Déclaration [...] sur la fixation d'une durée maximale de huit heures pour le transport [...] des animaux destinés à l'abattage quelques mois plus tôt.

Plus d'informations sur l' "amendement 1" ci-dessous :

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 15 mars 2012 - Vote → Européenne

Ces eurodéputés n'ont pas soutenu la limitation du temps de transport des animaux

Absents du débat

Les eurodéputés ci-contre n'ont pas signé la déclaration écrite en faveur d'une limitation à huit heures du temps de transport des animaux destinés à l'abattage, initiative du député danois Dan Jorgensen soutenue par plus d'un million de citoyens européens (campagne 8 Hours emmenée par l'association Animals' Angels).

A la clôture des signatures le 15 mars 2012, cette déclaration est devenue la position officielle du Parlement européen grâce à l'obtention d'une majorité de signatures, dont une courte majorité d'eurodéputés français (38 sur 74).

Seule la Commission européenne ayant le pouvoir d'initiative législative, la position du Parlement européen constitue un appel au changement adressé à la Commission mais n'a pas de valeur contraignante.

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 13 octobre 2011 - Vote → Européenne

Ces eurodéputés n'ont pas signé la déclaration sur la gestion de la population canine

Laissent faire sans réagir

Ces eurodéputés n'ont pas signé la déclaration du Parlement européen du 13 octobre 2011 sur la gestion de la population canine dans l'Union européenne, déclaration qui, notamment, « demande aux États membres d'adopter [...] des lois en matière de contrôle de la population canine et contre la cruauté envers les animaux, la promotion des actes vétérinaires, notamment la vaccination contre la rage et la stérilisation [...] ainsi que des mesures visant à encourager les propriétaires d'animaux domestiques à adopter un comportement responsable »

Les déclarations écrites ne sont pas contraignantes pour le Parlement : elles peuvent seulement être considérées comme un acte représentant la position de ses auteurs et signataires.

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 16 décembre 2010 - Proposition de loi → Européenne

Déclaration écrite pour renforcer l'interdiction de l'enlèvement des nageoires de requins

Ces eurodéputés ont signé la déclaration du Parlement européen du 16 décembre 2010 sur le soutien à apporter au renforcement de l'interdiction par l'Union européenne de l'enlèvement des nageoires de requins, déclaration qui « invite la Commission à remettre une proposition visant à interdire l'enlèvement des nageoires de requins à bord des navires d'ici au deuxième anniversaire du plan d'action communautaire pour la conservation et la gestion des requins en février 2011 ».

Les déclarations écrites ne sont pas contraignantes pour le Parlement européen : elles peuvent seulement être considérées comme un appel de ses auteurs et signataires à la Commission européenne qui dispose de l'initiative législative.

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 8 septembre 2010 - Vote → Européenne

Ces eurodéputés ont voté contre un renforcement des normes en expérimentation animale

Avant l'adoption finale de la Directive, 3 amendements destinés à renforcer la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques sont soumis au vote des eurodéputés. Les députés ci-contre :

  • ont voté CONTRE l'amendement pour que les pays membres aient la possibilité d'adopter des règles nationales plus contraignante que les normes minimales fixées par la Directive
  • ont voté CONTRE l'amendement destiné à limiter l'usage des primates non-humains aux cas où des affections sévèrement invalidantes sont en jeu