Photo de Marie-France Beaufils

Marie-France Beaufils penche pour les animaux

14.5/20
Maire - Saint-Pierre-des-Corps

Agir !

Encouragez-la

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Marie-France Beaufils ?

Prises de position de Marie-France Beaufils classées par thème :

Dernières prises de position de Marie-France Beaufils (2 référencées)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 9 novembre 2019 - Communication officielle → Local

Arras, Mayenne et Saint-Pierre-des-Corps adoptent des vœux visant à demander une interdiction nationale de la détention d'animaux sauvages dans les cirques

Un vœu relatif aux cirques avec animaux sauvages a également été adopté. Le Conseil Municipal :
- rappelle qu’il condamne toutes formes de trafics d’animaux et de maltraitance animale
- demande à l’Etat de prendre les dispositions nécessaires [...]

(extrait du post de Frédéric Leturque)
La délibération [du conseil municipal de Saint-Pierre-des-Corps] émet « le souhait d’une réglementation interdisant la présence d’animaux sauvages dans les cirques, et de privilégier les cirques sans animaux » et sollicite « des contrôles systématiques et la stricte application de l’arrêté du 18 mars 2011, pour tous les cirques avec animaux s’installant sur la commune ».
(extrait de l'article de La Nouvelle République)

a penché pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 8 février 2019 - Dans la presse → Prise de position marquante → Local

Deux repas végétariens mensuels pour tous dans les cantines scolaires de Saint-Pierre-des-Corps

Positif mais pas encore assez ambitieux

A l’autre bout de la chaîne, en cuisine, les recettes ont évolué, avec l’appui d’une diététicienne garante de l’équilibre des repas. Depuis janvier, la cantine sert deux repas végétariens chaque mois, deux fois moins coûteux qu’un plat avec de la viande, et tout aussi équilibré. Avec un effort de pédagogie et une présentation digne d’une carte de restaurant – « plutôt que d’annoncer un couscous végétal, on détaillera les boulettes de sarrasin et leur sauce couscous », sourit le responsable de la cantine –, les changements passent comme une bouchée de pain. « Non seulement les enfants ont aimé, mais on a vu arriver ces jours-là une cinquantaine d’enfants qui ne mangeaient pas à la cantine », se félicite Jean-Marc Pichon, adjoint à l’éducation.

Agir !

Encouragez-la