a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 27 septembre 2012 - Communication officielle → Européenne

Francois Alfonsi dénonce et souhaite la suppression définitive de la découpe des ailerons de requins en mer

Agir !

Félicitez-le

Chaque année, des millions de requins sont capturés, leur aileron coupé et leur carcasse rejetée en mer, dans le seul but de répondre à la demande du marché asiatique. [...] Pour que le « shark finning » soit interdit dans le droit international, nous devons d’abord faire en sorte qu’il soit banni totalement en Europe !
article de François Alfonsi

Intégralité de l'article ci-dessous :

Encore quelques efforts pour interdire la découpe d’ailerons de requin en mer
Rédigé le Jeudi 27 Septembre 2012

Mercredi 19 septembre, la commission Pêche du Parlement européen a adopté une proposition de la Commission européenne visant à bannir définitivement la découpe des ailerons de requin à bord des navires. Depuis longtemps, le groupe des Verts/ALE au Parlement européen soutient l’interdiction totale de cette pratique odieuse.

Chaque année, des millions de requins sont capturés, leur aileron coupé et leur carcasse rejetée en mer, dans le seul but de répondre à la demande du marché asiatique. Nous assistons, non seulement à un terrible gaspillage, mais aussi à la menace grandissante de la disparition de certaines espèces de requins. En Europe, un règlement interdit à tous les navires battant pavillon d’un Etat-membre de se livrer à cette pratique scandaleuse. Pourtant, des dérogations autorisent encore à certains pêcheurs la découpe d’ailerons à bord des navires, avant le débarquement séparé des carcasses. Pour que le « shark finning » soit interdit dans le droit international, nous devons d’abord faire en sorte qu’il soit banni totalement en Europe !

Ce mercredi 19 septembre 2012, un premier signal encourageant a été donné par les eurodéputés réunis au sein de la commission Pêche du Parlement européen. Ils ont voté pour la suppression de cette fameuse dérogation. C’est une bonne nouvelle : si cette interdiction est soutenue par l’ensemble des parlementaires en session plénière à la fin du mois d’octobre, sa mise en application sera immédiate. Mais nous devons encore négocier. Les amendements qui ont été adoptés contiennent quelques failles juridiques qu’il faut absolument supprimer avant le vote définitif du Parlement. Les eurodéputés Verts/ALE, Raül Romeva y Rueda en tête, ainsi que Jean-Paul Besset et Isabella Lövin, tous membres de la commission Pêche, vont désormais s’atteler à combattre ces lacunes.