ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 14 novembre 2016 - Programme

Le Parti animaliste veut valoriser les protéines végétales de la mer

Agir !

Félicitez-les

Valoriser les protéines végétales de la mer

  • Favoriser la recherche et le développement de la production, de la récolte et de la commercialisation des algues, aliment du futur.
  • Faciliter et accompagner l’installation d’algoculteurs.

(extrait du programme)

Partie du programme portant sur les animaux aquatiques :

Les animaux aquatiques

Pêche commerciale

  • Programmer l’arrêt du chalutage de fond, des palangres, des filets dérivants et des dispositifs de concentration de poissons par onde (DCP).
  • Développer des méthodes d’insensibilisation et de mise à mort des poissons sur les navires ou sur les lieux de débarquement.
  • Interdire l’utilisation d’appâts vivants.
  • Arrêter immédiatement la pêche des requins-tigres et des requins-bouledogues. Renforcement de la protection des plages destinées au surf, éducation des usagers de loisirs des espaces maritimes.
  • Encadrer le transport et la mise à mort des crustacés et céphalopodes.

Habitat marin

  • Créer de nouveaux sanctuaires marins. Renforcer la protection des existants. La France ayant le deuxième domaine maritime au monde, elle doit ambitionner d’avoir le premier domaine maritime protégé au monde.
  • Instaurer un plan de lutte ambitieux contre les déchets maritimes : sensibilisation, prévention, nettoyage des littoraux, …
  • Renforcer la protection des aires maritimes contre le braconnage et les pratiques illégales de pêche.

Valoriser les protéines végétales de la mer

  • Favoriser la recherche et le développement de la production, de la récolte et de la commercialisation des algues, aliment du futur.
  • Faciliter et accompagner l’installation d’algoculteurs.

Élevages aquacoles

  • Transcrire en des mesures contraignantes les recommandations européennes en matière de protection des poissons dans les élevages (en matière de détention, transport, manipulation, abattage…).
  • Favoriser la recherche et la mise en place de méthodes d’insensibilisation et de mise à mort des poissons dans les élevages.
  • Moratoire sur les élevages piscicoles (interdire l’installation de nouveaux élevages piscicoles ainsi que l’extension des existants).
  • Interdire les pratiques qui consistent à priver d’alimentation les animaux pour des périodes longues quelle qu’en soit la raison (améliorer le goût, améliorer la qualité des oeufs chez les poissons reproducteurs, etc).
  • Interdire l’épédonculation des crevettes.

Pêche de loisir

  • Mettre fin aux pratiques cruelles : concours de pêche, pêche au vif, pêche à la gaffe, hameçon à ardillon, etc.