Mer & pisciculture

Ces eurodéputés ont voté pour l'amendement 9 demandant que la réduction du chalutage de fond soit «planifiée par les gouvernements sur la base des meilleurs avis scientifiques disponibles» (rejeté)

Personnalités politiques (25)

Filtrez les personnalités par partis ou ancrages géographiques pour les interpeller en fonction de ces critères.

Photo David Cormand
David Cormand Eurodéputé EELV
Photo Manon Aubry
Manon Aubry Eurodéputée FI
Photo Caroline Roose
Caroline Roose Eurodéputée EELV
Photo Raphaël Glucksmann
Raphaël Glucksmann Eurodéputé Place Publique
Photo Aurore Lalucq
Aurore Lalucq Eurodéputée Place Publique
Photo Karima Delli
Karima Delli Eurodéputée EELV
Photo Bernard Guetta
Bernard Guetta Eurodéputé Renaissance
Photo François Alfonsi
François Alfonsi Eurodéputé Femu a Corsica
Photo Lydie Massard
Lydie Massard Eurodéputée UDB

Vote

Pêche industrielle Européenne

Ces eurodéputés ont voté pour l'amendement 9, rejeté par le Parlement européen à 343 voix contre 177, et proposant d'ajouter le paragraphe suivant :

Rapport A9-0437/2023
Niclas Herbst
Plan d’action de l’UE: protéger et restaurer les écosystèmes marins pour une pêche durable et résiliente
(2023/2124(INI))

Paragraphe 18 bis (nouveau)
Amendement

18 bis. se déclare de nouveau inquiet face aux nombreuses perturbations physiques des fonds marins dans les eaux côtières de l’Union, en particulier celles qui résultent du chalutage de fond, sachant que l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture a déterminé que les chaluts de fond sont les engins qui contribuent le plus aux niveaux annuels de rejets et qu’ils nuisent fortement aux fonds marins, en fonction de la pêche et des particularités des zones exploitées; note que le chalutage de fond est l’une des techniques de pêche les plus utilisées dans l’Union et que sa réduction devrait être effectuée avec soin et correctement planifiée par les gouvernements sur la base des meilleurs avis scientifiques disponibles.

Lire la suite

Attentes citoyennes

84%

des Français
se disent prêts à modifier et réduire leur consommation de poisson pour éviter la surpêche, la souffrance animale et les prises accessoires

Parcourir les sondages
90%

des sympathisants de gauche
se disent prêts à modifier et réduire leur consommation de poisson pour éviter la surpêche, la souffrance animale et les prises accessoires

Parcourir les sondages