Photo de Philippe Laurent

Philippe Laurent agit contre les animaux

3.7/20
Maire - Sceaux
Logo UDI UDI
 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Philippe Laurent ?

Prises de position de Philippe Laurent classées par thème :

Dernières prises de position de Philippe Laurent (2 référencées)

ont agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 18 novembre 2015 - Dans la presse → Prise de position marquante → Local

L'Association des maires de France défavorable au droit à manger végétarien dans les cantines scolaires

Ainsi, il serait contraire au principe de laïcité d’exclure un aliment ou un type d’aliment pour répondre à des prescriptions religieuses ou philosophiques comme il le serait d’ailleurs également de proposer systématiquement cet aliment ou ce type d’aliment.
En ce sens, l’utilisation du terme même de « menu de substitution » est impropre.
Les paniers repas ne peuvent, quant à eux, être envisagés que pour des raisons médicales justifiées, dans le cadre du projet d’accueil individualisé (PAI).
Il n’est pas non plus envisageable d’obliger les communes (ou EPCI) à prévoir obligatoirement un menu végétarien.

(extrait du Hors-série "Laïcité, le Vade-mecum de l'AMF")

Agir !

Interpellez-les

a agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 3 septembre 2015 - Dans la presse → Prise de position marquante → Local

Le Secrétaire général de l'AMF Philippe Laurent s'oppose à l'obligation de proposer une alternative végétarienne dans les cantines

L'histoire ne dit pas si Philippe Laurent a signé la pétition de Gilles Platret. Quoi qu'il en soit, le maire (UDI) de Sceaux, également secrétaire général de l'AMF et vice-président du Conseil national d'évaluation des normes, s'insurge lui aussi sur le fait "que des parlementaires et des hauts fonctionnaires imaginent régler cette affaire par la loi, en obligeant toutes les mairies à prévoir des repas sans porc, ou végétariens, etc.
(extrait de l'article de Valérie Liquet, Localtis.info)