Photo de Xavier Fortinon

Xavier Fortinon agit contre les animaux

4.5/20
Pdt département - 40
Logo PS PS

Agir !

Interpellez-le

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Xavier Fortinon ?

Prises de position de Xavier Fortinon classées par thème :

Dernières prises de position de Xavier Fortinon (2 référencées)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 5 août 2018 - Dans la presse

Président du département, députés et sénateurs présents à l'AG de l’association landaise des chasses "traditionnelles"

Jamais le risque de voir disparaître les chasses traditionnelles landaises n’a été aussi grand… Le "triste constat" a été partagé devant moins de 200 chasseurs à la matole vendredi, à Campagne, par le président de l’association landaise des chasses traditionnelles. Alors que la structure ne recense plus cette année que 212 adhérents, contre 507 l’an passé (...) Merci de ne pas nous lâcher dans la tourmente", poursuivait-il à l’adresse de la sénatrice Monique Lubin, des députés Vallaud et Causse (Fabien Lainé était représenté par un collaborateur), du président du Département, Xavier Fortinon, et autres élus locaux de droite comme de gauche.
(extrait de l'article de Sud-Ouest)

Agir !

Interpellez-les

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 29 septembre 2017 - Dans la presse → Local

Ces élus des Landes demandent davantage d'aides de l'État pour les filières foie gras et avicoles du département

C’est l’appel lancé par plusieurs élus landais (le président du Département Xavier Fortinon, le député Boris Vallaud, les sénateurs Monique Lubin et Eric Kerrouche), soutenus dans cette démarche par le la FDSEA, les Jeunes agriculteurs 40, le Modef et le FDJA-Modef.
"Eleveurs, salariés, chefs d’entreprise, élus locaux, Landaises et Landais, nous vivons tous dans un territoire où 6 000 emplois sont issus des filières gras et volailles de chair. Ici on élève des canards, des poulets et l’on cultive le bien-vivre avec des produits d’exception. Il est indispensable que les pouvoirs publics mettent en œuvre au plus vite un plan de financement pour accompagner la reprise d’activité.