Animaux de compagnie

Pictogramme de les animaux de compagnie

On n'a pas deux cœurs, l'un pour l'homme, l'autre pour l'animal… On a du cœur ou on n'en a pas.

Alphonse de Lamartine (1790-1869)

63 millions d’animaux (dont 13 millions de chats et 7 millions de chiens) peuplent les foyers français.
Les chiens et les chats possèdent des capacités d’apprentissage. Ils utilisent mimiques, postures et modulations vocales pour communiquer avec les humains.
76% des Français estiment que le bien-être des animaux de compagnie devrait être mieux protégé qu’il ne l’est aujourd’hui (Commission européenne, Eurobaromètre 2016). →Mieux connaître l’opinion publique

Parcourir les dernières prises de position sur Animaux de compagnie

Pour aller plus loin

 

Classement des personnalités politiques sur les animaux de compagnie

Chercher une personnalité politique

(les personnalités politiques n'ayant pas de note référencée sur ce thème ne sont pas affichées)

Pour les animaux

3 personnalités

Pdt région

Valérie Pécresse

Photo de Valérie Pécresse

LR

agit pour les animaux sur le thème des animaux de compagnie
18/20
Pdt région

Hervé Morin

Photo de Hervé Morin

UDI

agit pour les animaux sur le thème des animaux de compagnie
17/20
Pdt région

Jean Rottner

Photo de Jean Rottner

LR

agit pour les animaux sur le thème des animaux de compagnie
16/20
 

Contre les animaux

Aucun

Aucune personnalité politique référencée avec ces critères

 
Voir l'action de ces personnalités sur un autre thème :

Chercher une personnalité politique

Dernières prises de position politiques concernant les animaux de compagnie

574 prises de position

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 22 janvier 2019 - Question parlementaire

La députée Émilie Guerel demande au Gouvernement d'envisager la stérilisation systématique des chats errants

il apparaît toutefois difficile aujourd'hui de lutter efficacement contre la propagation des chats errants en France. Dès lors, elle souhaiterait connaître la position du Gouvernement sur la stérilisation systématique des chats errants dans des lieux publics.
(extrait de la question)

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 17 janvier 2019 - Dans la presse → Implication locale

La ville d'Avignon va ouvrir un accueil de nuit acceptant les sans-abris en compagnie de leurs chiens

Un accueil de nuit pour les SDF et personnes en très grande précarité va ouvrir d'ici quelques semaines à Avignon. La ville va mettre à disposition "la maison Pertuis" boulevard Eisenhower où il y a pour l'instant un service du CCAS . Ces locaux ne se trouvent pas loin du centre-ville pour que l'accès soit facilité. Y sera accueilli un public essentiellement masculin et accompagné si besoin d'animaux. C'est ce qui est réclamé depuis longtemps par les personnes en difficultés qui préfèrent rester dehors que de se séparer de leurs chiens.
(extrait de l'article de Marie-Audrey Lavaud, France Bleu)

Agir !

Félicitez-la

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 15 janvier 2019 - Question parlementaire

Le député Meyer Habib demande l'interdiction des colliers à pointes et des colliers électriques

il lui demande quelles sont les mesures qu'il entend prendre pour mettre l'ensemble de la législation française en cohérence et en ligne avec les attentes et les valeurs de la société française en interdisant l'emploi et la vente libre de colliers à pointes et à stimulation électrique
(extrait de la question)

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 5 janvier 2019 - Dans la presse → Implication locale

La ville d'Homécourt aménage un espace canin de liberté

Depuis peu, un parc à chiens fonctionne sur les berges de l’Orne, grâce à l’association Mille pattes ho mais courtoise, avec le soutien de la municipalité
mise à disposition du terrain par la municipalité, qui a pris soin de le clôturer. La Ville s’est engagée à effectuer deux tontes par an.
(extraits de l'article de Virginie Dedola, Le Républicain Lorrain)

Agir !

Félicitez-le

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 25 décembre 2018 - Question parlementaire

Le ministre de l'Agriculture refuse de renforcer la protection des chiennes "reproductrices" dans les élevages

A la question du député Loïc Dombreval qui demande s'il est possible d'envisager que le nombre maximal de portées autorisées par femelle reproductrice, par période de deux ans, soit ramené à deux, avec obligation de respecter une période de chaleur improductive entre deux nichées, et si d'autre part, un âge limite, au-delà duquel il serait interdit d'exploiter les femelles comme reproductrices, ne pourrait pas être fixé, le ministre répond qu'il ne paraît pas nécessaire d'imposer de nouvelles obligations aux éleveurs français mais de faire respecter la réglementation en vigueur et de faire reconnaître celle-ci comme modèle auprès des autres pays de l'Union européenne (UE)

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 4 décembre 2018 - Question parlementaire

La députée Corinne Vignon demande un renforcement de la réglementation de protection des NAC (nouveaux animaux de compagnie)

L'appellation « NAC » regroupe essentiellement les rongeurs, oiseaux, lapins, reptiles et amphibiens. Ils sont de plus en plus présents dans les foyers français : 5,5 % en posséderaient (soit environ 3,4 millions d'animaux). Depuis le 1er janvier 2016, la réglementation concernant la protection des animaux de compagnie s'est renforcée et de nouvelles obligations sont applicables pour encadrer la vente et l'élevage de chiens et de chats. Ces dispositions n'ont pas été étendues aux NAC.
(extrait de la question)

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 15 novembre 2018 - Communication officielle → Implication locale

La ville d'Angers aménage des espaces canins de liberté

La Ville d’Angers aménage deux premiers espaces canins de liberté dans le parc de Balzac (au pied de l'Immeuble Montesquieu, côté allée des chênes) et un dans le square de l’Arboretum. L'espace du parc Balzac a ouvert début décembre 2018.
Ces espaces sont destinés à la mise en liberté des chiens à condition qu’ils soient accompagnés de leur maître (les autres animaux de compagnie ne sont pas admis).

L’espace de détente pour chiens est entouré d’une clôture grillagée, disposant d’un portillon de fermeture et d’ouverture aménagé avec quelques mobiliers urbains (distributeur de sacs canins, corbeilles de propreté....).
Pour la bienséance de tous, 4 règles principales sont à respecter dans ces espaces canins de liberté :

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 13 novembre 2018 - Question parlementaire

Laëtitia Romeiro Dias demande que l'emploi de la sirène soit autorisé pour le transport en urgence des animaux blessés

La deuxième relève des véhicules d'intérêt général bénéficiant de facilités de passage (véhicules d'intervention d'EDF et de GDF, du service de surveillance de la SNCF, ou encore de transports de fonds de la Banque de France). Ils peuvent circuler avec un bruit sonore dit « deux tons trois temps ». Aujourd'hui, ces facilités de passage ne profitent guère aux véhicules transportant des animaux gravement blessés. Il s'agit pourtant d'une mesure utile et non coûteuse, qui permettrait de mieux prendre en charge les animaux abandonnés, blessés et en situation d'urgence. En effet, en 2018, entre 60 000 et 100 000 animaux de compagnie ont été abandonnés par leurs maîtres, dont beaucoup sont parfois lâchés et laissés à eux-mêmes sur les aires d'autoroutes durant la période estivale.
(extrait de la question)

ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Animaux de compagnie

Chasse

Droit animal

Élevage

Zoo / Cirque

le 8 novembre 2018 - Communication officielle → Prise de position marquante → Implication locale

Mission Animaux de la ville de Paris : amendements du Groupe Écologiste de Paris

Mettre en place une commission animale permanente à la Ville de Paris composée d’élu.e.s des différents groupes politiques et pouvant régulièrement auditionner l’ensemble des acteurs en lien avec la question animale
Ajouter une clause bien-être animal dans les marchés publics, concessions et autorisations administratives de la ville de Paris
Créer un nouveau métier au sein de la Ville : animalier
Travailler avec les services et les associations concernées à l’aménagement et la mise en place de dispositifs permettant aux personnes en situation d’errance de se rendre dans les structures d’hébergement d’urgence avec leurs chiens
Aménager 35 espaces canins sur l’ensemble de la ville de Paris, répartis équitablement sur le territoire pour que chaque maître ou maîtresse puisse avoir un parc canin à moins de 500 mètres de chez lui/elle (8-10 min à pieds) en lien avec les mairies d’arrondissement
Réaliser des campagnes régulières de recensement accompagnées par la médiatisation de campagne de stérilisation des chats errants en veillant à la mise en valeur des associations qui apportent ces soins
Autoriser par conventionnement 10 abris pour chats errants après présentation des abris déjà existants dans la Ville et une d’une cartographie des lieux potentiels en collaboration avec les associations concernées et les mairies d’arrondissement
Veiller à la mise en place systématique de nichoirs à moineaux et d’hôtels à insectes dans les programmes d’aménagement, de réaménagement de bâtiments ou d’espaces publics
Favoriser dès que cela est possible la présence d’animaux dits « communs » dans la ville afin de banaliser leur contact auprès des petit.e.s Parisien.ne.s comme des plus grand.e.s.
Construction et gestion de pigeonniers dans le cadre de chantiers jeunes
Relancer tous les piegonniers déjà existants dans la ville et en construire de nouveaux dont un à la Ferme de Paris
Poursuivre le dialogue engagé avec les circassien.ne.s pour accompagner leur reconversion sociale et économique pour des spectacles sans animaux sauvages, dans un délai raisonnable à déterminer avec ces derniers de deux ans
Ne plus autoriser dans la ville de Paris aucun spectacle fixe ou itinérant présentant des animaux sauvages, dans un délai de deux ans
Organiser un partenariat avec le concours des associations pour que les animaleries ne présentent que des animaux issus de refuges
(extraits des préconisations portées par les amendements)
L'ensemble des amendements ont été retirés au profit d’un vœu de l’exécutif concernant les animaleries