Animaux liminaires

Le conseil de Paris Centre vote un vœu demandant à la ville de Paris la création d'un groupe de travail sur des méthodes de gestion des populations de rats non-létales

Personnalités politiques (3)

Photo Jacques Boutault
Jacques Boutault Élu municipal, délégué à la condition animale (75) EELV
Photo Corine Faugeron
Corine Faugeron Conseil de Paris EELV
Photo Ariel Weil
Ariel Weil Maire (75), Conseil de Paris PS

Partis politiques (2)

Vote vœu

Municipale

VP 2023 13 Vœu déposé par le groupe écologiste de Paris Centre relatif à la création d’un groupe de travail parisien pluridisciplinaire expérimentant des méthodes de gestion des populations de rats, non cruelles, non létales et efficaces, avec un suivi scientifique

[...]

Dorine BREGMAN, Adjointe au Maire en charge de la propreté de l’espace public, des commerces et de l’artisanat de proximité, de la vitalité économique et du tourisme
Justement, nous avons décidé de les appeler rats et pas surmulots. C’est un vœu pour demander qu’un groupe de travail mette en place des solutions non létales et scientifiques pour accepter et comprendre comment on vit avec les rats. Le rat est indissociable de l’homme et l’homme est indissociable du rat. À partir de là, il faut que nous trouvions une solution.

[...]

Tout de même, la Ville de Paris a adopté voici maintenant deux ans la Charte du bien-être animal. Les rats font partie des animaux de la Ville. Il faut que l’on trouve des méthodes conformes aussi à la Charte du bien-être animal. Surtout, l’idée de ce vœu était pour rappeler qu’aujourd’hui, on estime que les rats sont un problème d’hygiène. Or, ce n’est pas du tout prouvé. En effet, ils ont une maladie spécifique qui peut être transmise aux hommes, la leptospirose, mais tous les égoutiers qui sont en contact avec les rats sont vaccinés. Il n’y a aucun cas de leptospirose chez les égoutiers et je n’ai pas réussi à en trouver. Il y en a peut-être quelques-uns, mais j’ai recherché et nous n’en avons pas trouvé à Paris. Nous ne sommes pas en danger du point de vue de l’hygiène. Il faut que l’on trouve une solution. C’est pour cela qu’il faut que nous travaillions à la fois avec la direction de la Santé, mais aussi avec la direction de la Condition animale, que ce groupe de travail soit à la fois piloté par Anne SOUYRIS et par Christophe NAJDOVSKI, pour arriver à trouver une solution. Comme c’est un groupe de travail pluridisciplinaire, des scientifiques seront à la fois des vétérinaires, mais aussi les chercheurs du Museum.

[...]

À l'issue d'un vote à main levée, le vœu est adopté à la majorité des votants

(Extrait du compte-rendu de la séance du Conseil de Paris Centre du 22 mai 2023)

Lire la suite

Tweet

Sources

Partager cette prise de position

Attentes citoyennes

61%

des Parisiens
sont favorables à ce que la mairie de Paris utilise une solution alternative non létale concernant les rats

Parcourir les sondages
78%

des Parisiens
souhaitent que les habitants des villes puissent cohabiter avec les oiseaux, les poissons, les écureuils, les chats...

Parcourir les sondages