Photo de Aurélia Beigneux

Élevage : Aurélia Beigneux penche contre les animaux victimes de l'élevage

8.6/20
Eurodéputée
Classement : 27ème/79 eurodéputés
 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à Aurélia Beigneux ?

Prises de position de Aurélia Beigneux classées par thème :

Prises de position concernant l'élevage (31 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
Présidentielle
par sous-thème
par espèce
par type
par implication
par parti
a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 15 juillet 2022 - Question parlementaire → Européenne

L'eurodéputée Aurélia Beigneux demande à la Commission d'interdire le transport des animaux vivants durant les périodes de forte chaleur

Question avec demande de réponse écrite à la Commission de l'Eurodéputée Aurélia Beigneux :

Températures supérieures à 30 oC, absence de climatisation, trajets longs de plusieurs jours, faim, soif, promiscuité et insalubrité: voici le résumé exhaustif des conditions de transport des animaux pendant l’été. En cette saison, ils plusieurs millions à souffrir en silence à travers les routes d’Europe, sur le chemin pour l’abattoir. Une souffrance qui, d’ailleurs, ne prend pas fin lorsque le voyage s’achève, nombreux étant les pays où les animaux se retrouvent brutalement déchargés à l’aide d’aiguillons électriques et de bâtons.

ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

Pictogramme Droit animal Droit animal

Pictogramme Élevage Élevage

le 11 juillet 2022 - Question parlementaire → Européenne

4 eurodéputés demandent à la Commission de lutter contre le trafic d'équidés et de «nommer un commissaire européen chargé du bien-être et de la protection des animaux»

Question avec demande de réponse écrite à la Commission des Eurodéputés :
à la Commission
Article 138 du règlement intérieur
Aurélia Beigneux (ID), Catherine Griset (ID), Virginie Joron (ID), Annika Bruna (ID)

Au début du mois de juin, plusieurs personnes ont été interpellées dans le cadre d’une enquête sur une fraude internationale. Ces individus sont accusés d’avoir falsifié des passeports de chevaux de loisir, qui ont ensuite été vendus pour leur viande.

Agir !

Félicitez-les

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 15 février 2022 - Vote vœu → Européenne

Ces eurodéputés ont voté pour l'amendement appelant à interdire le broyage ou le gazage des poussins et des canetons en Europe (Am12, rejeté)

L'amendement suivant (n°12) déposé sur le rapport Decerle (Rapport d'exécution relatif au bien̂-être des animaux sur les exploitations) a été rejeté. Il proposait d'inclure le paragraphe suivant dans le rapport:

31 bis. désapprouve la mise à mort
systématique et contraire à l’éthique de
milliards de poussins et de canetons dans
l’Union chaque année, que ce soit à l’aide
d’une machine à broyer ou de gaz
carbonique, car il s’agit d’une violation
de la législation sur le bien-être des
animaux; souligne que la France et
l’Allemagne ont déjà annoncé
l’interdiction de la mise à mort
systématique des poussins mâles et invite
instamment la Commission et les États
membres à suivre cet exemple;

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 20 janvier 2022 - Vote vœu → Européenne

En votant pour l'amendement 2, ces eurodéputés ont voté contre la proposition d'interdire transport des femelles gestantes dans leur dernier trimestre de gestation (amendement adopté)

L'amendement 2 déposé sur la Proposition de recommandation du Parlement européen à l’intention du Conseil et de la Commission faisant suite à l’enquête sur les allégations d’infraction et de mauvaise administration dans l’application du droit de l’Union en ce qui concerne la protection des animaux pendant le transport, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Union a été adopté, rejetant ainsi la proposition d'interdire le transport des femelles gestantes dans leur dernier trimestre de gestation.

Texte original :

Proposition de recommandation
Paragraphe 110

110. souligne la vulnérabilité des
femelles en gestation, qui présentent des

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 20 janvier 2022 - Vote vœu → Européenne

Ces eurodéputés ont voté contre l'amendement 1, qui s'opposait à la proposition d'interdire le transport des animaux non sevrés de moins de 35 jours (amendement adopté)

L'amendement 1 (§104) déposé sur la Proposition de recommandation du Parlement européen à l’intention du Conseil et de la Commission faisant suite à l’enquête sur les allégations d’infraction et de mauvaise administration dans l’application du droit de l’Union en ce qui concerne la protection des animaux pendant le transport, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Union, a été adopté, rejetant ainsi la recommandation d'interdire le transport des animaux (mammifères) non sevrés de moins de 35 jours.

Texte original :

Paragraphe 104
Proposition de recommandation

104. demande à la Commission de fixer,
en s’appuyant sur des études scientifiques

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 10 juin 2021 - Vote vœu → Européenne

51 eurodéputés ont voté contre l'amendement 20 visant à mettre fin aux subventions européennes pour la promotion des produits d'origine animale (rejeté)

Amendement 20
Anja Hazekamp
au nom du groupe The Left
Proposition de résolution B9-0296/2021
Commission de l’agriculture et du développement rural
Initiative citoyenne «End the Cage Age» (Pour une nouvelle ère sans cage)
Proposition de résolution
Paragraphe 33 bis (nouveau)
Proposition de résolution Amendement
33 bis. invite l’Union à cesser de financer
des campagnes de promotion en faveur
des produits d’origine animale, y compris
ceux issus de systèmes utilisant des cages;

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 10 juin 2021 - Vote vœu → Européenne

21 eurodéputés se sont abstenus lors du vote sur l'amendement 16 visant à empêcher l’importation de produits ne respectant pas les normes de l’Union en matière de bien-être animal (rejeté)

Ils laissent faire sans réagir

Amendement 16
Anja Hazekamp
au nom du groupe The Left
Francisco Guerreiro
au nom du groupe Verts/ALE
Proposition de résolution B9-0296/2021
Commission de l’agriculture et du développement rural
Initiative citoyenne «End the Cage Age» (Pour une nouvelle ère sans cage)
Proposition de résolution
Paragraphe 20
Proposition de résolution Amendement
20. demande à la Commission et aux
États membres de veiller à ce que des
contrôles efficaces, y compris douaniers,
soient réalisés sur tous les produits
agroalimentaires importés dans l’Union,
afin de garantir la réciprocité des
exigences de qualité et de sécurité et des

normes de l’Union en matière de bien-être
animal et de renforcer la compétitivité de

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 10 juin 2021 - Vote vœu → Européenne

47 eurodéputés ont voté contre l'amendement 14 demandant à l’Union de cesser de soutenir les modes d'élevage intensifs (rejeté)

Amendement 14
Anja Hazekamp
au nom du groupe The Left
Francisco Guerreiro
au nom du groupe Verts/ALE
Proposition de résolution B9-0296/2021
Commission de l’agriculture et du développement rural
Initiative citoyenne «End the Cage Age» (Pour une nouvelle ère sans cage)
Proposition de résolution
Paragraphe 18 bis (nouveau)
Proposition de résolution Amendement
18 bis. souligne que les pratiques
d’élevage intensif, y compris l’élevage en
cage, présentent un risque accru de
développement de la résistance aux
antimicrobiens et d’émergence de
nouvelles pandémies, comme cela a été
particulièrement mis en évidence lors de
la pandémie de COVID-19, en raison non
seulement de la forte densité d’animaux,
mais aussi de l’empiétement de la

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 27 avril 2021 - Question parlementaire → Européenne

4 eurodéputés demandent à la Commission de stopper les importations de viande chevaline en provenance d'Argentine, d'Uruguay, du Canada et d'Australie

Question avec demande de réponse écrite E-002263/2021 à la Commission des Eurodéputés ;
Annika Bruna (ID), André Rougé (ID), Aurélia Beigneux (ID), Elżbieta Kruk (ECR)

Alors que 9,4 % de la population française mange du cheval, 80 % de la viande chevaline vendue en France est importée, soit 9 000 tonnes en 2019.
Les consommateurs français, faute d’étiquetage décent pour les informer, mangent donc principalement des chevaux importés, notamment d’Amérique, voire d’Australie. Une grande partie des importations proviennent de quatre pays: Argentine, Uruguay, Canada et Australie.

Agir !

Félicitez-les

a penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 30 mars 2021 - Question parlementaire → Européenne

Aurélia Beigneux demande à la Commission de mettre en place une obligation d'étiquetage de la viande selon le mode d'abattage

Positif mais pas assez ambitieux

Question avec demande de réponse écrite de l'Eurodéputée Aurélia Beigneux à la Commission :

Le règlement européen (CE) no 1099/2009 impose l’étourdissement préalable à la mise à mort de tout animal, sauf dérogation religieuse. Une exception devenue la norme et qui concerne 150 abattoirs sur les 250 présents sur le sol français.
Si, au moment de quitter l’abattoir, chaque carcasse est étiquetée selon son mode d’abattage, cette distinction disparaît lors de la mise en rayon. Afin de limiter les pertes, certains industriels passent dans le circuit conventionnel de la viande répondant aux impératifs cultuels.