Photo de Christelle Morançais

Christelle Morançais agit contre les animaux

3.2/20
Pdte région - Pays de la Loire

Agir !

Interpellez-la

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Christelle Morançais ?

Prises de position de Christelle Morançais classées par thème :

Dernières prises de position de Christelle Morançais (3 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par type
par espèce
par implication
par parti
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 17 mai 2021 - Communication officielle → Régionale

Régionales 2021 Pays de la Loire : 1 représentant des chasseurs sur la liste de Christelle Morançais

Sur la liste "Aimer et agir" menée par Christelle Morançais :

  • Philippe Justeau, président de la Fédération de Chasse du Maine et Loire. 21ème sur la liste "Aimer et agir" dans le Maine-et-Loire.

Agir !

Interpellez-la

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 21 juin 2018 - Subvention → Régionale

1 250 000 € d'aides supplémentaires de la région Pays-de-Loire pour les filières avicoles

Enfin, pour répondre à une actualité forte de la filière avicole, notamment en lien avec la situation du groupe Doux, la Région accompagnera la modernisation et/ou l’adaptation des bâtiments d’élevage à de nouvelles productions (poulets lourds, dinde,..) avec un plan qui sera lancé sur le second semestre 2018 en mobilisant 1,25 million d’euros.
(extrait de l'article de Ouest France)

Agir !

Interpellez-la

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 15 mai 2018 - Communication officielle → Régionale

La Région des Pays-de-la-Loire investit des moyens pour faciliter l'exportation de viande bovine sur le marché chinois

L’agro-alimentaire était également au programme de cette mission régionale. Lydie Bernard, vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture et de l’agro-alimentaire, a piloté à Shanghai et Pékin des rendez-vous avec des distributeurs, des transformateurs et des importateurs chinois. Trois représentants de la filière bovine ligérienne l’accompagnaient, ainsi que le Grand Port maritime Nantes Saint-Nazaire pour la partie logistique.
Alors qu’un embargo empêchait jusqu’à présent d’y exporter la viande française, le contexte international actuel laisse présager la possibilité d’une entrée sur le marché chinois dans les prochains mois. « C’est donc le bon moment pour aller à la rencontre des acteurs chinois et créer des liens », explique Lydie Bernard.

Agir !

Interpellez-la