a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 23 mars 2017 - Source associative → Prise de position marquante

Selon Jean-Luc Mélenchon, «il ne serait pas légitime d’organiser un débat parlementaire» sur l'abolition des corridas

il ne serait pas légitime d’organiser un débat parlementaire sur ce sujet. Il nous semble par ailleurs que l’Assemblée a de nombreux autres sujets à connaître. Enfin, il est plus logique de laisser les collectivités locales concernées traiter de cette question.
(extrait de la réponse de Jean-Luc Mélenchon sur la mesure 14)
L'abolition des corridas n'est pas inscrite dans le programme de Jean-Luc Mélenchon. Le texte publié sur le site JLM2017 évoquant la suppression de l'alinéa 7 de l'article 521-1 du Code Pénal est une simple proposition interne datant du processus d'élaboration du programme de la France Insoumise. Cette proposition d'abolition n'a pas été validée pour figurer dans le programme mais atteste cependant du débat interne à la France Insoumise sur les corridas.

Réponse de Jean-Luc Mélenchon sur la mesure 14 du manifeste AnimalPolitique :

Il existe aujourd’hui un cadre légal restrictif concernant les corridas, qui ne les autorise que dans les villes et les régions où elle est une tradition culturelle ininterrompue. Au regard de la restriction géographique quant à la légalité d’organisation de corridas, qu’a confirmé le conseil constitutionnel, il ne serait pas légitime d’organiser un débat parlementaire sur ce sujet. Il nous semble par ailleurs que l’Assemblée a de nombreux autres sujets à connaître. Enfin, il est plus logique de laisser les collectivités locales concernées traiter de cette question.