Génération-s
Photo Benoît Hamon Benoît Hamon
a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 9 avril 2017 - Dans les médias → Nationale

Benoît Hamon : «Je pense sincèrement que notre rapport à l'animal en dit beaucoup au rapport que nous entretenons avec les autres»

Agir !

Félicitez-le

Je ne mets pas en compétition les souffrances (...), je pense sincèrement que notre rapport à l'animal en dit beaucoup au rapport que nous entretenons avec les autres et au monde. Respecter l'animal et sa sensibilité est une responsabilité que j'entends assumer.
La cause animale intéresse éminemment nos citoyens, et cela s'observe aux réactions suscitées par les vidéos de l'association L214. Ce n'est à mes yeux, pas une question secondaire, mais qui définit notre rapport même à l'autre. Je veux enseigner l'empathie, permettre aux animaux de vivre bien, dans le respect de leurs besoins.
(extraits des réponses à Béatrice Majewski, Téléstar)

Intégralité de la réponse à cette question :
Je ne mets pas en compétition les souffrances. Il existe un grand nombre d'urgences que nous avons à traiter : chômage, hausse des inégalités et de la précarité, sécurité, perte de confiance dans nos institutions, etc. Pour autant, je pense sincèrement que notre rapport à l'animal en dit beaucoup au rapport que nous entretenons avec les autres et au monde. Respecter l'animal et sa sensibilité est une responsabilité que j'entends assumer. Nous ne pouvons plus nous permettre de fermer les yeux sur les conditions d'élevage et d'abattage qui sont trop souvent sources de souffrance pour l'animal et l'humain, sur le trafic d'animaux, notamment le trafic de fourrure, 3ème trafic le plus lucratif en France ou sur l'expérimentation animale, parfois injustifiée, alors que des méthodes alternatives existent.

Source :