Élevage

Dans son «Plan alimentation durable 2022-2027», la ville de Paris s'engage, d'ici 2027, à «proposer 2 repas végétariens au minimum par semaine [et] d’augmenter la part de protéines végétales locales» dans sa restauration collective

Félicitez-les

Personnalités politiques (3)

Photo Christophe Najdovski
Christophe Najdovski Élu municipal, délégué à la condition animale (75), Conseil de Paris EELV
Photo Anne Hidalgo
Anne Hidalgo Pdte département (75), Maire (75), Conseil de Paris PS
Photo Audrey Pulvar
Audrey Pulvar Conseil de Paris DVG

Parti politique (1)

Prise de position

Justification de la note : Anne Hidalgo officialise ainsi l'engagement qu'elle avait pris en 2020 en répondant à la charte « Une ville pour les animaux » lors des élections municipales

Direction des Espaces Verts et de l’Environne m e n t

202 2 DEVE 21 Approbation du Plan alimentation durable 2022- 2027 de la Ville de
Paris

PROJET DE DELIBERATION
EXPOSE DES MOTIFS

[...]

Trente millions de repas par an sont servis dans 1 300 restaurants collectifs. La
restauration collective parisienne rassemble des gestionnaires de tailles
différent es en termes de volumes de production, d’effectifs, et s’adresse à des
typologies de convives variées.
La gestion de la restauration scolaire (écoles maternelles, élémentaires et tous les
collèges en 2024) est confiée par la Ville de Paris aux 17 Caisses des écoles. Ces
établissements publics autonomes, présidés par les Maires d’arrondisse m e n t,
servent 22 millions de repas par an. Au sein de la Direction des affaires scolaires
(DASCO) de la Ville, le service de la restauration scolaire coordonne, accompagne et
assure le finance m e n t des opérateurs de la restauration scolaire parisienne.
La gestion de la restauration des établissements d’accueil de la petite enfance
municipaux de Paris (crèches, haltes garderies, etc.) est confiée à la direction des
familles et de la petite enfance (DFPE) de la Ville. Ce sont 3,2 millions de repas qui
sont servis par an dans les 450 structures.

La restauration propre aux structures d’accueil des personnes âgées et personnes
en difficultés sociales est gérée par la Direction des solidarités à travers le Centre
d’Action Sociale de la Ville de Paris (DSOL/CASVP). Il compte 44 restaurants
Émeraude, 12 restaurants solidaires, 15 EHPAD, 8 Centres d’Hébergement et de
Réinsertion Sociale (CHRS) et pilote le portage de repas à domicile. Ces
établissements servent ainsi chaque jour près de 11 000 repas.

La restauration des agents de la Ville est assurée par l’Association des Personnels
de la Ville de Paris et du Départe m e n t de Paris (ASPP), association à but non
lucratif, dans le cadre d’une convention. Un million et demi de repas sont servis
chaque année au sein de 15 restaurants et de 5 Croq’Pouce, proposant une offre
de snacking.

Les établissements d’accueil des jeunes confiés au titre de la protection de
l’enfance sont gérés par la Direction des Solidarités (DSOL). Les 13 établissements
sont ouverts 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et accueillent des usagers de 0 à 21
ans. Ils sont situés sur 15 sites à Paris, en Île- de- France et en Normandie et
servent près d’un million de repas par an.

[...]

D’ici 2027, la Ville s’engage ainsi notamment à ce que 50 % des denrées servies
dans sa restauration collective soient produites localement à moins de 250
kilomètres de Paris. A ces objectifs s’ajoutent également ceux de proposer 2 repas
végétariens au minimum par semaine, d’augmenter la part de protéines végétales
locales,
de limiter le recours aux produits ultra transformés et au sucre, ainsi que
de limiter l’utilisation de substances controversé es (dont zéro huile de palme, zéro
nitrites et zéro OGM). Ce Plan présent e la feuille de route qui permettra
d’atteindre ces objectifs ambitieux.

[...]

Défi 3 : Une restauration collective flexitarienne (3 actions)
Les gestionnaires entendent proposer un repas végétarien pour toutes et tous au
moins 2 fois par semaine avec des recettes variés, des viandes et des poissons de
qualité, issus de modes de production respectant les critères du bien- être animal
et de développer les alternatives végétariennes quotidiennes.

(Extrait du rapport d'Audrey Pulvar, Adjointe à la Maire de Paris en charge de l’alimentation durable, de l’agriculture et des circuits courts, présenté au conseil de Paris du 31 mai 2022)

Lire la suite