a penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 29 mai 2014 - Communication officielle → Régionale

Les élus EELV Haute-Normandie soutiennent les paysans en lutte contre la ferme des 1000 vaches

Positif mais sans préoccupation pour les animaux

Agir !

Encouragez-les

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

Pour la remise en liberté immédiate d’Olivier Lainé et des militants paysans contestataires de la «Ferme des 1000 vaches»

Élus régionaux écologistes en charge de l’agriculture et du soutien à l’agriculture biologique, nous souhaitons aujourd’hui réaffirmer notre opposition absolue au projet de ferme-usine des « 1000 vaches ».

Ce projet est emblématique d’une conception de l’agriculture hyper industrielle, dans laquelle les fonctions alimentaires peuvent se retrouver subordonnées aux fonctions de production d’énergie et de carburants, et où des investisseurs/spéculateurs supplantent les agriculteurs.

Au prix d’une disparition massive des fermes et des emplois agricoles, de l’aggravation considérables des pollutions de la ressource en eau et de la mise en danger de la santé des consommateurs.

Depuis des mois l’ association Novissem exprime l’opposition des villageois riverains du site, près d’Abbeville, et s’emploie à sensibiliser les pouvoirs publics, avec le soutien de nombreux acteurs du monde agricole et rural.

Hier, 50 militants de la Confédération paysanne, deuxième syndicat représentatif de la profession, ont symboliquement démonté la salle de traite cette usine à vaches.

5 d’entre eux ont depuis été interpellés dont le porte-parole national de la Confédération et Olivier Laine, agriculteur à Saint Aignan sur Ry (76). Leur garde à vue a été renouvelée ce matin pour une durée de 24h.

Cette décision est pour le moins surprenante s’agissant de militants ayant manifesté pacifiquement, à visage découvert, et présentant toutes les garanties de représentation.

C’est pourquoi nous demandons la remise en liberté immédiate d’Olivier Lainé et de ses camarades.

Claude TALEB et Perrine HERVE-GRUYER