Élevage

Non-conformités dans les abattoirs : des fuites de mails révèlent les mensonges du ministère de l'Agriculture

Personnalités politiques (3)

Parti politique (1)

Logo Renaissance
Renaissance

Source associative

Nationale

Avant même la sortie publique des images de l’abattoir Sobeval le 20 février, les discours officiels des services du ministère de l’Agriculture sèment le doute sur la véracité des images diffusées par L214. Pour le ministre de l’Agriculture et les services vétérinaires, tout est sous contrôle, les premiers éléments en leur possession l’assurent : cet abattoir « est en règle » et « respecte le bien-être animal ».

C’est sans compter sur... des erreurs de destinataires : des échanges de mails entre les hauts fonctionnaires du ministère de l’Agriculture parviennent dans les boites mails de L214.
Dès le 19 février, au ministère de l’Agriculture, des échanges mails trahissent l’inquiétude générée par ces nouvelles images montrant des souffrances intenses pour les animaux et des carences claires des services de l’État. Les infractions (NC = non-conformités) sont avérées : « indéniables, voire majeures » aux yeux des fonctionnaires.

Email DGAL abattoir sobeval infractions

Voir la suite du communiqué

Lire la suite

Partager cette prise de position

Attentes citoyennes

44%

des Français
estiment que le « bien-être » des animaux de ferme n'est pas assuré aujourd'hui en France

Parcourir les sondages
86%

des Français
estiment que l'abattage sans étourdissement préalable est inacceptable quelles que soient les circonstances

Parcourir les sondages