a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 11 septembre 2018 - Dans la presse → Local

Pour le président de la région Loïg Chesnais-Girard, la désintensification de l'élevage en Bretagne n'est ni une urgence ni une priorité

Agir !

Interpellez-le

Parfois montrée du doigt pour son modèle intensif et ses dérives, la Bretagne semble la plus concernée par cette question de la nourriture de qualité.
Depuis sa nomination en remplacement de Jean-Yves Le Drian, [Loïg Chesnais-Girard] a pu mesurer le poids des secteurs agricoles et agroalimentaires dans l’économie de la région. Et comprendre qu’on ne changera pas le modèle du grenier alimentaire français d’un claquement de doigts. « Nous prônons la diversité des modèles. Il faut arrêter avec la notion d’agriculture hors-sol, tout le monde a fait des efforts », résume l’élu, qui milite pour une agriculture raisonnée. « Mais on ne va pas non plus donner l’image de la ferme de Martine avec une vache et trois cochons.
Le modèle agricole breton a bien enclenché sa transition. Mais à l’image de son intensification après la Seconde guerre mondiale, il lui faudra beaucoup de temps pour effectuer sa mue et revenir à un modèle plus vertueux.
(extraits de l'article de Camille Allain, 20 Minutes)

Source :