ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 27 juin 2022 - Marché public → Prise de position marquante → Municipale

Pour la rentrée scolaire 2022, la ville de Grenoble instaure l'alternative végétarienne quotidienne dans ses cantines comme «menu standard 100% végétarien»

Agir !

Félicitez-les

5-(29202) RESTAURATION
Mise en place d'un nouveau menu végétarien quotidien
à la restauration scolaire

Madame Salima DJIDEL ,
Madame Christine
GARNIER et Madame
Sandra KRIEF

(Extrait de l'ordre du jour du conseil municipal de Grenoble du lundi 27 juin 2022)

Un menu végétarien quotidien dans les cantines
27 juin 2022

A la croisée des chemins entre enjeux de condition animale, de santé et de lutte contre le réchauffement climatique, la question de l’alimentation est un engagement fort de la Ville de Grenoble. Déjà engagée pour plus de bio, plus de local et moins de viande dès 2014, elle franchi aujourd’hui un nouveau cap avec la création d’un menu végétarien quotidien. C’était l’un des engagements de Grenoble en Commun durant la campagne 2020.

Réduire la consommation de viande : c’est bon pour la santé, c’est bon pour la planète, c’est un premier pas pour les animaux

Depuis 2014, la Ville a également fait le choix de réduire la part de viande dans ses menus. D’abord pour des questions de santé : il est dorénavant prouvé que l’abus de protéines animales nuit à la santé en favorisant les cancers, les maladies cardio vasculaire ou l’obésité. Ensuite pour des questions d’environnement : l’élevage intensif produit aujourd’hui 14,5% des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial et à l’échelle nationale l’alimentation constitue à elle-même 20% de l’empreinte carbone des français. La réduction de la consommation de viande est donc un levier très efficace pour réduire notre impact carbone. Enfin, pour des questions de condition animale : la production de viande est génératrice de souffrance pour les animaux d’élevage, tout particulièrement dans l’élevage industriel. Chaque jour que ce n’est pas moins de trois millions d’animaux par jour qui sont abattus en France. Grenoble a donc bannit de ses repas les viandes issues de l’élevage industriel intensif.

Pour ces raisons, depuis 2017, chaque semaine, les cantines grenobloises proposent à l’ensemble des enfants une moyenne de 1,5 repas végétariens par semaine. L’objectif est de passer à deux repas végétariens par semaine d’ici 2026.

2022 : à Grenoble, le menu 100% végétarien devient le menu standard

Dès la rentrée scolaire 2022, l’ensemble des petites et petits grenoblois-es auront désormais le choix entre trois menus : le menu standard, végétarien (ou menu Vert) ; un menu mixte végétarien + poisson (ou menu Bleu) ; un menu mixte végétarien + poisson ou viande (ou menu Rouge).

(Extrait du site Grenoble en commun (Majorité du Conseil municipal))