Photo de François Hollande

Expérimentation : François Hollande penche contre les animaux détenus dans les laboratoires

7.5/20

Agir !

Interpellez-le

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à François Hollande ?

Prises de position de François Hollande classées par thème :

Prises de position concernant l'expérimentation animale (5 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par type
par espèce
par implication
par parti
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 8 juillet 2016 - Communication officielle → Nationale

La ministre de l'éducation confirme l'interdiction de disséquer des vertébrés dans les collèges et lycées

Dans le cadre des travaux pratiques de sciences de la vie et de la Terre (SVT) et de bio-physiopathologie humaine (BPH) dans la série sciences et technologies de la santé et du social (ST2S), et plus généralement dans toutes les classes jusqu'au baccalauréat (...) il n'est plus procédé à des dissections d'animaux morts élevés à seule fin d'expériences scientifiques.
(extrait de la circulaire de la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche Najat Vallaud-Belkacem)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 6 janvier 2015 - Question parlementaire → Nationale

Le ministre Stéphane Le Foll confirme l'extension de la primaterie à Niederhausbergen

l'élevage mentionné a dûment été autorisé en juillet 2014 par arrêté préfectoral portant ouverture d'un établissement, fixe et non ouvert au public, d'élevage d'animaux d'espèces non domestiques de première catégorie.
Les domaines de recherche autorisés à ce jour sur le site sont les suivants : - la recherche fondamentale ; - la recherche médicale humaine ; - la recherche zootechnique et médicale vétérinaire ; - les essais d'activité d'efficacité ou de toxicité des médicaments et d'autres substances biologiques et chimiques.
extraits de la réponse du ministre

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 1 janvier 2013 - Question parlementaire → Nationale

Le ministre Stéphane Le Foll préfère l'expérimentation animale à l'épidémiologie pour évaluer la toxicité des OGM

Une étude épidémiologique de terrain peut certainement permettre de recueillir un certain nombre de données [...] Celles-ci peuvent être un complément d'information à long terme, mais des études in vivo sont indispensables pour vérifier l'absence ou non de toxicité.
extrait de la réponse du ministre

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 18 avril 2012 - Source associative → Nationale

François Hollande ne s'engage pas pour les animaux qui subissent des expérimentations

Néoplanète et L214 ont questionné François Hollande sur différents thèmes de la protection animale.
Concernant l'expérimentation animale, voici quelles étaient les questions :

2,3 millions d’animaux sont soumis chaque année en France à des expériences dans
les laboratoires. Rongeurs, lapins, primates, chiens, poissons sont intoxiqués, mutilés ou rendus
délibérément malades. La pertinence du modèle animal est, de plus, controversée au sein du corps
scientifique. Selon le Physicians Committee for Responsible Medicine, plus de 90 % des médicaments passant avec succès les tests animaux échouent aux essais cliniques.

Vous engagez-vous à mettre en place un programme de réduction du nombre d’animaux utilisés

Agir !

Interpellez-le

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

a penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 1 avril 2012 - Source associative → Nationale

François Hollande souhaite favoriser toutes les recherches qui permettraient de réduire l'utilisation d'animaux

Semble positif mais manque de clareté

François Hollande a répondu au questionnaire de la Fondation 30 millions d'amis.

A la question : Prendrez-vous la décision de promouvoir une politique volontariste de recherche, de validation et de mise en œuvre de techniques expérimentales n’utilisant pas l’animal comme modèle biologique ?

Je souhaite favoriser toutes les recherches qui permettraient d’éviter d’avoir recours à l’animal comme modèle biologique et soutenir toutes les initiatives des associations. S’il est possible d’obtenir des tests fiables sur la toxicité de produits pour l’homme sans avoir recours à l’animal, alors il faut les promouvoir.

Agir !

Encouragez-le