Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Geneviève Gaillard ?

Prises de position de Geneviève Gaillard classées par thème :

Dernières prises de position de Geneviève Gaillard (55 référencées)

ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 12 mars 2019 - Source associative

Manifeste de la FLAC pour interdire l'accès des arènes aux moins de 16 ans

Positif mais demande d'être confirmé par un engagement plus ambitieux pour l'abolition

Une lettre de la FLAC, adressée à Frédéric Mitterrand et aux 50 fonctionnaires du Ministère de la Culture, souligne bien l’engagement de cette grande figure humaniste à nos côtés. (...) Un grand merci à Simone Veil !
Deux personnalités politiques de premier plan signent le manifeste abolitionniste de la FLAC :
Rama YADE, ancienne secrétaire d’Etat qui fut désignée en 2009, personnalité politique préférée des français. (...) Dominique BUCCHINI, signataire de notre manifeste quand il était encore Président de l’Assemblée corse. Un grand merci à ces deux personnalités !

(extraits des articles de la FLAC)

Agir !

Encouragez-les

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 21 janvier 2017 - Manifeste → Prise de position marquante

Manifeste du CRAC Europe pour l'abolition de la corrida

Nous, soussignés, considérant que l’existence et la recrudescence de la barbarie tauromachique ne sont pas dignes d’un pays civilisé et sont en contradiction avec l’esprit républicain et démocratique, demandons l’abrogation de l’alinéa 7 de l’article 521.1 du Code pénal, qui tolère que des sévices graves et des actes de cruauté soient infligés à des animaux sous couvert de tradition locale.
(extrait du manifeste)

Agir !

Félicitez-les

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 18 janvier 2017 - Proposition de loi

Proposition de loi n°4388 visant à limiter la durée des transports d'animaux et exportations hors-UE et interdire le transport de femelles gestantes

La durée maximale de voyage des animaux domestiques est fixée à huit heures pour les espèces bovine, ovine, caprine, porcine et les équidés domestiques et à quatre heures pour les volailles, les oiseaux domestiques et les lapins domestiques.
Les femelles gravides qui ont passé les deux tiers de la période de gestation prévue ne sont pas considérées comme aptes à être transportées.
Pour les transports d’animaux au départ du territoire français et à destination de pays tiers de l’Union européenne, la durée de voyage des animaux domestiques des espèces bovine, ovine, caprine et porcine, et des équidés domestiques ne doit pas dépasser huit heures.
Un accord de partenariat entre la France et le pays tiers de destination (...) encadre l’application des recommandations relatives au bien-être animal durant l’élevage, le transport et l’abattage de l’Organisation mondiale de la santé animale dans le pays de destination.
(extraits de la Proposition de loi)

Agir !

Félicitez-les

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 12 janvier 2017 - Vote

Ces députés ont voté pour l'expérimentation de la vidéosurveillance dans les abattoirs

Ces députés ont voté pour l'amendement n°22 (modifié par le sous-amendement 72) demandant l'expérimentation de la vidéosurveillance dans les abattoirs, sans perspective d'accès aux images pour les associations de protection animale.

Agir !

Félicitez-les

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 12 janvier 2017 - Vote

Ces députés ont voté pour la création d'un droit de visite inopinée des abattoirs pour les parlementaires

Ces députés ont voté pour l'amendement n°23 visant à créer un droit de visite inopinée des abattoirs pour les parlementaires (droit ne comprenant pas la possibilité d'être accompagnés d'experts indépendants).

Agir !

Félicitez-les

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 12 janvier 2017 - Vote

Souffrance des animaux dans les abattoirs : ces députés ne sont pas venus prendre part aux votes

En 5 ans de législature, la PPL n°4203 d'Olivier Falorni aura été la seule proposition de loi ayant pour objet la souffrance animale à être inscrite à l'ordre du jour. C'était donc pour tous les députés une occasion unique de débattre et voter sur un texte visant à réduire la souffrance des animaux. Pourtant 530 députés sur 577 n'ont pas saisi cette occasion.

Agir !

Interpellez-les

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 9 janvier 2017 - Amendement

Amendements n°1,2,14,15,30 et 69 visant à interdire l'abattage sans "étourdissement" préalable

Tout animal abattu dans un établissement d’abattage, doit être rendu inconscient préalablement à la saignée ; cette perte de conscience doit être maintenue jusqu’à la mort de l’animal.
(extrait de l'article proposé par les amendements)
Amendements non soutenus

Agir !

Félicitez-les

ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 9 janvier 2017 - Amendement

Amendements n°4, 18, 22, 50, 61 et 62 demandant l'obligation de vidéosurveillance dans les abattoirs, mais sans accès aux images pour les associations de protection animale

Positif mais pas assez ambitieux

À compter du 1er janvier 2018, des caméras sont installées dans tous les lieux d’acheminement, d’hébergement, d’immobilisation, d’étourdissement, d’abattage et de mise à mort des animaux.
« La finalité exclusive de cette installation est la protection animale. Toutefois, si un accord collectif le prévoit, les images peuvent être utilisées à des fins de formation des salariés.

(extrait de l'amendement 22)
Amendements rejetés (l'amendement 22 a été adopté sous une forme modifiée par le sous-amendement 72 de sorte qu'il demande une expérimentation de la vidéosurveillance)

Agir !

Encouragez-les

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 31 décembre 2016 - Subvention

22 députés ainsi que le Groupe écologiste ont subventionné la protection des animaux sauvages en 2016 avec la réserve parlementaire

Isabelle ATTARD a attribué 1300 € au Groupe Mammologique Normand
Delphine BATHO a attribué 4500 € à la Ligue pour la Protection des Oiseaux
Jean-Claude BOUCHET a attribué 1000 € à la Ligue pour la Protection des Oiseaux
Sébastien DENAJA a attribué 1500 € à la Ligue de protection des oiseaux de l'Hérault
Sébastien DENAJA a attribué 1500 € à Goupil Connexion
Sophie DION a attribué 1000 € à la Ligue de protection des oiseaux Haute-Savoie
Dominique DORD a attribué 2000 € à la Ligue pour la Protection des Oiseaux de Savoie
Corinne ERHEL a attribué 5000 € au Centre LPO de l'Ile Grande
Marie-Louise FORT a attribué 2000 € au Centre de sauvegarde pour oiseaux sauvages
Yves FOULON a attribué 1000 € à la Ligue de protection des oiseaux - Domaine de Certes

Agir !

Félicitez-les

ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Droit animal Droit animal

Pictogramme Élevage Élevage

le 21 décembre 2016 - Amendement

Amendement n°6 visant à étendre aux abattoirs et au transport le délit de maltraitance envers les animaux

Nonobstant la pénalisation générale des mauvais traitements, sévices et actes de cruauté faits aux animaux, il s’agit ici d’intégrer expressément à la liste positive de l’article L .215‑11, qui qualifie de délit les mauvais traitements que l’on aura exercés ou laissé exercer dans certains types d’établissements travaillant avec des animaux. Cette disposition avait été introduite par le vote d’un amendement gouvernemental dans le cadre de l’examen de la loi site Sapin II, mais a malheureusement été retoqué par le Conseil Constitutionnel au motif que l’introduction de cette disposition n’avait pas de lien direct avec l’objet du projet de loi.
Amendement retiré avant discussion