Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à José Bové ?

Prises de position de José Bové classées par thème :

Dernières prises de position de José Bové (97 référencées)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 26 novembre 2015 - Vote

Ces eurodéputés ont voté pour le principe d'interdire les méthodes de pêche non sélective

Ces eurodéputés ont voté pour l'amendement 20 :
Paragraphe 13 quindecies (nouveau)
13 quindecies. demande à la Commission d'appliquer un taux de capture nul pour les espèces de poissons les plus vulnérables et les plus menacées et d'interdire les méthodes de pêche non sélective afin de réduire les prises accessoires;

L'amendement a été rejeté à 433 voix contre 151

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 25 novembre 2015 - Vote

Ces eurodéputés ont voté pour la suppression progressive de l'élevage intensif

Lors du vote sur la "Proposition de résolution commune sur une nouvelle stratégie pour le bien-être animal au cours de la période 2016-2020", ces eurodéputés ont voté pour l'amendement 23 :

Paragraphe 13 octodecies (nouveau)
(...) Amendement
13 octodecies. demande à la Commission d'élaborer des stratégies pour supprimer progressivement l'élevage intensif;

amendement rejeté

Agir !

Félicitez-les

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 13 novembre 2015 - Communication officielle

Les eurodéputés EELV demandent aux ministres français d'approuver la fin des subventions européennes à la tauromachie

Les animaux sont des êtres sensibles comme les autres, et sont reconnus comme tels par les traités européens. C'est pourquoi il est inacceptable que les fonds de la principale politique de l'UE, à savoir la PAC, continuent à être utilisés pour soutenir un secteur responsable de mauvais traitements, de la torture et de la mort infligés à des dizaines de milliers de taureaux par an. (...) Le Parlement européen s'est récemment fait l'écho des demandes toujours plus nombreuses des citoyens européens pour mettre fin aux subventions européennes à la tauromachie. Nous vous appelons aujourd'hui à soutenir leurs demandes et à défendre la position du Parlement européen dans les négociations budgétaires qui s'engagent entre les Etats membres et les représentants du Parlement européen.
(extrait de la lettre envoyée au gouvernement)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 10 novembre 2015 - Question parlementaire

Ces eurodéputés proposent d'interdire les exportations d'animaux vivants de l'UE vers les pays ne respectant pas les recommandations minimales de l'OIE

Chaque année, plus de trois millions d'animaux sont exportés de l'Union européenne (UE) vers des pays tiers. Ce commerce engendre des souffrances animales liées aux transports ainsi qu'aux conditions d'abattage dans les pays de destination.
La Commission envisage-t-elle de proposer l'interdiction d'exportations d'animaux dans les pays qui ne garantissent pas le respect des recommandations minimales de l'OIE?
(extraits de la question)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 4 novembre 2015 - Manifeste → Prise de position marquante

Appel pour une Commission d'enquête parlementaire sur les méthodes d'abattage

Nous, soussignés, demandons la création d'une Commission d'enquête parlementaire sur les méthodes d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français.
(extrait de l'appel initié par l'Alliance anticorrida, l'OABA et la SPA du Pays d'Arles, signé par 90 personnalités)

Agir !

Félicitez-les

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 28 octobre 2015 - Vote

Ces eurodéputés ont voté pour la suppression du financement européen des corridas

Ces eurodéputés ont voté pour l'amendement 22 d'Indrek Tarand qui rappelle que ni les crédits de la PAC ni aucun autre crédit inscrit au budget ne doivent être utilisés pour le financement d'activités de tauromachie avec mise à mort; rappelle qu'un tel financement constitue une violation manifeste de la convention européenne sur la protection des animaux dans les élevages (directive 98/58/CE du Conseil)

Les eurodéputés Rachida Dati, Jean-Marie Le Pen, Louis-Joseph Manscour et Marie-Christine Vergiat semblant être absents du Parlement européen le 28 octobre, ils ne font l'objet d'aucune prise de position sur ce vote.

Agir !

Félicitez-les

ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 8 octobre 2015 - Dans la presse

Sandrine Bélier et José Bové dénoncent les risques du projet d'élevage-usine de 1200 taurillons de Wintershouse (67)

Positif mais préoccupation anecdotique pour les animaux

L'écologiste Sandrine Bélier, tête de liste d'EELV dans le Grand Est, et l'eurodéputé José Bové ont, pour leur part, condamné un projet « qui menace la santé des populations locales, va à l'encontre du bien-être animal, mène l'agriculture dans le mur du gigantisme, et détruit de nombreux emplois paysans ». Le projet « menace la nappe phréatique et l'ensemble de la santé de la population, pour une production de viande industrielle et de piètre qualité », a également accusé Mme Bélier.
(extrait de l'article de Terre-net)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 15 septembre 2015 - Dans la presse → Prise de position marquante

Plaidoirie de José Bové contre les loups lors d'un "vrai faux procès" à Florac

Samedi se tenait le "vrai faux" procès du loup. Parmi les parties civiles, José Bové, qui refuse que les territoires des éleveurs soient laissés au prédateur.  (...) Comme les défenseurs du loup, [José Bové] partage l'idée [que] c'est un vrai « choix de société ». (...) Le débat se fait philosophique sur la place de l'homme dans l'environnement. « La nature est une invention humaine », affirme José Bové. « Il n'y a plus d'espace sauvage en France, même le Mont-Blanc est devenu une autoroute à touristes.
J'avais dit que si j'avais un fusil, je tirerais », raconte [José Bové]
(extraits de l'article de Stéphane Thépot, Le Point)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 16 juin 2015 - Communication officielle

EELV dénonce le soutien des pouvoirs publics à la ferme des 1000 vaches

EELV condamne le deux poids-deux mesures face aux pouvoirs publics qui encouragent ce «modèle» d’agriculture passéiste, alors même que la récente actualité nous apprend que cette ferme est dans l’illégalité la plus totale avec la présence de 800 bovins au lieu de 500 autorisés par arrêté préfectoral et que le témoignage d’un ancien salarié nourrit une plainte pour maltraitance animale auprès du Procureur de la République d’Amiens.
(extrait du communiqué d'EELV)

ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 1 avril 2015 - Dans la presse

Les eurodéputés EELV dénoncent les risques du TAFTA (TTIP) sur les conditions d'élevage des animaux

la législation fédérale étasunienne [...] accepte l'expérimentation animale pour les produits cosmétiques et d'hygiène, elle n'inclut pas dans sa loi sur le bien-être animal les oiseaux, les poissons, les rats et les souris, qui sont les espèces les plus utilisées en laboratoire, etc.
le Conseil National des Producteurs de Porcs des Etats-Unis déclare, en s'appuyant sur les accords de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), que le TAFTA ne devrait permettre aucune restriction des importations européennes basée sur le bien-être animal.
Dans le cas d'une convergence normative au sein du TAFTA, celle-ci se fera en tirant vers le bas les normes sur le bien-être animal en vigueur en Europe
En cas d'approbation du TAFTA sans convergence, nous risquons d'assister en matière de protection animale à un véritable dumping, avec des multinationales tentant de baisser leurs coûts par le déménagement de leur production vers les lieux les moins contraignants.
extraits de la tribune "TAFTA : un traité contre les paysans et la cause animale" des eurodéputés EELV