Photo de Loïc Dombreval

Loïc Dombreval penche pour les animaux

13.4/20
Député - Alpes-Maritimes 2ème circonscription

Agir !

Encouragez-le

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Loïc Dombreval ?

Prises de position de Loïc Dombreval classées par thème :

Dernières prises de position de Loïc Dombreval (70 référencées)

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 2 octobre 2018 - Question parlementaire

Le député Loïc Dombreval demande l'interdiction de l'agrainage des sangliers

surpopulation de sangliers à l'échelle du territoire, estimée à 4 millions de sangliers, rappelant qu'environ 700 000 par an sont éliminés. En quarante cinq ans la population aurait ainsi été multipliée par 19
Si cette pratique avait pour objectif initial de dissuader les sangliers d'approcher des cultures agricoles, notamment des vignes et des champs de maïs, en maintenant les animaux en forêt, il dénonce, d'une part, une efficacité toute relative de cette technique vis à vis des cultures à protéger et, d'autre part, (...) d'avoir très largement contribué à l'expansion déraisonnable des effectifs
envisager un durcissement de l'encadrement de l'agrainage dissuasif, l'érigeant en exception absolue, voire même d'envisager l'interdiction pure et simple de cette pratique.
(extraits de la question)

Agir !

Félicitez-le

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 2 octobre 2018 - Question parlementaire

Le député Loïc Dombreval demande un renforcement de la protection des chiennes "reproductrices" dans les élevages

il souhaite interroger le Ministre de l'Agriculture aux fins de savoir si , d'une part, il lui semble possible d'envisager que le nombre maximal de portées autorisées par femelle reproductrice, par période de deux ans, soit ramené à deux, avec obligation de respecter une période de chaleur improductive entre deux nichées, et si d'autre part, un âge limite, au-delà duquel il serait interdit d'exploiter les femelles comme reproductrices, ne pourrait pas être fixé ? Cet âge atteint, il incomberait alors à l'éleveur de réformer sa reproductrice et de lui attribuer un projet de vie, au sein de sa structure ou au moyen d'un programme d'adoption ou de placement.
(extrait de la question)

Agir !

Félicitez-le

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 2 octobre 2018 - Question parlementaire

Loïc Dombreval demande que les centres d'accueil acceptent les sans-abris accompagnés de leurs animaux

Or la proportion de SDF possesseurs d'animaux, essentiellement de chiens est très importante et en accroissement année après année. Face au choix d'être hébergé seul ou de rester dehors avec leur compagnon de solitude, les SDF n'hésitent pas dans l'extrême majorité des cas, comme l'avaient démontré plusieurs études sur le sujet dont une menée à Reims en 2012.
Fort de ce constat, il souhaite connaître la volonté d'agir du Gouvernement, et savoir si un programme d'envergure et actions spécifiques pourrait être engagé dans l'objectif d'apporter une solution à cette situation dramatique en instituant une réelle capacité d'accueil des sans-abri possesseurs d'animaux de compagnie.
(extrait de la question)

Agir !

Félicitez-le

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 23 septembre 2018 - Manifeste

Tribune de 87 députés appelant citoyens, société civile et responsables politiques à se rassembler pour améliorer la condition animale

La politique est l'art de rassembler. C'est aussi savoir renoncer à certains combats - parfois la mort dans l'âme - pour obtenir des accords, créer des majorités, et en gagner d'autres.
La condition animale n'échappera pas à cette méthode : il est impératif que les associations de protection, les citoyens et les députés sensibles à cette cause travaillent ensemble dans le même sens. (...)
Disons-le clairement : des pratiques de maltraitance animale vont persister dans notre pays, telles que le broyage vivant des poussins mâles par an ou la castration des porcelets sans anesthésie…

(extraits de la tribune)
Cette tribune fait suite à l'examen du projet de loi dit «EGalim» : plusieurs des députés signataires étaient absents lors des votes sur les amendements en faveur des animaux. Selon les amendements, des députés signataires ont parfois voté pour, se sont abstenus, voire voté contre l'amélioration de la condition animale.
Il appartient désormais aux signataires de cette tribune de s'engager à hauteur de l'enjeu qu'ils soulèvent pour que les attentes des citoyens en matière d'amélioration de la condition animale soient moins otages de l'influence des lobbies et des blocages gouvernementaux, aspects non abordés dans cette tribune.

Agir !

Félicitez-les

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur leurs pages Facebook

→ Loïc Dombreval→ Samantha Cazebonne→ Yannick Kerlogot→ Michel Lauzzana→ Alice Thourot→ Anne-Laurence Petel→ Carole Bureau-Bonnard→ Luc Carvounas→ Annie Chapelier→ Éric Diard→ Fabien Gouttefarde→ Émilie Guerel→ Meyer Habib→ Yannick Haury→ Philippe Michel-Kleisbauer→ Matthieu Orphelin→ Barbara Pompili→ Laëtitia Romeiro Dias→ Laurianne Rossi→ Frédérique Tuffnell→ Éric Straumann→ Laurence Vanceunebrock-Mialon→ Corinne Vignon→ Cédric Villani→ Jean-Marc Zulesi→ Fabien Matras→ Philippe Chalumeau→ Cécile Rilhac→ Bruno Bilde→ Michèle Peyron→ Marine Brenier→ M'jid El Guerrab→ Erwan Balanant→ Dimitri Houbron→ Olivier Damaisin→ Catherine Osson→ Bruno Questel→ Olivier Becht→ Fabienne Colboc→ Alexandra Valetta Ardisson→ Sébastien Nadot→ Laurent Furst→ François-Michel Lambert→ Stéphane Testé→ Jean-François Cesarini→ Stéphanie Kerbarh→ Laurent Garcia→ Josy Poueyto→ Vincent Ledoux→ Sarah El Haïry→ Bérangère Abba→ Jean-Michel Mis→ Jean-Pierre Cubertafon→ Xavier Paluszkiewicz→ Nicole Trisse→ Sébastien Leclerc→ Éric Alauzet→ Jean-Pierre Pont→ Nadia Ramassamy→ Didier Martin→ Sandra Marsaud→ Anissa Khedher→ Michel Castellani→ Jean-Philippe Ardouin→ Paul-André Colombani→ Jean-Louis Masson (1954)→ Michel Herbillon→ Nicolas Dupont-Aignan→ Yolaine de Courson→ Christophe Arend→ Béatrice Piron→ Béatrice Descamps→ Aude Luquet→ Patricia Gallerneau→ Bertrand Bouyx→ Pierre-Yves Bournazel→ Hugues Renson→ Laurence Vichnievsky→ Hubert Julien-Laferriere→ Christophe Naegelen→ Élisabeth Toutut-Picard
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 8 septembre 2018 - Amendement

Amendement N°937 visant à ce que le rapport demandé au Gouvernement comporte un volet spécifique au transport d'animaux

Amendement adopté.

AMENDEMENT N°937

présenté par

Mme Degois, Mme Guerel, M. Dombreval, Mme Pascale Boyer, M. Kerlogot, M. Da Silva, Mme Rossi, Mme Cazebonne, Mme Bureau-Bonnard et Mme Bergé
----------

ARTICLE 13 BIS

Compléter cet article par l’alinéa suivant :

« Ce rapport s’attache, en outre, à éclairer le Parlement sur les conditions de transports d’animaux depuis le territoire national à destination des pays membres et pays tiers de l’Union européenne. »

EXPOSÉ SOMMAIRE

ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 8 septembre 2018 - Amendement

Amendements 821 et 943 visant à remplacer l'élevage en cage des lapins par des "parcs" collectifs

Peut sembler positif mais nécessite de la vigilance quant aux modalités de mise en oeuvre

Pour ces raisons et ainsi répondre aux conditions définies à l’article L. 214‑1 du code rural et de la pêche maritime, le présent amendement vise à mettre en place des standards minimums de bien-être des animaux en élevage cunicole, incluant l’interdiction des systèmes en cage au profit des systèmes de parcs collectifs enrichis pour les lapins d’engraissement.
(extrait des amendements rejetés)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 7 septembre 2018 - Amendement

Amendement N°837 visant à ce que le rapport demandé au Gouvernement comporte un volet sur le développement des alternatives au broyage des poussins

Amendement adopté
La recherche et le développement du sexage par spectrométrie in ovo sont déjà en œuvre depuis 2016, suite à la mobilisation de 4,3 millions d'euros par l'ancien ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll.

AMENDEMENT N°837

présenté par