ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 18 septembre 2020 - Question parlementaire → Européenne

6 eurodéputés demandent à la Commission l’adoption urgente d’une politique de non-rétention des requins-taupes

Question avec demande de réponse écrite à la Commission de Caroline Roose (Verts/ALE), Pierre Karleskind (Renew), Isabel Carvalhais (S&D), Nora Mebarek (S&D), Benoît Biteau (Verts/ALE), Grace O'Sullivan (Verts/ALE), Francisco Guerreiro (Verts/ALE), Catherine Chabaud (Renew), Eric Andrieu (S&D) :

La Commission européenne vient d’entamer un cycle de réunions de coordination avec les États membres afin d’établir les propositions officielles de l’Union européenne en vue de la réunion annuelle de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (CICTA) en novembre 2021.
Selon les derniers avis scientifiques du Comité permanent de la recherche et des statistiques (SCRS) de la CICTA(1), le requin-taupe bleu de l’Atlantique Nord, espèce menacée, subit une surpêche importante, est en déclin et présente des niveaux de biomasse très inquiétants. Le requin-taupe bleu est considéré comme une prise accessoire des pêcheries d’espadon. Les recommandations en matière de gestion sont très claires et nécessitent l’adoption urgente d’une politique de non-rétention de cette espèce, sans exception, en plus de mesures d’atténuation des prises accessoires, comme cela a déjà été fait pour d’autres espèces de requins.
Le stock est principalement exploité par des navires européens (espagnols et portugais notamment).

1. La Commission va-t-elle suivre et soutenir les recommandations formelles du SCRS dans ses prochaines négociations avec les États membres?
2. Si elle prévoit de continuer à autoriser la rétention et le débarquement du requin-taupe bleu, quelles sont les preuves scientifiques que la mortalité sera ramenée à des niveaux durables?