Photo de Nicolas Sarkozy

Expérimentation : Nicolas Sarkozy penche contre les animaux détenus dans les laboratoires

5.9/20

Agir !

Interpellez-le

 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à Nicolas Sarkozy ?

Prises de position de Nicolas Sarkozy classées par thème :

Prises de position concernant l'expérimentation animale (5 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par type
par espèce
par parti
a penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 10 avril 2012 - Source associative → Nationale

Sarkozy reste flou sur une réduction des expérimentations animales

Réponses du candidat à l'élection présidentielle Nicolas Sarkozy à L214 et Néoplanète.

A la question :

2,3 millions d’animaux sont soumis chaque année en France à des expériences dans les laboratoires. Rongeurs, lapins, primates, chiens, poissons sont intoxiqués, mutilés ou rendus délibérément malades. La pertinence du modèle animal est, de plus, controversée au sein du corps scientifique. Selon le Physicians Committee for Responsible Medicine, plus de 90 % des médicaments passant avec succès les tests animaux échouent aux essais cliniques (7). Certaines méthodes substitutives ont déjà démontré une meilleure fiabilité (8).

Agir !

Interpellez-le

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 10 avril 2012 - Source associative → Nationale

Sarkozy contre l'objection de conscience à l'expérimentation animale

Réponses du candidat à l'élection présidentielle Nicolas Sarkozy à L214 et Néoplanète.

A la question :

Êtes-vous favorable à la possibilité d’invoquer l’objection de conscience pour les étudiants et les chercheurs amenés à conduire des expérimentations sur les animaux ?

Il répond :

"L'objection de conscience est définie au départ comme le refus de porter les armes pour des

Agir !

Interpellez-le

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 1 janvier 2011 - Communication officielle → Nationale

La France contre l'interdiction des tests cosmétiques sur les animaux

Cette note constitue un élément de bilan du mandat de Nicolas Sarkozy en tant que chef d'Etat (2007-2012).

Extrait de la position des autorités françaises concernant la mise en place d'un interdiction totale des tests cosmétiques sur animaux vivants, dont l'entrée en application est prévue le 11 mars 2013, ainsi que sur les interdictions progressives déjà en vigueur depuis 2004 et 2009 :

Agir !

Interpellez-le

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 21 septembre 2010 - Communication officielle → Nationale

Valérie Pecresse contre l'objection de conscience à l'expérimentation animale

Réponse de la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche à une question parlementaire de Lionnel Luca sur la nécessité d'inscrire dans le code rural le droit pour tout citoyen de déclarer son "objection de conscience" pour chaque acte d'expérimentation animale (extraits) :

"L'objection de conscience concerne donc des domaines propres à l'homme dans ses rapports avec ses congénères, les autres hommes, ce qui permet à la ministre de la recherche d'émettre sérieusement des doutes sur la pertinence d'une objection de conscience pour chaque acte d'expérimentation animale, qui implique des activités des hommes non pas sur les hommes mais sur les animaux.
(...)

Agir !

Interpellez-le

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 15 avril 2007 - Communication officielle → Nationale

Expérimentation animale : promesses non tenues

Cette note constitue un élément de bilan du mandat de Nicolas Sarkozy en tant que chef d'Etat (2007-2012).

En réponse aux questions d'associations et de particuliers, le candidat Sarkozy affirmait en avril 2007 :

"Il faut appliquer à la lettre la directive européenne que vous citez. Elle implique, à mon sens, la nécessité de pratiquer une politique de recherche systématique de toutes les méthodes permettant de développer des techniques alternatives aux expériences animales. C’est, je crois, le moyen le plus efficace pour faire reculer l’expérimentation animale. Je propose que les entreprises dont les recherches ou les investissements permettent de développer ces techniques alternatives bénéficient d’un crédit d’impôt spécifique."

Agir !

Interpellez-le