Photo de Philippe Martin (1953)

Philippe Martin (1953)

Pdt département - 32
Député - Gers 1ère circonscription
Logo PS PS

agit contre les animaux

0.8/20
Visualiser le calcul de ses notes

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

Écrivez-lui ce que
vous en pensez !

Interpeller Philippe Martin (1953) :

Si vous vous apercevez qu'une de ces informations est erronée, contactez-nous !

Par mail :
  • pmartin@assemblee-nationale.fr
 
 
PARTAGER :

Pourquoi ces notes à Philippe Martin (1953) ?

Prises de position de Philippe Martin (1953) classées par thème :

Dernières prises de position de Philippe Martin (1953) (34 référencées)

Logo PS PS

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 17 avril 2017 - Communication officielle → Prise de position marquante

Benoît Hamon participe aux activités d'un club taurin soutenant les corridas

Aignan est une ville membre de l'UVTF (Union des Villes Taurines de France) dont les actions s'étendent depuis 2014 à la transmission, la promotion et la défense des Cultures Taurines, corridas incluses.
Le club taurin d'Aignan est la section locale de l'UCTPR (Union des clubs taurins Paul Ricard) qui défend et promeut la corrida.
Benoît Hamon et Philippe Martin habillés en toreros

Logo PS PS

ont agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Chasse Chasse

Pictogramme Corrida Corrida

Pictogramme Élevage Élevage

le 19 janvier 2017 - Vote → Prise de position marquante

Nomination à la présidence de l'Agence française pour la biodiversité d'un défenseur de la chasse à la glu, du gavage et de la corrida

Sur proposition de Ségolène Royal, le Conseil d’administration de l’Agence française pour la biodiversité, dont le Président d’honneur Hubert Reeves a déjà été nommé par arrêté ministériel, a désigné Philippe Martin comme futur Président exécutif à l’issue des procédures prévues.
(extrait de l'article du ministère de l'environnement)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 12 janvier 2017 - Vote → Prise de position marquante

Souffrance des animaux dans les abattoirs : ces députés ne sont pas venus prendre part aux votes

En 5 ans de législature, la PPL n°4203 d'Olivier Falorni aura été la seule proposition de loi ayant pour objet la souffrance animale à être inscrite à l'ordre du jour. C'était donc pour tous les députés une occasion unique de débattre et voter sur un texte visant à réduire la souffrance des animaux. Pourtant 530 députés sur 577 n'ont pas saisi cette occasion.

Logo LR LR Logo MoDem MoDem Logo PCF PCF Logo PS PS Logo UDI UDI

ont agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Corrida Corrida

Pictogramme Élevage Élevage

le 8 décembre 2016 - Manifeste → Prise de position marquante → Implication locale

Ces élus ont signé la "Charte pour les libertés et la diversité des cultures" qui vise à défendre la corrida, le gavage, les chasses dites "traditionnelles"...

À l’image des différentes formes de chasse, de pêche, des arts et pratiques de l’agriculture, qui, tous, participent de cet Esprit du Sud qui repose sur un patrimoine ancestral largement partagé dans nos régions et bien au-delà, tel est le cas de la Tauromachie [qui] constitue une exception culturelle parfaitement légitime dans ses régions de tradition. Au nom de toutes les villes taurines françaises, et des millions de citoyens français qui se reconnaissent dans les valeurs de la culture taurine, nous demandons à l’État français de prendre en considération ce patrimoine

Logo PS PS

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 29 novembre 2016 - Dans la presse → Prise de position marquante

François Hollande reçoit le lobby du gavage à l'Élysée

François Hollande a reçu hier soir une délégation de représentants des producteurs de palmipèdes gras. (...) But affiché du président de la République lors de cette manifestation : célébrer le foie gras « produit d'excellence de l'agriculture et de la gastronomie française. » Une délégation gersoise y était naturellement présente.

Logo PS PS

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 18 septembre 2016 - Dans la presse → Prise de position marquante

François Hollande vient soutenir une opération de promotion du foie gras à Paris

Après la venue d'Anne Hidalgo la veille, la visite du ministre Stéphane Le Foll, et du Président de la République au même événement donne un bon coup de promotion à l'opération qui est désormais ancrée dans les sorties immanquables à Paris. « Il me parait normal dans ce contexte de soutenir ceux qui font du canard gras dans le sud-ouest », a précisé le Président
(extrait de l'article de La Dépêche du 18 septembre)

Logo LR LR Logo PS PS

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 18 septembre 2016 - Dans la presse → Prise de position marquante → Implication locale

Les présidents de département et de communauté de communes Philippe Martin et Robert Frairet soutiennent et participent à "Toros y vinos"

Le président du CDTL(comité départemental du tourisme et loisirs) Philippe Martin avait été sollicité et ses services ont répondu présents. Pour Philippe Martin, un rendez-vous traditionnel : « De la fête, du taureau, pour moi, c'est une grande joie de voir les Gersois et d'autres venus d'ailleurs.
En conclusion, pour Toros y Vinos, une idée est lancée par [Le président de la communauté de communes] Robert Frairet : « Je vais proposer au Club taurin vicois de faire la fête du canard, la fête du gras, car nous serons sur la reprise de cette filière, importante sur le département.
(extraits de l'article de la Dépêche du Midi)

Logo PS PS

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 11 mai 2016 - Subvention → Prise de position marquante → Implication locale

Le président du conseil départemental annonce 1 000 000 € d'aides pour la filière foie gras du Gers

Le Président du Conseil Départemental du Gers lance un plan doté de 1 millions d'euros pour accompagner les acteurs de la filière foie gras confrontée à la crise aviaire.
Le plan prévoit deux formes d'aides
- 600 000 euros d’aides directes en direction des circuits courts-
- 400 000 euros pour un « plan départemental pluriannuel de promotion » du foie gras du Gers

(extrait de l'article de Michel Pech, France 3 Midi-Pyrénées)
Les origines de la contamination sont à rechercher dans les modes d'élevage avicole et 70% des Français sont favorables à l'abolition du gavage. Pourtant, une partie des près de 300 millions d'euros que pourrait coûter l'arrêt partiel de la filière va être supportée par la collectivité... dans une optique de préservation de ce modèle et non de reconversion.

Logo PS PS

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 3 avril 2016 - Dans la presse → Implication locale

Le maire d'Auch et le président du conseil départemental du Gers assurent les chasseurs de leur soutien à l'Assemblée nationale

Le sénateur-maire d'Auch Franck Montaugé et Philippe Martin, député et président du conseil départemental ont assuré de leur vigilance pour que la loi en gestation ne punisse pas les chasseurs, « acteurs incontournables de la biodiversité ».
Conserver un maximum de chasseurs, chasser le plus grand nombre de gibiers différents sur des territoires de valeur et permettre la plus grande acceptation possible de la chasse, voila pour « l'ambition globale » de la fédération du Gers

(extrait de l'article de La Dépêche)

Logo EELV EELV Logo GÉ Logo PS PS

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 9 février 2016 - Question parlementaire → Prise de position marquante

Ces députés demandent des aides financières supplémentaires pour maintenir la filière "foie gras"

[La filière foie gras] est confrontée depuis le mois de novembre 2015 à des difficultés spécifiques en raison de l'influenza aviaire.
assurer le suivi et la mise en œuvre de l'ensemble de ce plan pour lequel 130 millions d'euros ont d'ores et déjà été mobilisés. (Applaudissements sur les bancs du groupe socialiste, républicain et citoyen.)
La crainte des éleveurs, que je partage, est que ces mesures permettent de blanchir les filières industrielles ; pourtant, l'on sait que les multiples transports entre naisseurs, éleveurs, gaveurs et autres fournisseurs d'aliments ne sont pas sans risque sanitaire. Les paysans du Périgord, et plus largement du Sud-Ouest, qui ont le souci du bien-être animal et de la qualité de leurs produits, qui créent des emplois et de la valeur ajoutée sur leur territoire rural, risquent d'être sacrifiés. (Applaudissements sur les bancs du groupe écologiste.)
(extraits des questions)
Les origines de la contamination sont à rechercher dans les modes d'élevage avicole et 70% des Français sont favorables à l'abolition du gavage. Pourtant, une partie des près de 300 millions d'euros que pourrait coûter l'arrêt partiel de la filière va être supportée par la collectivité... dans une optique de préservation de ce modèle et non de reconversion.