Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 
PARTAGER :

Pourquoi ces notes à Stéphane Travert ?

Prises de position de Stéphane Travert classées par thème :

Dernières prises de position de Stéphane Travert (17 référencées)

Tweetez-le !
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 28 décembre 2017 - Dans la presse

Le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation est opposé au menu végétarien hebdomadaire pour tous dans les cantines

Le ministre de la Transition écologique entend en effet imposer un repas hebdomadaire végétarien dans les cantines. La FNSEA, de son côté, a vu rouge.
Occupe-toi donc de tes oignons... C’est ce qu’a dit, en substance, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Stéphane Travert au ministre d’Etat chargé de la Transition écologique Nicolas Hulot.

A raison de six millions d’élèves consommant chaque année 1 milliard de repas, on comprend que tout ce qui touche au menu des cantines suscite la plus grande attention du monde agricole.

Tweetez-les !
ont agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

Pictogramme Élevage Élevage

le 26 décembre 2017 - Question parlementaire

Le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation ne juge pas opportun d'encadrer la vente des équidés sur les plateformes numériques

Les règles introduites en 2016 pour le commerce, en général, des chiens et des chats visent bien, en particulier, un meilleur encadrement du commerce de ces animaux par le biais de plates-formes numériques. (...) La mise en œuvre de mesures telles que celles prises pour encadrer le commerce des animaux de compagnie n'apparaît donc pas comme une orientation prioritaire à donner à la lutte contre les trafics d'équidés.
(extrait de la réponse du Ministre de l'Agriculture et de l'alimentation aux questions des députés Hervé Pellois, Sébastien Leclerc, Éric Alauzet, Éric Woerth, Véronique Louwagie, Arnaud Viala, Patrice Verchère, Jean Terlier)

Tweetez-les !
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 26 décembre 2017 - Question parlementaire

Le ministre de l'Agriculture et de l'alimentation ne remet pas en cause l'obligation de consommer des protéines animales à la cantine

huit repas sur vingt doivent donc comporter du poisson, de la viande ou des abats. Aucune disposition particulière quant à la nature du plat protidique ne s'applique pour les autres repas
Les restaurants scolaires, qui servent chaque année un milliard de repas, jouent un rôle fondamental dans la structuration des comportements alimentaires des six millions d'élèves qui les fréquentent.
Les recommandations du GEMRCN [groupement d'étude des marchés en restauration collective et de nutrition] tiennent compte despriorités nutritionnelles nationales établies dans le cadre du PNNS [Programme national nutrition santé].
(extraits de la réponse à la question écrite des députés Bastien Lachaud et Alexis Corbière).
Les recommandations nutritionnelles officielles de nombreux pays reconnaissent l’alimentation végane/végétalienne comme une alimentation saine et viable à tous les âges de la vie, comme le rappellent une quarantaine de professionnels de santé dans une tribune publiée par "France-Soir".
Le ministre indiquant dans sa réponse que pour le cas où les recommandations nutritionnelles pour les enfants évolueraient, une révision du décret no 2011-1227 et de l'arrêté du 30 septembre 2011 permettrait d'adapter la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration scolaire, nous sommes donc en droit d'attendre du ministre de l'agriculture une mise à jour des recommandations françaises afin de prendre en compte le consensus scientifique sur la question, partagé par la plus grande association de diététiciens au monde -l’Academy of Nutrition and Dietetics- regroupant environ 67.000 nutritionnistes.

Tweetez-le !
a penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 14 décembre 2017 - Dans la presse

Le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation n'est pas opposé à l'option végétarienne dans les cantines

Semble positif mais complaisant avec le fait qu'il n'y ait pas d'obligation de proposer une option végétarienne dans les cantines

Je souhaite que demain les enfants puissent, quand ils sont à la cantine, (...) consommer un plat végétarien, si ça peut être leur choix. (...) Bien évidemment, je n'ai absolument rien contre un menu végétarien.
(extrait des propos de Stéphane Travert)

Tweetez-les !
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 30 novembre 2017 - Question parlementaire

Le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation évite de répondre sur le lien avéré lien entre violences sur animaux et violences sur humains

Le ministère de l'agriculture et de l'alimentation (MAA) a engagé des travaux visant non seulement le renforcement des sanctions mais une meilleure prise en compte par l'autorité judiciaire des actes de maltraitance. Des échanges en ce sens ont d'ores et déjà eu lieu, tant au niveau national qu'au niveau départemental. Par ailleurs, le MAA renforce son action en matière de lutte et de prévention de la maltraitance animale. Différents outils méthodologiques ont été récemment mis en place.
(extrait de la réponse du Ministre de l'Agriculture et de l'alimentation à la question du sénateur Jean-François Longeot)
Le ministre cite plusieurs dispositifs sans évoquer l'évaluation de leurs résultats et n'évoque à aucun moment le fond de la question du sénateur qui rappelait que de nombreuses études scientifiques ont mis en évidence le lien existant entre la violence faite aux humains et celle faite aux animaux [et que] plusieurs pays ont déjà tiré profit de cet enseignement pour doter leurs législations de nouveaux dispositifs.

Tweetez-les !
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Fourrure Fourrure

le 28 novembre 2017 - Question parlementaire

Le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation refuse d'envisager l'abolition de l'élevage d'animaux pour leur fourrure

S'il n'est pas envisagé d'interdire les élevages d'animaux destinés à la production de fourrure, les services du ministère chargé de l'agriculture sont particulièrement vigilants quant au respect des règles de protection animale dans ces élevages.
(extrait de la réponse du ministre aux questions parlementaires des députés Joël Giraud, Loïc Dombreval et Claire O'Petit)

Tweetez-le !
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 13 novembre 2017 - Communication officielle

Le ministre de l'agriculture se félicite de la réouverture du marché turc aux exportations de bovins français

Après 2 ans de négociations entre les services vétérinaires français et turcs, la Turquie vient d'accepter de rouvrir son marché aux exportations de bovins français. Elle lève ainsi un embargo en place depuis la détection en France, en septembre 2015, du sérotype 8 du virus de la fièvre catarrhale ovine (FCO). Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, se félicite de cette ouverture de marché, qui était très attendue par la filière bovine.
(extrait du communiqué du ministère)

Tweetez-le !
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 27 octobre 2017 - Dans la presse

Le ministre de l'agriculture se réjouit de la préouverture du marché japonais au foie gras français

La bonne nouvelle a été annoncée par le ministère de l'agriculture ce vendredi 27 octobre. Le Japon a permis cette nuit la réintroduction de viandes de volailles et du foie gras venus de France. "Cela fait un an que la France n'a pas rencontré de gros épisode de grippe aviaire," a rappelé le ministre Stéphane Travert. "C'est une bonne nouvelle pour l'image de notre pays, pour la gastronomie française et les producteurs de foie gras."
(extrait de l'article de Benjamin Fontaine, France Bleu)

Tweetez-les !
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 17 octobre 2017 - Question parlementaire

Le ministre de l'Agriculture et de l'alimentation est opposé à l'interdiction d'exporter des animaux vivants et se veut rassurant sur la réalité des contrôles et des conditions de transport

Les exportations et mouvements intra-communautaires d'animaux vivants représentent pour l'élevage français un important débouché économique qu'il est nécessaire de préserver
Enfin, la France s'emploie à développer des contacts avec les autorités compétentes des pays tiers vers lesquels elle exporte des animaux (...) À ce jour, l'exploitation de ces échanges a déjà permis de mettre en œuvre des mesures correctives.
(extrait de la réponse du ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation aux questions écrites de la députée Claire O'Petit et du député Loïc Dombreval)
Vidéo de présentation de la campagne StopTheTrucks de l'Eurogroup for animals :

Tweetez-le !
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 10 septembre 2017 - Dans la presse

Pour le ministre de l'agriculture Stéphane Travert, le modéle des élevages-usines «a sa place sur le territoire»

Sans esquiver les questions sur son opinion quant aux projets d’exploitations géantes : « Je n’oppose pas les modèles agricoles les uns par rapport aux autres. Chacun a sa place sur le territoire, c’est la position sur laquelle je travaille, confiait hier ce membre du gouvernement.
(extrait de l'article de Gaël Rivallain, Courrier Picard)