Personnalités politiques (24)

Filtrez les personnalités par partis ou ancrages géographiques pour les interpeller en fonction de ces critères.

Photo Antoinette Guhl
Antoinette Guhl Sénatrice (75), Conseil de Paris EELV
Photo David Belliard
David Belliard Conseil de Paris EELV
Photo Anne Souyris
Anne Souyris Sénatrice (75) EELV
Photo Corine Faugeron
Corine Faugeron Conseil de Paris EELV
Photo Fatoumata Koné
Fatoumata Koné Conseil de Paris EELV
Photo Jérome Gleizes
Jérome Gleizes Conseil de Paris EELV
Interpellez-le
Photo Nour Durand-Raucher
Nour Durand-Raucher Conseil de Paris EELV
Photo Douchka Markovic
Douchka Markovic Élue municipale, déléguée à la condition animale (75), Conseil de Paris Parti animaliste
Photo Florentin Letissier
Florentin Letissier Conseil de Paris EELV
Photo Aminata Niakaté
Aminata Niakaté Conseil de Paris EELV
Photo Dan Lert
Dan Lert Conseil de Paris EELV
Photo Chloé Sagaspe
Chloé Sagaspe Conseil de Paris EELV
Photo Anne-Claire Boux
Anne-Claire Boux Conseil de Paris EELV
Photo Emmanuelle Rivier
Emmanuelle Rivier Conseil de Paris EELV
Photo Léa Vasa
Léa Vasa Conseil de Paris EELV
Photo Emile Meunier
Emile Meunier Conseil de Paris EELV
Photo Alice Timsit
Alice Timsit Conseil de Paris EELV
Photo Emmanuelle Pierre-Marie
Emmanuelle Pierre-Marie Maire (75), Conseil de Paris EELV
Photo Sylvain Raifaud
Sylvain Raifaud Élu municipal, délégué à la condition animale (75), Conseil de Paris EELV
Photo Alexandre Florentin
Alexandre Florentin Conseil de Paris EELV

Partis politiques (2)

Communication officielle

Municipale

Le 5 juillet 2022, au Conseil de Paris, le groupe Changer Paris (LR) a déposé un vœu pour demander à la Mairie de Paris davantage d’actions contre les rats. Le Conseiller de Paris, Paul Hatte, a défendu qu’il y avait une prolifération de rats dans l’espace public sans aucune donnée scientifique (à New-York, les scientifiques ont compté 4 fois moins de rats que le nombre estimé en amont de l’étude). La majorité, représentée par l'Adjoint au Logement Ian Brossart, a déposé en réponse un contre-voeu relativement similaire. Ni l’élu Paul Hatte, ni l’Adjoint Ian Brossart n’ont évoqué le fait que les rats étaient des êtres sensibles et la nécessité de développer des méthodes non létales.

La Conseillère de Paris, Douchka Markovic, a pris la parole pour le groupe écologiste sur cette délibération. Elle a défendue qu’il fallait trouver des méthodes alternatives à la dératisation, et a souligné l’importance des études scientifiques :

Nous devons nous interroger sur des nouvelles méthodes efficaces et non létales. Nous devons nous interroger sur les surmulots et leur manière de vivre, mieux les connaître, afin de trouver des méthodes efficaces et éthiques.

Nous pensons donc qu'il faut agir, mais agir différemment. Nous ne partageons pas les considérants de votre vœu mais partageons la nécessité d'agir avec un nouveau regard sur la gestion des surmulots à Paris.

Douchka Markovic a notamment mentionné l'étude menée par le Muséum d'Histoire Naturelle avec les Mairies des 11ème et 12ème arrondissements de Paris. Celle-ci a pour but de mesurer l'efficacité d'une nouvelle gestion des déchets, de plantes répulsives et de nouveaux outils de communication sur la présences des rats.

Le groupe écologiste a voté contre le vœu du groupe Changer Paris, et s'est abstenu sur le vœu de l'exécutif qui a été adopté.

Lire la suite

Attentes citoyennes

61%

des Parisiens
sont favorables à ce que la mairie de Paris utilise une solution alternative non létale concernant les rats

Parcourir les sondages
85%

des Parisiens
considèrent que les dispositifs dits «éthiques» comme les pigeonniers respectent le bien-être animal

Parcourir les sondages