Photo de Arnaud Decagny

Arnaud Decagny penche pour les animaux

12.2/20
Maire - Maubeuge
Logo UDI UDI
 
 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Arnaud Decagny ?

Prises de position de Arnaud Decagny classées par thème :

Dernières prises de position de Arnaud Decagny (3 référencées)

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 13 septembre 2018 - Dans la presse → Implication locale

La ville de Maubeuge met fin au projet d'extension du zoo

C'est définitif : le zoo de Maubeuge ne sera pas agrandi. C'était l'une des promesses de campagne d'Arnaud Decagny (UDI) pendant les municipales de 2014 : mettre fin à l'ambitieux projet porté par son prédécesseur Rémi Pauvros (PS) et lancé en septembre 2013.
Une promesse qui a un coût : 8 401 038 euros que la ville de Maubeuge et l'agglomération doivent au groupe Eiffage. (...) Mais rien à voir, précise Arnaud Decagny, avec ce qu'aurait coûté le projet une mené à son terme. L'élu évoque un chantier à 102 millions d'euros TTC, dont la première phase devait coûter 60 millions d'euros. Sans compter les frais de fonctionnement et le déficit chaque année.

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 15 juillet 2016 - Communication officielle → Implication locale

En 2016, ces maires accueillent le cirque Medrano qui détient des animaux

la troupe d'animaux exotiques (chameaux, zèbres...), Le grand groupe mixte de fauves, Les animaux de la ferme, La grande cavalerie des Steppes mongoles...
(extraits du programme)
Lechmee, Mina et Kamala, enchaînées (cirque Medrano, 2011) :
éléphantes enchaînées
(crédit photo : Code animal)

Agir !

Interpellez-les

a penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 1 septembre 2015 - Dans la presse → Prise de position marquante → Implication locale

Dans les cantines de Maubeuge, des menus sans viande... mais avec poisson

Positif mais pas assez ambitieux

Lundi soir, lors du conseil municipal, la cantine est donc repassée à table. À la faveur du renouvellement du marché de la restauration scolaire, la société API a le mieux répondu au cahier des charges. Objectif : privilégier les circuits courts dans le but d’améliorer la qualité gustative des repas. (...) Autre nouveauté : des menus végétariens sans viande sont désormais proposés quotidiennement comme alternative aux menus « classiques ».
(extrait de l'article de Béatrice Frère, La Voix du Nord)