Photo de Aurélia Beigneux

Aurélia Beigneux penche contre les animaux

9.8/20
Eurodéputée
Classement : 27ème/79 eurodéputés
 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Aurélia Beigneux ?

Prises de position de Aurélia Beigneux classées par thème :

Dernières prises de position de Aurélia Beigneux (67 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
Présidentielle
par sous-thème
par espèce
par type
par implication
par parti
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 26 mai 2021 - Question parlementaire → Européenne

3 eurodéputés demandent à la Commission d'intervenir auprès de l’ECHA pour qu’elle agisse en faveur des méthodes non animales

Question avec demande de réponse écrite E-002780/2021 à la Commission des Eurodéputés :
Annika Bruna (ID), Joachim Kuhs (ID), Aurélia Beigneux (ID), Athanasios Konstantinou (NI)

L’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) est chargée d’évaluer la dangerosité des produits chimiques, grâce aux données qui lui sont fournies par les entreprises référencées dans le cadre du règlement concernant l’enregistrement, l’évaluation et l’autorisation des substances chimiques, ainsi que les restrictions applicables à ces substances (REACH).

Agir !

Félicitez-les

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 6 mai 2021 - Question parlementaire → Européenne

3 eurodéputés demandent à la Commission d'établir une liste restreinte et limitative des espèces sauvages autorisées à la vente comme animaux de compagnie

Question avec demande de réponse écrite E-002442/2021 à la Commission des eurodéputes :
Annika Bruna (ID), Aurélia Beigneux (ID), Elżbieta Kruk (ECR), André Rougé (ID), Rosanna Conte (ID)

Les nouveaux animaux de compagnie (NAC), majoritairement des reptiles, des oiseaux exotiques, des rongeurs, mais aussi d’autres espèces, sont capturés dans leur habitat naturel, au mépris de la biodiversité: c’est le cas par exemple du gecko de Sakalava (Madagascar), du python vert juvénile (Indonésie) ou encore du perroquet gris (Gabon).
Ces NAC font l’objet d’une double maltraitance:

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 27 avril 2021 - Question parlementaire → Européenne

4 eurodéputés demandent à la Commission de stopper les importations de viande chevaline en provenance d'Argentine, d'Uruguay, du Canada et d'Australie

Question avec demande de réponse écrite E-002263/2021 à la Commission des Eurodéputés ;
Annika Bruna (ID), André Rougé (ID), Aurélia Beigneux (ID), Elżbieta Kruk (ECR)

Alors que 9,4 % de la population française mange du cheval, 80 % de la viande chevaline vendue en France est importée, soit 9 000 tonnes en 2019.
Les consommateurs français, faute d’étiquetage décent pour les informer, mangent donc principalement des chevaux importés, notamment d’Amérique, voire d’Australie. Une grande partie des importations proviennent de quatre pays: Argentine, Uruguay, Canada et Australie.

Agir !

Félicitez-les

a penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 30 mars 2021 - Question parlementaire → Européenne

Aurélia Beigneux demande à la Commission de mettre en place une obligation d'étiquetage de la viande selon le mode d'abattage

Positif mais pas assez ambitieux

Question avec demande de réponse écrite de l'Eurodéputée Aurélia Beigneux à la Commission :

Le règlement européen (CE) no 1099/2009 impose l’étourdissement préalable à la mise à mort de tout animal, sauf dérogation religieuse. Une exception devenue la norme et qui concerne 150 abattoirs sur les 250 présents sur le sol français.
Si, au moment de quitter l’abattoir, chaque carcasse est étiquetée selon son mode d’abattage, cette distinction disparaît lors de la mise en rayon. Afin de limiter les pertes, certains industriels passent dans le circuit conventionnel de la viande répondant aux impératifs cultuels.

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 18 février 2021 - Question parlementaire → Européenne

3 eurodéputées demandent à la Commission des mesures pour enrayer le déclin des espèces animales protégées et mieux protéger leurs habitats

Question avec demande de réponse écrite de l'Eurodéputée Aurélia Beigneux :

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 10 février 2021 - Question parlementaire → Européenne

4 eurodéputées demandent à la Commission d'interdire les élevages d'animaux pour leur fourrure ainsi que les importations au sein de l'Union européenne

Question avec demande de réponse écrite à la Commission des Eurodéputés :
Annika Bruna (ID), Virginie Joron (ID), Julie Lechanteux (ID), Ivan Vilibor Sinčić (NI), Angel Dzhambazki (ECR), Aurelia Beigneux (ID)

Un article(1) publié récemment tend à démontrer que la COVID-19 s’est probablement développée dans les élevages de visons en Chine, avant de se répandre ensuite chez l’homme.
La Chine élève des millions de visons, renards et chiens viverrins dans des élevages intensifs qui concentrent parfois plus de 100 000 têtes.
Ces élevages facilitent le développement des maladies, en raison de la promiscuité et du manque d’hygiène.

Agir !

Félicitez-les

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 2 février 2021 - Question parlementaire → Européenne

10 eurodéputés demandent à la Commission de préciser si un futur label européen porterait des informations claires et concrètes sur les conditions d’élevage, de transport et d'abattage

Question avec demande de réponse écrite E-000661/2021 à la Commission des eurodéputés :
Annika Bruna (ID), Virginie Joron (ID), Gilles Lebreton (ID), Elżbieta Kruk (ECR), Herve Juvin (ID), Joëlle Mélin (ID), Mathilde Androuët (ID), Julie Lechanteux (ID), Emil Radev (PPE), Aurelia Beigneux (ID), Jean-Lin Lacapelle (ID)

En décembre 2020, les ministres de l’agriculture de l’Union européenne ont demandé à la Commission de proposer un dispositif volontaire d’étiquetage européen sur le bien-être animal.

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 1 février 2021 - Question parlementaire → Européenne

6 eurodéputés proposent à la Commission d'interdire d'exporter par voie maritime des animaux vivants hors de l’UE

Question avec demande de réponse écrite E-000618/2021 à la Commission des Eurodéputées :
Annika Bruna (ID), Virginie Joron (ID), Elżbieta Kruk (ECR), Mick Wallace (The Left), Clare Daly (The Left), Vilija Blinkevičiūtė (S&D), Julie Lechanteux (ID), Aurelia Beigneux (ID), Dominique Bilde (ID)

Le transport maritime, notamment dans le cadre de l’exportation d’animaux en dehors de l’Union européenne, occasionne de nombreuses souffrances pour le bétail. Les animaux sont parqués dans des enclos surchargés où ils manquent de place et subissent le roulis, le manque de ventilation, des installations d’abreuvement inadaptées mais aussi de mauvaises conditions d’hygiène dues à une litière insuffisante.

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 21 janvier 2021 - Vote vœu → Européenne

Ces eurodéputés ont voté contre la prise en compte des invertébrés marins par la législation européenne sur le «bien-être animal» et sur l'interdiction de l'ébouillantage vivant des homards (amendement rejeté)

Ces eurodéputés ont voté contre l'amendement 2 sur le rapport «Plus de poissons dans les océans?»  :
Rapport A9-0264/2020 Caroline Roose Plus de poissons dans les océans? Mesures en faveur de la reconstitution des stocks au-dessus du niveau de rendement maximal durable (RMD), notamment les zones de reconstitution des stocks de poissons et les zones marines protégées (2019/2162(INI)) Proposition de résolution Paragraphe 41 bis (nouveau) Proposition de résolution Amendement 41 bis.
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 20 janvier 2021 - Vote vœu → Européenne

Ces eurodéputés ont voté contre l'amendement 29 qui soulignait qu'une baisse de la consommation de produits d'origine animale réduirait de fait les souffrances des animaux pendant le transport (amendement rejeté)

L'amendement 29 (§9), déposé sur la Proposition de recommandation du Parlement européen à l’intention du Conseil et de la Commission faisant suite à l’enquête sur les allégations d’infraction et de mauvaise administration dans l’application du droit de l’Union en ce qui concerne la protection des animaux pendant le transport, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Union, a été rejeté. Il soulignait le lien entre baisse de la consommation de produits d'origine animale et le volume des transports, et les multiples impacts positifs qui en découleraient :

Texte original :

Amendement 29/REV
Manuel Bompard
au nom du groupe The Left