ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 1 mars 2017 - Manifeste

AnimalPolitique 23 : ces candidats à la présidentielle soutiennent une réforme de la chasse visant à mieux protéger la faune sauvage et laisser les loups revenir

23. Réformer la chasse pour mieux protéger la faune sauvage et favoriser le retour naturel des grands prédateurs.
(mesure n°23 du manifeste AnimalPolitique)

Réponse de Jean-Luc Mélenchon 

La chasse permet de réguler les éco-systèmes en ciblant les espèces nuisibles.

Mais nous nous prononçons contre la chasse à courre et pour une régulation effective de la chasse, avec des restrictions sur les espèces dont l’équilibre est menacé (retour sur les dérogations accordées sous la présidence de Nicolas Sarkozy).

Le déterrage des animaux sera empêché, tout comme l’égrainage et le lâcher d’animaux.

Nous pensons également à renforcer les services publics de gestion des forêts, notamment le renforcement du nombre de gardes forestiers qui subissent aujourd’hui les attaques du libéralisme.

Le retour des prédateurs sera encouragé, car leur rôle dans l’équilibre des écosystèmes est central.

Réponse de Benoît Hamon :

Les deux thèmes évoqués ici ne sont pas nécessairement liés. Je proposerai de rendre plus transparente la gouvernance de la chasse et de renforcer les critères nécessaires pour l’obtention d’un permis de chasse.
Concernant le retour des grands prédateurs, je propose d’engager une grande concertation entre les organisations de défense animales et des représentants des populations concernées.

Réponse de Philippe Poutou :

Même si votre formule « réformer » mérite d’être précisée et détaillée.

Réponse d'Emmanuel Macron :

En Marche soutient une action volontaire pour la préservation des espèces protégées, la mise en œuvre des mesures nécessaires pour cohabiter avec nos populations de grands carnivores, et la réintroduction concertée de l’ours dans les Pyrénées en France, ce qui implique l’adhésion du milieu des chasseurs.

En savoir plus :