a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 10 avril 2012 - Source associative → Nationale

Sarkozy pour le maintien de la corrida et des combats de coqs

Agir !

Interpellez-le

Réponses du candidat à l'élection présidentielle Nicolas Sarkozy à L214 et Néoplanète.

A la question :

La corrida est un spectacle subventionné par les contribuables. Or, 66% des Français souhaitent son interdiction (9). Pour ce spectacle exhibant la souffrance et l’agonie, les taureaux sont parfois « préparés » (limage douloureux des cornes, affaiblissement par des coups ou blessures) avant l’entrée dans l’arène. En Catalogne, la corrida est désormais interdite. En France, l’article 521-1 du Code pénal punit la cruauté envers un animal. Aujourd’hui, cette disposition ne s’applique pas aux corridas et aux combats de coqs lorsqu’une tradition locale ininterrompue peut être invoquée. Êtes-vous favorable à l’interdiction des corridas et des combats de coqs ?
(9) Sondage Ifop réalisé du 3 au 5 août 2010

Il répond :

Non. L'existence sur plusieurs parties du territoire français de traditions locales séculaires de corridas et de combats de coqs est une réalité que l'Etat se doit de respecter. Cette forme particulière de reconnaissance, telle qu'elle résulte en particulier des articles R. 521-1, R. 654-1 et R. 655-1 du code pénal, n'ouvre droit à aucun concours financier de la part de l'Etat.

Il ajoute également à la Fondation 30 millions d'amis :

Je ne souhaite donc pas engager d’évolution du droit qui ne serait pas le reflet des aspirations locales des habitants des territoires concernés.

Nicolas Sarkozy ignore-t-il que même dans le département du Gard, où ont lieu un grand nombre de corridas, 66% des citoyens y sont opposés et 71% n'y sont pas attachés ?