Photo de Didier Guillaume

Didier Guillaume agit contre les animaux

2/20

Agir !

Interpellez-le

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Didier Guillaume ?

Prises de position de Didier Guillaume classées par thème :

Dernières prises de position de Didier Guillaume (32 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par type
par espèce
par implication
par parti
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 9 juillet 2019 - Question parlementaire → Nationale

Le ministre de l'agriculture n'envisage pas d'interdire la caudectomie (coupe de la queue des porcelets)

Réponse du ministère de l'agriculture et de l'alimentation à une question écrite de Laurence Vanceunebrock-Mialon:

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 9 juillet 2019 - Question parlementaire → Nationale

Le ministre de l'agriculture ne s'engage pas à mettre fin techniquement ou réglementairement à la castration à vif des porcelets

Le ministre ne se prononçant ni sur des échéances ni sur des moyens, son atermoiement s'apparente à de l'immobilisme

L'élevage de mâles entiers (...) nécessite de réaliser à l'abattoir un tri des carcasses par la méthode du « nez humain ». (...) ces structures travaillent à la mise au point d'un dispositif technique d'identification automatique, non encore validé.
L'immunocastration, qui consiste à injecter un vaccin protéique bloquant le développement des hormones sexuelles des animaux est utilisée dans d'autres pays. Les attentes des consommateurs français vis-à-vis de cette technique doivent encore être clairement évaluées avant d'y recourir plus systématiquement.
à ce jour, seul un docteur vétérinaire peut utiliser des substances anesthésiantes telles que l'isoflurane, gaz utilisé pour l'anesthésie générale. Le recours à un vétérinaire de façon systématique rencontre des difficultés en pratique.
(extraits de la réponse)

ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 9 juillet 2019 - Question parlementaire → Nationale

Alternatives au broyage des poussins mâles : le ministre de l'agriculture annonce un prototype pour mi-2020

Semble positif mais nécessite des réalisations concrètes

Réponse du ministère de l'agriculture et de l'alimentation à une question écrite de Loïc Dombreval

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 16 juin 2019 - Dans la presse → Prise de position marquante → Nationale

Le ministre de l'agriculture déclare «ne pas connaître un seul chasseur qui ne soit pas un défenseur du bien-être animal»

À Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher), 80 000 visiteurs et de nombreux chasseurs se sont donné rendez-vous. Cette année, le Salon de la chasse de la ville accueille aussi trois membres du gouvernement, et pour la première fois, un ministre de l'Agriculture a fait le déplacement. À un an des élections municipales, rien n'est laissé au hasard. D'abord, le prix du permis national de chasse a été réduit de moitié, il passe de 400 à 200 €. Puis, Didier Guillaume a prononcé un discours bienveillant: "Je ne connais pas un seul chasseur qui n'aime pas les animaux, je ne connais pas un seul chasseur qui ne soit pas un défenseur du bien-être animal".
(extrait de l'article de France Info)

Agir !

Interpellez-le

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 14 juin 2019 - Dans la presse → Nationale

Trois ministres annoncés à Lamotte-Beuvron pour le Game Fair (salon de la chasse)

Trois ministres en exercice sont annoncés ce week-end des 15 et 16 juin 2019, en Loir-et-Cher, au Game Fair, la grande fête de la chasse et de la nature organisée au Parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron. La Loir-et-chérienne Jacqueline Gourault (Cohésion des territoires) et Didier Guillaume (Agriculture) y seront dès ce samedi matin.
(..) En soirée, c’est un autre "local de l’étape", Marc Fesneau (Relations avec le parlement), qui prendra le relais, lors d’une soirée de gala toujours très attendue.

(extraits de l'article de Christophe Gendry, La République)

Agir !

Interpellez-les

ont agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 9 avril 2019 - Question parlementaire → Nationale

Le ministre de l'Agriculture n'envisage pas l'interdiction des "manèges d'animaux vivants"

Il n'existe actuellement pas de texte permettant une stricte interdiction des manèges à poney. L'application de l'article R. 214-85 du code rural et de la pêche maritime dispose cependant que « la participation d'animaux à des jeux et attractions pouvant donner lieu à mauvais traitements, dans les foires, fêtes foraines et autres lieux ouverts au public, est interdite sous réserve des dispositions du troisième alinéa de l'article 521-1 du code pénal ». Dans le cas des manèges à poney, les mauvais traitements peuvent être caractérisés dès lors que ne sont pas respectées les dispositions du chapitre IV de l'annexe de l'arrêté du 25 octobre 1982 relatif à l'élevage, à la garde et à la détention des animaux.

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 2 avril 2019 - Question parlementaire → Nationale

Conditions d'élevage et d'abattage des poissons : le ministre de l'agriculture s'en remet à la filière piscicole plutôt que de renforcer la réglementation

Depuis les années 2010, la profession piscicole française s'est engagée dans une démarche responsable qui s'est traduite notamment par des engagements sur les conditions d'élevage, les installations et les conditions d'abattage, garantissant le respect du bien-être des poissons, à travers l'élaboration d'un cahier des charges unique, élaboré par la commission « durabilité » de l'interprofession piscicole, incluant l'ensemble des parties prenantes (dont WWF). En outre, à la suite des états généraux de l'alimentation, la filière a élaboré un plan de filière contenant une action spécifique sur le bien-être animal (recherche et formalisation de nouveaux indicateurs du bien-être animal, construction d'un outil d'aide au pilotage du bien-être animal dans les élevages grâce au travail d'identification des bonnes pratiques qui va également être mené).
(extrait de la question)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 20 mars 2019 - Dans la presse → Prise de position marquante → Nationale

Défilé de ministres pour flatter les chasseurs au congrès de la FNC

Après avoir envoyé des ministres défiler pour le climat, [Emmanuel Macron] en envoie donc d’autres flatter les chasseurs. C’est le "en même temps" toujours à l’œuvre ?
Et non des moindres ! C’est inédit le ministre de l’Écologie (François de Rugy) sera présent, Emmanuel Wargon sera là ainsi que Sébastien Le Cornu. Quant au ministre de l’Agriculture, il fera le discours d’ouverture.

(extrait de l'édito politique de Michaël Darmon, Europe 1)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 4 février 2019 - Dans la presse → Nationale

Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume annonce une augmentation du plafond d'abattage des loups

La politique française de protection des loups a fonctionné car il y a 20 % de loups en plus dans notre pays et on va passer le chiffre des 500 loups identifiés. Cette présence accrue des loups est un vrai problème pour nos éleveurs. Face à cette situation, un nouveau plan loup va être mis en place avec plus de prélèvement.
(extrait des props recueillis par par Christelle Bertrand, La Dépêche du Midi)

Agir !

Interpellez-le

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 25 décembre 2018 - Question parlementaire → Nationale

Le ministre de l'Agriculture refuse de renforcer la protection des chiennes "reproductrices" dans les élevages

A la question du député Loïc Dombreval qui demande s'il est possible d'envisager que le nombre maximal de portées autorisées par femelle reproductrice, par période de deux ans, soit ramené à deux, avec obligation de respecter une période de chaleur improductive entre deux nichées, et si d'autre part, un âge limite, au-delà duquel il serait interdit d'exploiter les femelles comme reproductrices, ne pourrait pas être fixé, le ministre répond qu'il ne paraît pas nécessaire d'imposer de nouvelles obligations aux éleveurs français mais de faire respecter la réglementation en vigueur et de faire reconnaître celle-ci comme modèle auprès des autres pays de l'Union européenne (UE)