ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 1 juin 2021 - Vote → Municipale

Ces groupes au Conseil de Paris se sont opposés à la création d'une plaque en mémoire au chien de guerre Vitrier

Ces conseillers de Paris ont voté contre le texte, ou étaient absents et appartiennent à des groupes ayant voté contre.

Le Conseil de Paris a adopté ce voeu malgré l'avis défavorable de l'exécutif.

Présenté par Rachida DATI, René-François BERNARD, Emmanuelle DAUVERGNE, Jean LAUSSUCQ et les élus du groupe Changer Paris

Considérant l’engagement actif de la Mairie du 7e arrondissement de Paris aux nombreuses commémorations organisées en hommage aux victimes de la Grande Guerre ;
Considérant la citation à l’Ordre de la Nation du pigeon Vaillant (matricule 787.15) pour avoir porté au milieu des fumées toxiques et des tirs ennemis un message important ;
Considérant la place particulière donnée par les témoignages des poilus aux animaux utilisés dans la Grande Guerre pour porter, tirer, guetter, secourir ou informer ;
Considérant les 11 millions d’animaux utilisés pour les besoins de la Grande Guerre, dont des chevaux, chiens, pigeons ;
Considérant les hommages déjà rendus aux animaux de guerre dans différentes communes de France, notamment à Pozières (Somme), à Neuville-lès-Vaucouleurs (Meuse) et à Couin (Pas-de-Calais) ;
Considérant les lieux de réquisition d’équidés situés sur le territoire du 7e arrondissement, dont l’ancienne caserne La Tour-Maubourg située aux Invalides et l’ancien Magic Cabaret, à l’angle de l’Avenue Bosquet et du Quai d’Orsay ;
Considérant l’aventure du chien Vitrier, attaché au 26e bataillon de chasseurs cyclistes, parti du front pour retourner à Paris, après avoir parcouru plusieurs centaines de kilomètres, et retrouvé Boulevard Raspail, le jeudi 26 août 1915, par un agent de police du commissariat de Saint Thomas d’Aquin ;Considérant le vœu identique présenté au Conseil du 7e arrondissement lors de la séance du lundi 1er mars 2021 ;
Considérant le vœu identique présenté au Conseil du 7e arrondissement lors de la séance du lundi 17 mai 2021.
Rachida DATI, René-François BERNARD, Emmanuelle DAUVERGNE, Jean LAUSSUCQ et les élus du groupe Changer Paris émettent le vœu que :
- la Ville de Paris appose une plaque installée dans l’un des jardinets du Boulevard Raspail, au croisement de la rue de Varenne ou de la rue de Grenelle, voire entre les deux. Cette plaque portera la mémoire du chien Vitrier, là où il a été recueilli, et celle de son régiment qui cantonnait à proximité ;
- que la Ville de Paris édite un QR Code, constituant la première étape du Mémorial des Animaux de Guerre, pour informer sur l’aventure du chien Vitrier, attaché au 26e bataillon des chasseurs cyclistes.