Élevage

10 eurodéputés demandent à la Commission de préciser si un futur label européen porterait des informations claires et concrètes sur les conditions d’élevage, de transport et d'abattage

Personnalités politiques (10)

Filtrez les personnalités par partis ou ancrages géographiques pour les interpeller en fonction de ces critères.

Filtres

Prise de position

Question avec demande de réponse écrite E-000661/2021 à la Commission des eurodéputés :
Annika Bruna (ID), Virginie Joron (ID), Gilles Lebreton (ID), Elżbieta Kruk (ECR), Herve Juvin (ID), Joëlle Mélin (ID), Mathilde Androuët (ID), Julie Lechanteux (ID), Emil Radev (PPE), Aurelia Beigneux (ID), Jean-Lin Lacapelle (ID)

En décembre 2020, les ministres de l’agriculture de l’Union européenne ont demandé à la Commission de proposer un dispositif volontaire d’étiquetage européen sur le bien-être animal.
En principe, ce label serait accordé aux denrées produites selon des normes plus strictes que celles déjà prévues par la législation européenne. Il serait donc de nature à améliorer nettement la condition animale dans nos élevages tout en confortant le revenu des agriculteurs engagés dans cette démarche.

La Commission peut-elle nous indiquer si le futur label sur le bien-être animal permettra de renseigner les consommateurs sur:

1. la méthode d’élevage: intensive ou extensive, avec ou sans cage?
2. la méthode de transport: terrestre et /ou maritime, sur courte ou longue distance?
3. la méthode d’abattage: avec ou sans étourdissement préalable?

Soutiens(1)
(1) Cette question est soutenue par d’autres députés que ses auteurs: Dominique Bilde (ID), Harald Vilimsky (ID)

Partager cette prise de position