ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 1 avril 2015 - Communication officielle → Europe

Ils veulent maintenir le foie gras sur les tables du Parlement européen

Le Parlement européen, qui dans sa résolution 2013/2181(INI) a loué la gastronomie européenne ainsi que le respect des traditions et des produits locaux, doit continuer à proposer dans son enceinte la consommation de ce mets emblématique.
extrait de la Lettre à Martin Schulz du Cercle des amis du foie gras

Intégralité de la lettre :

Cher Président, Chers Questeurs,

Le foie gras, produit d’exception qui fait appel à un savoir-faire européen unique, est devenu un ambassadeur incontournable de l’excellence culinaire de notre continent. Produit emblématique, le foie gras est reconnu en France comme « Patrimoine Culturel et Gastronomique protégé » alors qu’en Hongrie il a récemment reçu une reconnaissance en tant que spécialité « hungaricum ».

Créatrice de plus de 50.000 emplois directs dans l’UE, la production de foie gras est le fait d’exploitations agricoles familiales et artisanales et joue un rôle dans l’équilibre du tissu rural de plusieurs de nos régions.

Comme l’a récemment réaffirmé le Commissaire européen à la santé et à la sécurité alimentaire, Vytenis Andriukaitis, la production et le commerce de foie gras sont légaux et nos producteurs doivent appliquer les normes les plus élevées en matière de bien-être animal.

Le Parlement européen, qui dans sa résolution 2013/2181(INI) a loué la gastronomie européenne ainsi que le respect des traditions et des produits locaux, doit continuer à proposer dans son enceinte la consommation de ce mets emblématique. Laissons à chacun le libre choix de consommer ou pas du foie gras.

Le foie gras concourt à l’exceptionnelle richesse gastronomique de notre continent. Cette diversité doit être préservée dans notre Assemblée qui se doit de respecter son engagement en faveur des produits traditionnels de l’ensemble des Etats membres.

En vous remerciant par avance pour l’attention que vous porterez à notre demande, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les questeurs, l’expression de notre haute considération.