a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 29 juin 2022 - Communication officielle → Municipale

Le maire de Grenoble présente le «menu vert» végétarien en réponse à «l'enjeu de condition animale»

Agir !

Félicitez-le

Nous lançons en septembre 2022 pour la rentrée un nouveau standard, le menu standard végétarien. Pour l'instant, les enfants mangent entre un et deux repas végétariens par semaine. À partir de septembre, les enfants pourront manger végétarien tous les jours s'ils le souhaitent, si vous le souhaitez. [...] Ce menu sera appelé le menu vert. C'est le nouveau menu standard de la Ville de Grenoble. Vous pouvez également continuer à manger un menu bleu. Ce menu s'appelait auparavant « Menu sans viande ». Il comporte également du poisson. Et puis vous pourrez manger le menu rouge qui lui comportera du poisson et de la viande. [...] Avec toujours dans ces menus bleu et rouge évidemment, les repas végétariens qui sont là pour tous entre un et deux jours par semaine. Pourquoi faire cela ? [...] Triple enjeu : les gaz à effet de serre, la santé et la condition animale. L'ensemble des experts pointent la part de l'élevage dans les émissions de gaz à effet de serre. C'est à peu près 15% des gaz à effet de serre à l'échelle de la planète. Ça veut dire que c'est plus d'un septième des gaz à effet de serre. Nous devons réduire cela drastiquement et nous devons le réduire en réduisant notre consommation de viande et particulièrement notre consommation de viande issue d'élevages intensifs. Deuxième enjeu : un enjeu de santé. Cet enjeu, il est double. D'abord nous mangeons trop de viande et trop de protéines animales, ce qui provoque des problèmes de santé et notamment de problèmes cardiovasculaires. Mais également la part, la pression de l'élevage sur l'habitat des animaux et l'habitat du vivant, la destruction du vivant, la déforestation, la concentration de ces animaux d'élevage industriels qui représentent plus de 95% des animaux sur la planète, représentent aussi un danger. On l'a vu avec des maladies qui se concentrent chez les animaux et des maladies également qui peuvent passer à l'Homme. On l'a vu et nous le subissons encore aujourd'hui. Donc c'est un enjeu, un double enjeu de santé. Et troisième enjeu : un enjeu de condition animale. Plus de 3 millions d'animaux sont abattus tous les jours. Tous les jours, en France, pour répondre aux pratiques humaines actuelles. Nous devons évidemment changer notre rapport au vivant : arrêter cet élevage industriel, prendre soin de l'élevage extensif. Parce que nous avons besoin de cet élevage pour nos paysages, parce que celui-là a du sens. Mais clairement, nous devons arrêter l'élevage industriel pour la condition animale et donc réduire nos consommations de viande et de poissons. [...] C'est un changement de rapport au vivant et je crois que c'est bon pour tout le monde.

(Extrait de l'intervention d'Éric Piolle sur son compte Twitter)