ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 10 décembre 2014 - Manifeste

Manifeste "Mode sans fourrure"

À l’appel de la Campagne “Mode Sans Fourrure”, initiée par l’Association ANIMALTER et rassemblant 10 associations françaises d’éthique animale, 51 personnalités unissent leur voix pour demander la fin des élevages à fourrure en France. |...] De nombreux pays européens comme le Royaume-Uni, l’Autriche et la Croatie ont déjà interdit les élevages à fourrure.
extrait du communiqué de la Campagne “Mode Sans Fourrure”

Communiqué : 51 personnalités s’engagent contre la fourrure en France

À l’appel de la Campagne “Mode Sans Fourrure”, initiée par l’Association ANIMALTER et rassemblant 10 associations françaises d’éthique animale, 51 personnalités unissent leur voix pour demander la fin des élevages à fourrure en France.

À notre actif et en partenariat avec d’autres collectifs : des mois de pression ont amené la marque Kookaï à s’engager à partir de l’automne 2014 à ne plus recourir à la fourrure animale.

175 000 visons abattus chaque année en France

Suite à notre dernière enquête réalisée en octobre 2014 auprès des services compétents de l’Etat, la France compte actuellement une douzaine d’élevages d’animaux à fourrure (principalement des visons) pour un total de 175 000 animaux.

Dans ces élevages, les animaux sont détenus dans des conditions insoutenables. En effet, chaque vison est enfermé dans une cage minuscule entièrement grillagée dans laquelle l’animal n’a aucun moyen d’assouvir ses besoins physiologiques primaires (le vison est un animal semi-aquatique). En résultent des souffrances psychologiques (démences, stéréotypies) et physiques (automutilations, cannibalisme, blessures non soignées). Viendra ensuite le moment de l’abattage par gazage ou électrocution.

Interdire les élevages à fourrure en France

Grâce à la campagne Mode Sans Fourrure, Animalter et ses partenaires associatifs délivrent des informations précises, exactes et transparentes sur la filière fourrure. L’objectif poursuivi est d’engager un réel débat public en vue de légiférer concrètement pour une interdiction des élevages d’animaux à fourrure en France.

Une proposition de loi “tendant à limiter l'utilisation de fourrure animale en France”, a été déposée en février 2013 par le député M. Yves Foulon, et soutenue par 13 autres députés, mais n’a toujours pas été inscrite à l’ordre du jour de l’Assemblée Nationale.

Cruelle, polluante et interdite dans d’autres pays

Détenir un animal dans des conditions aussi déplorables constitue un acte de cruauté qui est en opposition totale avec l’article L214 du code rural.

Une étude hollandaise indépendante réalisée en juin 2013 a déterminé que l'impact environnemental des produits en fourrure de vison est au moins 3 fois supérieur à celui de la fausse fourrure. Pour certains facteurs environnementaux, l'impact est plus de 10 fois supérieur.

De nombreux pays européens comme le Royaume-Uni, l’Autriche et la Croatie ont déjà interdit les élevages à fourrure. Tout récemment la Wallonie a pris la même décision, qui doit être entérinée par le Conseil d’Etat belge.

51 personnalités à nouveau engagées

Le projet de rassembler des personnalités est la première initiative de ce genre autour de la thématique de la fourrure. Michel Drucker, Julien Courbet, Laurence Parisot, Bernard Werber, Laurence Abeille, Axel Kahn, Nicolas Dupont-Aignan, Laurent Baffie et bien d’autres ont souhaité afficher leur soutien à notre initiative crédible et réaliste. Voir la liste complète.

Des marques ne commercialisant déjà plus de fourrure, des alternatives crédibles et des citoyens de plus en plus mobilisés

Par souci d’éthique, de nombreuses marques notoires (H&M, Zara, Esprit, Helly Hansen...), conscientes de leur responsabilité, se sont engagées auprès de l’alliance internationale anti-fourrure (Fur Free Alliance) à ne plus vendre de fourrure animale. Cette position est facilitée par le développement d’alternatives à la fourrure de haute qualité qui remplacent aisément la vraie.

Cette tendance répond à une demande croissante de la population qui tolère de moins en moins la cruauté envers les animaux (près de 36 000 signataires à la pétition unitaire). La condition animale est un sujet qui prend de plus en plus d’importance dans la société, laquelle commence à admettre que l’on ne peut plus disposer d’un animal comme d’un vulgaire objet. C’est ce qui a ainsi amené plus de 768 000 personnes et 24 personnalités à se positionner, en octobre 2013, en faveur d’une évolution du statut juridique de l’animal dans le code civil (mesure débattue le 30 octobre 2014 à l’Assemblée Nationale).

Mode Sans Fourrure, le premier site de classification des marques en France

Le site de campagne Mode-Sans-Fourrure.com constitue une base d’informations à destination du grand public, en listant les marques vertueuses et les marques complices de la fourrure. Son objectif, par cette mise en opposition, est d’orienter l’acte d’achat des consommateurs et aussi de faire évoluer les pratiques commerciales des enseignes qui en utilisent encore.

Les réseaux sociaux sont également un support de communication interactif efficace, par lequel nous contribuons à l’émergence d’une prise de conscience généralisée.

Une campagne d’affichage dans les rues de Marseille

En complément de ce projet, l’Association ANIMALTER a lancé une campagne de sensibilisation sur le sujet de la fourrure par des affiches au format 4 mètres par 3 dans les rues de Marseille. Plus de 30 affiches seront ainsi visibles du 10 au 16 novembre 2014.

Ce projet d’affichage a été permis grâce à un appel au financement participatif, auquel plus de 100 personnes ont répondu, au soutien de la Fondation pour une Terre Humaine ainsi qu’à l’implication d’un élu de la Mairie des 4e et 5e arrondissements de Marseille qui a organisé une collecte auprès des élus et agents municipaux de sa mairie.

Qui sommes-nous ?

L’Association ANIMALTER, basée à Marseille, s’est donnée pour objectif de promouvoir des alternatives plus respectueuses des animaux dans le domaine de la mode, mais aussi de l’alimentation, du divertissement, des cosmétiques et de l’adoption des animaux de compagnie. La campagne Mode Sans Fourrure, qui regroupe 10 associations françaises d’éthique animale, marque notre volonté commune de dévoiler au plus grand nombre la face cachée de la fourrure et de faire évoluer la réglementation qui lui est applicable.

CONTACT PRESSE

Nicolas Duhamel
Président de l' Association ANIMALTER
Chargé de campagne Mode Sans Fourrure
[email protected]
06 62 34 02 36

Philippe Reigné,
Personnalité engagée
Agrégé des facultés de droit,
Professeur du Conservatoire national des arts et métiers
Contact délivré sur demande