Élevage

«Sortir de l’élevage intensif, une idée qui fait son chemin»... chez les candidats à l'élection présidentielle

Personnalités politiques (4)

Partis politiques (4)

Logo EELV
EELV
Logo Parti animaliste
Parti animaliste

Dans les médias

Nationale

« Nous sortirons la France de l’élevage industriel. Cela se fera en dix ans », tonnait Yannick Jadot, le 29 janvier, lors d’un meeting à Lyon. Le candidat EELV à la présidentielle en fait même une des premières mesures à prendre s’il est élu. Jean-Luc Mélenchon, lui, fermera les fermes-usines et planifie la sortie de l’élevage intensif au plus tard en 2027. Philippe Poutou, pour le NPA, parle d’« en finir avec l’élevage industriel, maltraitant pour les animaux et les salarié.e.s ». Nathalie Arthaud, candidate de Lutte ouvrière, combattra l’élevage et l’abattage intensifs si elle accède à l’Elysée.

Une certitude : « cet enjeu est porté comme jamais dans une présidentielle, même si c’est encore trop timide et qu’on ne sait pas toujours bien ce que les candidats veulent dire », pointe Hélène Thouy. La candidate du Parti Animaliste aurait aimé compléter la liste, mais n’a pas obtenu les 500 parrainages nécessaires pour s’engager dans la course finale. Présidente, elle promettait « la fin totale de l’élevage industriel et intensif en 2027 ».
(extrait de l'article de Fabrice Pouliquen, 20 minutes)

Lire la suite

Sources

Partager cette prise de position

Attentes citoyennes

90%

des Français
sont favorables à la généralisation de la vidéosurveillance dans tous les abattoirs

Parcourir les sondages
84%

des Français
sont favorables à l’interdiction de l’élevage intensif

Parcourir les sondages