Photo de Gilles Laveur

Chasse : Gilles Laveur agit pour les animaux sauvages

17.5/20

Agir !

Félicitez-le

 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à Gilles Laveur ?

Prises de position de Gilles Laveur classées par thème :

Prises de position concernant la chasse (2 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par implication nationale/locale
par implication européenne
par type
par espèce
par parti
a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 31 janvier 2018 - Dans la presse → Prise de position marquante → Local

Le maire Gilles Laveur maintient l'interdiction la chasse à courre à Bonneuil-en-Valois et soutient la Proposition de loi d'abolition de cette pratique

Le 22 novembre, la sénatrice de l’Oise, Laurence Rossignol, a déposé une proposition de loi visant à interdire la chasse à courre. Sa démarche peut-elle, selon vous, aboutir ?
GILLES LAVEUR. D’abord, je soutiens fermement son projet de loi et j’ai eu l’occasion de le lui dire. Si ce texte venait à être examiné, je m’engagerais à ses côtés. Cependant, je crains qu’en l’état, une telle loi ne soit pas envisageable. Notamment parce que les élus locaux et parlementaires n’y sont pas prêts. Il y a derrière la chasse à courre des intérêts financiers qui sont trop importants. Même si, aujourd’hui, certains maires, comme à Vieux-Moulin, se positionnent contre, on est encore peu nombreux.

Agir !

Félicitez-le

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 26 décembre 2017 - Dans la presse → Prise de position marquante → Local

Le maire de Bonneuil-en-Valois se mobilise aux côtés des habitants pour empêcher les chasseurs de tuer un cerf dans une propriété privée

Le cerf doit son salut à la mobilisation d’habitants de la commune et du maire, présent sur place, qui se sont opposés à son exécution. «Ça a été chaud, témoigne une habitante, qui a alerté le maire dans la matinée. On devait être plus d’une trentaine. Les chasseurs ont été insultés de tous les noms. Le propriétaire refusait de les laisser entrer chez lui.
(extrait de l'article d'Alexis Bisson, Le Parisien)

Agir !

Félicitez-le