Photo de Julien Denormandie

Julien Denormandie penche contre les animaux

8.7/20
 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Julien Denormandie ?

Prises de position de Julien Denormandie classées par thème :

Dernières prises de position de Julien Denormandie (22 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
Présidentielle
par sous-thème
par espèce
par type
par implication
par parti
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 21 février 2022 - Autre engagement → Nationale

Le ministre de l’Agriculture et le ministre de l’Intérieur font appel de la décision du tribunal administratif de Paris demandant la fin des activités rattachées au suivi des «actions de nature idéologique» de la cellule DEMETER

Appel de la décision du tribunal administratif relative au dispositif DEMETER

21/02/2022

COMMUNIQUÉ
Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, et Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, ont fait appel de la décision du tribunal administratif de Paris du lundi 31 janvier dernier, qui avait enjoint le ministère de l’intérieur à mettre fin aux activités de la cellule DEMETER de la gendarmerie qui se rattachent à l’objectif de prévention et de suivi des « actions de nature idéologique ».

Agir !

Interpellez-les

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 16 février 2022 - Communication officielle → Nationale

Le représentant d'Emmanuel Macron, Julien Denormandie, indique que la «souveraineté alimentaire» guide la politique agricole sans mentionner le levier incontournable pour y parvenir : diviser par 2 notre consommation de protéines animales

Une Europe bio et autosuffisante en 2050 c’est possible, selon le CNRS. [...] .Un scénario réaliste selon l’équipe de chercheurs à condition qu’il repose sur trois leviers. Le premier impliquerait un changement de régime alimentaire. « Nous préconisons un régime méditerranéen ou crétois, avec 30% d’apports protéiques d’origine animale et 70% d’apports protéiques d’origine végétale », explique Gilles Billen. « C’est le régime proposé par les diététiciens, avec des besoins de base de 3,5 kilos d’azote protéique par an par personne. Aujourd’hui nous sommes au double, nous consommons beaucoup trop de productions animales », poursuit-il.

Agir !

Interpellez-les

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 8 février 2022 - Question parlementaire → Nationale

Le ministère de l'Agriculture n'envisage pas d'interdire les tests pratiqués sur les animaux portant sur le caractère addictogène et la nocivité du tabac

Réponse du Ministère de l'Agriculture à la Question du député Jean-LouisTouraine qui demandaient d' «interdire formellement ces expériences cruelles, inutiles et pour lesquelles des méthodes substitutives efficientes existent» :

Réponse publiée au JO le : 08/02/2022 page : 811

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 5 février 2022 - Vote → Nationale

Le gouvernement interdit le broyage et le gazage des poussins mâles à partir du 1er janvier 2023

Décret n° 2022-137 du 5 février 2022 relatif à l'interdiction de mise à mort des poussins des lignées de l'espèce Gallus gallus destinées à la production d'œufs de consommation et à la protection des animaux dans le cadre de leur mise à mort en dehors des établissements d'abattage

NOR : AGRG2136495D
[...]
JORF n°0031 du 6 février 2022
Texte n° 56

Publics concernés : accouveurs d'œufs de poules des lignées de l'espèce Gallus gallus destinées à la production d'œufs ; personnes impliquées dans des activités de mise à mort à des fins autres que l'abattage en vue de la consommation humaine, d'animaux élevés ou détenus pour la production de denrées alimentaires, de laine, de peau, de fourrure ou d'autres produits.

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 5 février 2022 - Vote → Nationale

Le gouvernement ignore les canetons femelles (filière foie gras) dans son décret d'interdiction du broyage et du gazage des poussins mâles

Décret n° 2022-137 du 5 février 2022 relatif à l'interdiction de mise à mort des poussins des lignées de l'espèce Gallus gallus destinées à la production d'œufs de consommation et à la protection des animaux dans le cadre de leur mise à mort en dehors des établissements d'abattage

NOR : AGRG2136495D
[...]
JORF n°0031 du 6 février 2022
Texte n° 56

Publics concernés : accouveurs d'œufs de poules des lignées de l'espèce Gallus gallus destinées à la production d'œufs ; personnes impliquées dans des activités de mise à mort à des fins autres que l'abattage en vue de la consommation humaine, d'animaux élevés ou détenus pour la production de denrées alimentaires, de laine, de peau, de fourrure ou d'autres produits.

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 28 octobre 2021 - Communication officielle → Nationale

Abattoir de Cuiseaux : suite à la vidéo publiée par L214 Julien Denormandie ordonne «une enquête approfondie des pratiques de cet abattoir»

Communiqué de presse du ministre de l'Agriculture suite à l'enquête diffusée par L214 sur l’abattoir Bigard de Cuiseaux (71) :

COMMUNIQUÉ
L’association L214 a publié une vidéo montrant des images, probablement tournées entre février et mai 2021, dans l’abattoir Bigard de Cuiseaux (71).

Les images montrent un certain nombre de non-conformités manifestes, notamment l’utilisation d’un pic électrique au niveau de la tête d'un bovin (non-conformité au RE 1099/2009), et d’autres possibles, notamment sur l’abattage de femelles en gestation au-delà du terme autorisé ou encore la mise à mort lors de l’abattage rituel opéré.

Agir !

Félicitez-le

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 10 septembre 2021 - Subvention → Nationale

10 000 000 € pour accompagner les couvoirs dans l’acquisition de machines d’ovo-sexage

L’État a prévu d’injecter 10 millions d’euros pour accompagner les cinq couvoirs-ponte français dans l’acquisition de machines d’ovo-sexage (10 millions d’euros budgétés sur le plan d’investissements France Relance).
(Extrait de l'article de Franck Jourdain, Ouest-France).