Mer & pisciculture

11 parlementaires normands demandent à la ministre de la Mer d'agir auprès de la Commission européenne afin d'augmenter les quotas de pêche de raies brunette dans la Manche

Personnalités politiques (11)

Filtrez les personnalités par partis ou ancrages géographiques pour les interpeller en fonction de ces critères.

Filtres

Prise de position

Sur le site de la manche Libre :

Extraits de l'article :

Manche et Calvados. Les élus en faveur de la pêche de la raie brunette :

Onze élus manchois et calvadosiens ont écrit à la ministre de la Mer Annick Girardin pour "alerter sur la gestion absurde du stock de raie brunette en Manche qui pénalise lourdement les entreprises de pêche".
La Commission européenne a interdit sa pêche en 2009, puis autorisé des quotas trop faibles selon les pêcheurs. Ceux-ci en veulent au Conseil international pour l'exploration de la mer, qui, selon les parlementaires, rend des recommandations "incohérentes et incompréhensibles".
Les parlementaires demandent donc à la ministre de la Mer de peser auprès de la Commission européenne, "première responsable de cette situation qui génère des rejets très importants, cristallise un certain discrédit dans le processus de gestion des stocks communautaires et renforce le climat de défiance" envers l'Europe.
Celle-ci devrait "accepter de réajuster le Total admissible de capture (TAC) de raie brunette au regard des données maintenant disponibles", en allant jusqu'à 500 tonnes, soit le double du TAC actuel.
Les onze parlementaires manchois et calvadosiens à avoir signé le courrier sont les députés Bertrand Sorre, Stéphane Travert, Sonia Krimi, Christophe Blanchet, Philippe Gosselin, Bertrand Bouyx et Alain Tourret, la députée européenne Stéphane Yon-Courtin et les trois sénateurs manchois Jean-Michel Houllegatte, Philippe Bas et Jean Bizet

Partager cette prise de position