Photo de Sylvie Guillaume

Sylvie Guillaume penche pour les animaux

10.4/20
Eurodéputée
Classement : 25ème/79 eurodéputés

Agir !

Encouragez-la

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Sylvie Guillaume ?

Prises de position de Sylvie Guillaume classées par thème :

Dernières prises de position de Sylvie Guillaume (94 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
Présidentielle
par sous-thème
par espèce
par type
par implication
par parti
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 28 octobre 2015 - Vote vœu → Européenne

Ces eurodéputés ont voté pour la suppression du financement européen des corridas

Ces eurodéputés ont voté pour l'amendement 22 d'Indrek Tarand qui rappelle que ni les crédits de la PAC ni aucun autre crédit inscrit au budget ne doivent être utilisés pour le financement d'activités de tauromachie avec mise à mort; rappelle qu'un tel financement constitue une violation manifeste de la convention européenne sur la protection des animaux dans les élevages (directive 98/58/CE du Conseil)

Les eurodéputés Rachida Dati, Jean-Marie Le Pen, Louis-Joseph Manscour et Marie-Christine Vergiat semblant être absents du Parlement européen le 28 octobre, ils ne font l'objet d'aucune prise de position sur ce vote.

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 22 octobre 2014 - Vote vœu → Européenne

Ces eurodéputés ont voté contre l'amendement Eickhout visant à supprimer les aides de la PAC aux corridas

Ces eurodéputés ont voté contre l'amendement Eickhout visant à interdire dans le budget 2015 que les subventions européennes soient utilisées pour soutenir ces activités.
Bien que l'amendement ait recueilli 323 voix contre 309, l'amendement a été rejeté, faute de majorité qualifiée (376 voix "pour").
Bien qu'ayant techniquement voté contre, Jean-Marie Cavada ne figure pas sur cette prise de position car il a officiellement indiqué avoir voulu voté pour.

ont penché contre les animaux

sur les thèmes :

Animaux de compagnie

Droit animal

Élevage

Expérimentation

le 9 mai 2014 - Manifeste → Européenne

Ces eurodéputés, candidats à leur réelection, n'ont pas encore signé l'« engagement pour le bien-être animal » de Eurogroup For Animals

Ils laissent faire sans réagir

Ces eurodéputés, candidats à leur succession, n'ont pas encore signé l'« engagement pour le bien-être animal ». Tandis que d'autres l'ont déjà fait depuis longtemps...

Eurogroup For Animals propose aux candidats pour les élections européennes de 2014 de signer un engagement sur différents thèmes liés aux animaux, ceci dans le cadre de sa campagne "Putting Animal Welfare At The Heart Of The European Elections 2014".

Traduction française libre de l'« engagement pour le bien-être animal » :

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 10 décembre 2013 - Vote → Européenne

Ces eurodéputés du PS ont voté pour le chalutage profond, à l'opposé de leur groupe parlementaire

Si ces dix eurodéputés avaient suivi leur groupe parlementaire européen (S&D) et non leur parti national (PS), l'amendement aurait été rejeté à 336 voix contre 332.

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 12 décembre 2012 - Vote vœu → Européenne

Ces eurodéputés ont voté contre la limitation à huit heures du transport des animaux d'abattage le 12/12/2012

Ces eurodéputés ont voté contre l' "amendement 1" qui proposait d'ajouter à la Proposition de résolution du Parlement européen sur la protection des animaux pendant le transport que le Parlement européen recommande « une limitation de la durée du transport des animaux d’abattage à 8 heures; demande à la Commission de soumettre des propositions législatives en vue de limiter la durée du transport des animaux d’abattage à 8 heures ».

Sophie Auconie, Jean-Marie Cavada, Gaston Franco, Françoise Grossetête, Philippe Juvin, Alain Lamassoure, Constance Le Grip, Corinne Lepage, Véronique Mathieu, Elisabeth Morin-Chartier, Maurice Ponga, Robert Rochefort, Tokia Saïfi, Dominique Vlasto et Henri Weber avaient pourtant signé, comme la majorité des eurodéputés, une Déclaration [...] sur la fixation d'une durée maximale de huit heures pour le transport [...] des animaux destinés à l'abattage quelques mois plus tôt.

Le Parlement a rejeté cet "amendement 1" et sa « limitation à 8 heures » lors du vote sur la Résolution du Parlement européen du 12 décembre 2012 sur la protection des animaux pendant le transport.

Plus d'informations sur l' "amendement 1" ci-dessous :

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 16 octobre 2012 - Communication officielle → Européenne

Les socialistes font la promotion du foie gras au Parlement européen

La délégation socialiste au Parlement européen a organisé un événement à la "gloire du foie gras" : une initiative destinée à défendre la production, dans un contexte de remise en question croissante du gavage en raison des préjudices causés aux canards et aux oies gavés, tant au sein de pays membres de l'UE que dans des pays tiers comme la Californie.

Sous le parrainage de l'eurodéputée Françoise Castex, l'événement a consisté en un exposition, des dégustations et une table ronde à l'intérieur du Parlement.

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 4 juillet 2012 - Vote vœu → Européenne

Ces eurodéputés ont voté pour limiter à huit heures le transport des animaux d'élevage le 04/07/2012

Ces eurodéputés ont voté pour l' "amendement 1" qui proposait d'ajouter à la Proposition de résolution du Parlement européen sur la stratégie de l’Union européenne pour la protection et le bien-être des animaux 2012-2015 « une proposition visant à limiter à huit heures le temps de transport des animaux d'élevage, comme le demande notamment la déclaration écrite n° 49/2011, adoptée le 15 mars 2011 ».

Le Parlement a rejeté cet "amendement 1" et sa « proposition visant à limiter à 8 heures » lors du vote sur la Résolution du Parlement européen du 4 juillet 2012 sur la stratégie de l’Union européenne pour la protection et le bien-être des animaux 2012-2015.

La majorité des parlementaires européens avaient pourtant signé une Déclaration [...] sur la fixation d'une durée maximale de huit heures pour le transport [...] des animaux destinés à l'abattage quelques mois plus tôt.

Plus d'informations sur l' "amendement 1" ci-dessous :

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 13 octobre 2011 - Vote vœu → Européenne

Ces eurodéputés n'ont pas signé la déclaration sur la gestion de la population canine

Laissent faire sans réagir

Ces eurodéputés n'ont pas signé la déclaration du Parlement européen du 13 octobre 2011 sur la gestion de la population canine dans l'Union européenne, déclaration qui, notamment, « demande aux États membres d'adopter [...] des lois en matière de contrôle de la population canine et contre la cruauté envers les animaux, la promotion des actes vétérinaires, notamment la vaccination contre la rage et la stérilisation [...] ainsi que des mesures visant à encourager les propriétaires d'animaux domestiques à adopter un comportement responsable »

Les déclarations écrites ne sont pas contraignantes pour le Parlement : elles peuvent seulement être considérées comme un acte représentant la position de ses auteurs et signataires.

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 8 septembre 2010 - Vote → Européenne

Ces eurodéputés ont voté contre un renforcement des normes en expérimentation animale

Avant l'adoption finale de la Directive, 3 amendements destinés à renforcer la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques sont soumis au vote des eurodéputés. Les députés ci-contre :

  • ont voté CONTRE l'amendement pour que les pays membres aient la possibilité d'adopter des règles nationales plus contraignante que les normes minimales fixées par la Directive
  • ont voté CONTRE l'amendement destiné à limiter l'usage des primates non-humains aux cas où des affections sévèrement invalidantes sont en jeu