Prises de position sur l'élevage en cage : Toutes

47 prises de position

Tweetez-la !
a penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 26 avril 2018 - Question parlementaire

La sénatrice Brigitte Lherbier demande un accompagnement permettant aux «élevages de poules pondeuses en batterie de se tourner vers l'élevage en plein air»

Positif mais n'envisage pas d'interdiction à terme ni de moratoire dans l'immédiat

L'élevage de poules dans des cages trop petites pour qu'elles puissent y déployer leurs ailes, sans paille, et sans qu'elles ne puissent voir la lumière du jour engendrent chez cet animal des souffrances. (...) Cependant, les éleveurs ont souvent investi beaucoup d'argent, voire toutes leurs économies, pour édifier ce type d'élevages de poules pondeuses en batterie. Une transition brutale, sans accompagnement, pourrait plonger nombre d'entre eux dans de graves difficultés financières. C'est pourquoi elle lui demande si le Gouvernement a bien prévu des mesures transitoires et un accompagnement des éleveurs afin de permettre aux élevages de poules pondeuses en batterie de se tourner vers l'élevage en plein air, comme le président de la République s'y est engagé.
(extrait de la question)

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 13 avril 2018 - Amendement

Amendements CE188, CE200, CE828 et CE1406 visant à abolir l'élevage en cages des poules pondeuses

Depuis plusieurs années, les principales industries agroalimentaires françaises, européennes et internationales abandonnent ou s’engagent à abandonner la commercialisation ou l’utilisation des œufs issus de systèmes d’élevage en cages aménagées, aussi bien pour les œufs coquilles que pour les ovoproduits d’ici 2022 à 2025. De même, plusieurs pays européens ont fait le choix d’interdire ce système de batterie d’élevage en cage. L’Allemagne s’y est engagée pour 2025, pour l’ensemble de sa production. Ces engagements ont été pris afin de répondre à une attente des consommateurs et citoyens, qui sont de plus en plus sensibles au respect du bien-être animal. L’utilisation de ce système d’élevage en cage est aujourd’hui perçue de façon négative
(extrait d'un exposé sommaire)
Amendements rejetés

Tweetez-la !
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 29 mars 2018 - Amendement → Prise de position marquante

Avis défavorable de la rapporteure de la Commission développement durable sur l'abolition de l'élevage en cage des poules pondeuses

Mme Laurence Maillart-Méhaignerie, rapporteure pour avis. Je vous demanderai de bien vouloir retirer votre amendement au profit de l’amendement CD255 de Mme Le Feur (...)
Mme Sandrine Le Feur. Notre amendement CD256 vise à interdire l’élevage de poules pondeuses en cage à l’horizon 2028. L’attente de nos concitoyens est forte.
Mme Laurence Maillart-Méhaignerie, rapporteure pour avis. Il vaut mieux opter pour une interdiction à une échéance donnée de la vente de ce type d’œufs [NDP&A; uniquement les "œufs coquilles" vendus directement aux consommateurs, ignorant ainsi les œufs utilisés pour les produits transformés]

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 23 mars 2018 - Question parlementaire

21 députés demandent l'abolition de l'élevage en cage des poules pondeuses

Une récente enquête menée par l'association de protection animale L214 dans un élevage des Côtes-d'Armor, fournisseur d'œufs destinés à la fabrication de produits transformés et d'œufs vendus en supermarchés, a révélé de nouveau les souffrances et les privations comportementales inhérentes à l'élevage en cage
connaître les dispositions que le Gouvernement entend prendre pour faire cesser totalement l'élevage en cage des poules pondeuses et d'en préciser le calendrier et les modalités de mise en œuvre.
(extraits des questions)
Vidéo de l'enquête :

En clôture [des États Généraux de l'Alimentation], le Président de la République, fidèle à ses promesses de campagne, a émis le souhait d'une interdiction de la vente des œufs de poules élevées en batterie d'ici 2022 aux consommateurs. Il paraît également logique d'étendre cette disposition à l'ensemble de la filière industrielle faute de quoi les œufs de batterie pourront encore être utilisés dans l'élaboration de produits transformés sans que les consommateurs en soient, par ailleurs, avisés faute d'étiquetage adapté.
(extrait de la question de Laurence Vanceunebrock-Mialon)

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 23 mars 2018 - Amendement

Amendements CD1, CD205, CD225, CD256, CD329, CD351 visant à abolir l'élevage en cages des poules pondeuses

Compléter cet article par les deux alinéas suivants :
« III. - Après le premier alinéa de l'article L. 214-3 du même code, il est inséré un alinéa ainsi rédigé :
« À compter du 1er janvier 2025, les élevages en cage des poules pondeuses sont interdits. »

(extrait d'un des amendements)
Tous ces amendements ont été "retirés" ou "non-soutenus". Les amendements CD224 et CD255, prévoyant seulement l'interdiction de la vente des oeufs coquilles aux consommateurs, ont été adoptés, actant ainsi le fort déclin des ventes en rayons d'oeufs issus de l'élevage en cages, mais ne prenant pas en compte la volonté des citoyens d'interdire ce mode d'élevage qui fournit en ovoproduits les filières de transformation.

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 22 février 2018 - Question parlementaire

9 sénateurs demandent l'abolition de l'élevage en cage des poules pondeuses

Une récente enquête menée par l'association de protection animale L 214 dans un élevage des Côtes-d'Armor (...) a révélé de nouveau les souffrances et les privations comportementales inhérentes à l'élevage en cage, décrites depuis bien longtemps par la communauté scientifique
connaître les dispositions que le Gouvernement entend prendre pour faire cesser totalement l'élevage en cage des poules pondeuses et d'en préciser le calendrier et les modalités de mise en œuvre.
(extraits des questions)
Vidéo de l'enquête :

Tweetez-les !
ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 20 février 2018 - Question parlementaire

Réponse confuse du Ministère de l'Agriculture aux questions écrites des députés sur la fin de l'élevage en cage des poules pondeuses

L'amélioration du bien-être des animaux constitue l'un de ces objectifs.
Le ministère de l'agriculture et de l'alimentation entend accompagner cette mutation de l'élevage français vers un modèle agricole plus durable, économiquement compétitif et respectueux de l'environnement et de l'animal.
(extraits de la réponse du ministre de l'Agriculture aux députés lui ayant adressé une question parlementaire sur l'abolition de l'élevage en cage des poules pondeuses)

Tweetez-le !
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 18 février 2018 - Dans la presse

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert exclut d'abolir l'élevage en cage des poules pondeuses

Journalistes : Sur la qualité, un exemple très concret, dans la campagne Emmanuel Macron avait dit qu'il interdirait la vente d'oeufs de poules élevées en batterie d'ici 2022. Il y a eu des manifestations ce week-end. (...)
Stéphane Travert : Eh bien à l'horizon 2022, nous souhaitons que les oeufs coquilles, c'est à dire que les oeufs que vous consommez en coquille soient issus d'élevages en plein air ou ne soient plus issus d'élevages en cage (...) il en va autrement pour les oeufs qui sont transformés ensuite - les ovoproduits (...) Vous ne pouvez pas interdire les choses comme ça

(extrait de l'interview sur Europe 1)

Tweetez-le !
a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 13 décembre 2017 - Source associative

Le député Patrice Perrot écrit au ministre de l'Agriculture pour demander l'abolition de l'élevage en cage des poules

Aussi, l'association L214 milite-t-elle pour un objectif, plus ambitieux que celui fixé par le Président de la République, visant à mettre fin, à l'horizon 2025, aux conditions d'élevage en batterie des poules pondeuses (...) quelles sont les intentions de la France en la matière ?
(extrait de la lettre du député Patrice Perrot au ministre Stéphane Travert)