a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Chasse

Droit animal

Élevage

Zoo / Cirque

le 16 novembre 2018 - Communication officielle → Prise de position marquante → Local

Mission Animaux de la ville de Paris : vœux de Danielle Simonnet

que la Ville de Paris créée une délégation à la condition animale dont la charge reviendra à un-e adjoint-e, ainsi qu'une nouvelle direction Animaux en ville pour la mise en oeuvre de sa politique.
que la Ville de Paris autorise uniquement les cirques sans animaux sauvages à s’installer sur le territoire municipal.
que la Maire de Paris interdise la pêche sur son territoire.
qu’un premier parc parisien soit choisi, de manière expérimentale, pour être aménagé afin d’y accueillir les animaux liminaires (lapins, moineaux, pigeons ramiers, écureuils, hérissons, etc.).
que la Ville de Paris contribue financièrement aux frais d’entretien (nourriture, soins…) des animaux adoptés par les associations et auparavant employés par la municipalité
- Que la Mairie de Paris recueille uniquement des animaux maltraités (saisies) ou abandonnés en collaboration avec les associations de protection animale ;
- Que la Mairie de Paris s’engage à ne pas envoyer ses animaux à l’abattoir, car sa ferme n’a pas la même vocation qu’une ferme d’élevage ;
- Que la Mairie de Paris confie la gestion des animaux et des lieux à une association de défense animale bénéficiant de fonds versés par la municipalité et travaillant en étroite collaboration avec celle-ci ;
- Que la Mairie de Paris renonce aux fermes mobiles, qui, en aucun cas, ne sont pas compatibles avec les besoins physiologiques des animaux (art. L. 214-1 du code rural) ;
- Que la Mairie de Paris prévoit un volet éducatif, élaboré avec le concours des éthologues et des vétérinaires, présentant et expliquant les comportements des animaux (vie sociale, besoins, respect...) ;
- Que la Mairie de Paris abandonne l’expression de « Ferme de Paris » au profit de celle d’ « espace animalier parisien » ou de “refuge des animaux de la ferme”;
- Que la Mairie de Paris envisage qu’au sein de l’ex Ferme de Paris renommée « espace animalier parisien » ou “refuge des animaux de la ferme” il puisse y avoir des expositions et événement contribuant à soutenir les alternatives aux logiques d’élevages intensifs productivistes non respectueux du bien être animal.

(extraits des préconisations portées par les vœux)

Source :