Droit animal

Ces candidats ne sont pas encore engagés auprès des associations à créer un ministère de la Condition animale (EA2022 & PAZ)

Personnalités politiques (8)

Partis politiques (7)

Logo Les Patriotes
Les Patriotes
Logo LREM
LREM
Logo Reconquête !
Reconquête !
Logo Résistons !
Résistons !

Prise de position

PAZ demande la création d’un ministère de la Condition Animale.

La dénomination d’un ministère spécifiquement dédié à cette question permet de rendre visible une thématique et de lui accorder de l’importance. Nous réclamons un ministère totalement indépendant, contrairement au ministère de l’Agriculture ou à celui de la Transition Écologique et Solidaire, tous deux largement influencés par les lobbys (chasse, élevage, pêche…).

Il aura la compétence de toutes les questions liées aux animaux (élevage, chasse, pêche, captivité, expérimentation animale…).

Sa mission consistera non seulement à réduire significativement la souffrance animale – en amorçant des transitions et en mettant un terme aux pratiques cruelles -, mais également à construire une société bienveillante avec les animaux.

(Paris Animaux Zoopolis)

Étape 2 : Instituer un ministère en charge de la condition animale (2 points)

Actuellement les questions liées aux animaux sont éclatées en plusieurs Ministères, dont l’Agriculture qui défend également les intérêts des professionnels et l’Environnement, qui a également en charge la chasse. La question des animaux n’est pas portée pour leurs intérêts ou leurs besoins propres mais en fonction de leurs usages par l’humain ou de leur situation.

C’est pourquoi les animaux doivent bénéficier d’une représentation ministérielle autonome chargée uniquement de leur défense et protection, qui doit être indépendante. Conférer la responsabilité de la protection des animaux à une personne dont c’est la compétence unique, c’est lui permettre de s’y consacrer pleinement et plus efficacement.

Un ministère chargé de la condition animale permet une représentation à la fois indépendante des autres ministères et confère la responsabilité de la protection des animaux à une personne dont c’est la compétence unique pour qu’elle puisse s’y consacrer pleinement. Son champ de mission engloberait tous les animaux : les animaux de compagnie, les animaux sauvages captifs, les animaux sauvages vivants en liberté, les animaux d’élevage ou encore les animaux de laboratoire.

(Engagement Animaux 2022)

Partager cette prise de position