Personnalités politiques (44)

Filtrez les personnalités par partis ou ancrages géographiques pour les interpeller en fonction de ces critères.

Photo Nicolas Bay
Nicolas Bay Eurodéputé Reconquête !
Photo Sandro Gozi
Sandro Gozi Eurodéputé Renaissance
Photo Stéphanie Yon-Courtin
Stéphanie Yon-Courtin Eurodéputée Renaissance
Photo Anne Sander
Anne Sander Eurodéputée LR
Photo Stéphane Bijoux
Stéphane Bijoux Eurodéputé Renaissance
Photo Laurence Farreng
Laurence Farreng Eurodéputée MoDem
Photo Bernard Guetta
Bernard Guetta Eurodéputé Renaissance
Photo Stéphane Séjourné
Stéphane Séjourné Gouvernement Renaissance
Photo Agnès Evren
Agnès Evren Sénatrice (75), Conseil de Paris LR
Photo Véronique Trillet-Lenoir
Interpellez-la
Photo Salima Yenbou
Salima Yenbou Eurodéputée Renaissance
Photo Fabienne Keller
Fabienne Keller Eurodéputée Renaissance
Photo Jérémy Decerle
Jérémy Decerle Eurodéputé Renaissance
Marie Dauchy Eurodéputée RN
Interpellez-la
Virginie Joron Eurodéputée RN
Interpellez-la
Hervé Juvin Eurodéputé RN
Interpellez-le
Philippe Olivier Eurodéputé RN
Interpellez-le
Eric Minardi Eurodéputé RN
Interpellez-le
Jordan Bardella Eurodéputé RN
Interpellez-le
Gilles Boyer Eurodéputé Horizons
Interpellez-le
Dominique Bilde Eurodéputée RN
Interpellez-la
Ilana Cicurel Eurodéputée Renaissance
Interpellez-la
Valérie Hayer Eurodéputée Renaissance
Interpellez-la
Dominique Riquet Eurodéputé PR
Interpellez-le
Pierre Karleskind Eurodéputé Renaissance
Interpellez-le
Max Orville Eurodéputé MoDem
Interpellez-le
Nathalie Loiseau Eurodéputée Horizons
Interpellez-la

Vote

Élevage intensif Européenne

Ces eurodéputés ont voté contre l'amendement 4, rejeté par le Parlement européen à 335 voix contre 272, et proposant d'ajouter le paragraphe suivant :

Rapport A9-0185/2023
Marlene Mortler
Garantir la sécurité alimentaire et la résilience à long terme de l’agriculture de l’UE
(2022/2183(INI))
Proposition de résolution
Paragraphe 56 bis (nouveau)
Amendement

56 bis. demande à la Commission de présenter une proposition ambitieuse de cadre législatif de l’Union pour un système alimentaire durable établissant un parcours clair et mesurable vers l’objectif de durabilité du système alimentaire de l’Union; souligne que ce cadre législatif devrait garantir la cohérence de toutes les politiques actuelles et futures en matière d’alimentation, y compris les politiques extérieures de l’Union, ainsi qu’une transition de la consommation vers des régimes plus durables, équilibrés et sains, grâce à une action en faveur d’environnements alimentaires propices et à des aliments durables et sains plus abordables et disponibles, et veiller, dans le même temps, à ce que les prix payés pour une production durable et les revenus perçus par les agriculteurs soient justes; invite la Commission à utiliser ce projet législatif pour renforcer la responsabilité et l’engagement de l’ensemble de la chaîne alimentaire au regard de la transition vers la durabilité, reconnaître le bien-être animal comme une condition sine qua non d’un système alimentaire durable, et encourager la transition vers un modèle d’élevage qui respecte les limites planétaires et garantisse la santé et le bien-être des animaux

Lire la suite

Attentes citoyennes

44%

des Français
estiment que le « bien-être » des animaux de ferme n'est pas assuré aujourd'hui en France

Parcourir les sondages
84%

des Français
sont favorables à l’interdiction de l’élevage intensif

Parcourir les sondages