Logo DLF DLF Logo EELV EELV Logo EM! EM! Logo FI FI Logo FN FN Logo PS PS Logo S&P S&P

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

Écrire à Nicolas Dupont-Aignan

Si vous vous apercevez qu'une de ces informations est erronée, contactez-nous !

Par mail :
  • contact@nda-2017.fr
  • ndupont-aignan@assemblee-nationale.fr
  • courrier@debout-la-republique.fr
le 1 mars 2017 - Manifeste

AnimalPolitique 01 : ces candidats à la présidentielle soutiennent l'interdiction de l'élevage en cage

1. Favoriser le plein-air et interdire les cages ainsi que les conditions d’élevage incompatibles avec les besoins des animaux.
(mesure n°1 du manifeste AnimalPolitique)

Réponse de Jean-Luc Mélenchon :

L’objectif de la France insoumise est une transition complète de notre modèle agricole vers un modèle écologique et paysan.

Dans un modèle agro écologique (centré sur la polyculture-élevage), l’élevage est intégralement repensé : l’animal est une partie intégrante de la production agricole, il remplit une fonction naturelle dans des conditions bien plus proche de son état naturel.

L’élevage en batterie est un non-sens écologique et éthique nous nous y opposons (à fortiori aux projets de ferme des milles vache, des dix-milles lapins etc.). L’élevage doit être extensif et intégré dans le milieu naturel. Ainsi, nous favoriserons le plein air.

Réponse de Marine Le Pen :

En octobre dernier, durant ma convention consacrée à la protection animale, j’ai pris l’engagement de développer l’élevage raisonné, qui permet à la fois de renforcer la protection et le bien-être des animaux, tout en assurant aux consommateurs de meilleurs produits. De récents reportages ont mis en évidence des pratiques inacceptables, le développement de méthodes industrielles très douloureuses pour les animaux et très dangereuses pour la santé des consommateurs. Je pense notamment à toutes ces situations où les animaux sont entassés dans des cages et où ils ne peuvent exprimer leurs comportements naturels ou même se mouvoir. Je pense aussi à la ferme des 1000 vaches, modèle absolument scandaleux et refusé en bloc par nos compatriotes. Je veux donc avancer sur ce sujet : l’élevage en plein-air sera donc favorisé, les cages et conditions d’élevage incompatibles avec les besoins des animaux seront interdites. Je serai aux cotés des éleveurs français, qui sont eux aussi attentifs au bien-être de leurs bêtes, afin qu’ils puissent moderniser leur exploitation en ce sens. La transformation de la Politique Agricole Commune en Politique Agricole Française permettra de favoriser cette évolution et de renforcer les subventions d’équipement.

Réponse de Benoît Hamon :

C'est inéluctable, il suffit d'observer l'ampleur que prends le mouvement « hors cage », avec de nombreuses entreprises qui s’engagent à mettre fin à la production et la vente d’œufs issus de poules en cages. Je propose un moratoire pour mettre fin à l’installation de nouveaux élevages qui utilisent des cages et pour donner aux élevages existants le temps de la transition. Il serait intéressant de mettre en place un financement incitatif en utilisant le deuxième pilier de la PAC. Je proposerai de remettre à plat le système de la PAC afin qu’elle encourage des modes de production plus durable. Les éleveurs seront ainsi incités à garder leurs animaux en zone herbagère et en plein air toute leur vie.

Réponse d'Emmanuel Macron :

Emmanuel Macron s’est engagé à faire disparaître l’élevage en batterie des poules pondeuses au profit des élevages alternatifs. En 2022, les œufs de poules en batterie seront interdits à la vente au consommateur. Pour cela les exploitations devront être accompagnées financièrement dans leurs transformations.

En savoir plus : Télécharger le manifeste