Photo de Guy Harlé d'Ophove

Chasse : Guy Harlé d'Ophove agit contre les animaux sauvages

0.9/20

Agir !

Interpellez-le

 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à Guy Harlé d'Ophove ?

Prises de position de Guy Harlé d'Ophove classées par thème :

Prises de position concernant la chasse (14 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par espèce
par type
par implication
par parti
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 17 mai 2021 - Manifeste → Régionale

Régionales 2021 Hauts-de-France : 3 représentants des chasseurs sur la liste de Xavier Bertrand

Les représentants des chasseurs sur la liste "Se battre pour vous !" menée par Xavier Bertrand sont :

  • Yves Butel, président de la Fédération de Chasse de la Somme. 6ème sur la liste "Se battre pour vous !" dans la Somme.
  • Guy Harlé d'Ophove, président de la Fédération de Chasse de l'Oise. 6ème sur la liste "Se battre pour vous !" dans l'Oise.
  • Jean-Michel Taccoën, vice-président de la Fédération de Chasse du Pas-de-Calais. 10ème sur la liste "Se battre pour vous !" dans le Pas-de-Calais.

Agir !

Interpellez-les

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 14 août 2018 - Manifeste → Prise de position marquante → Municipale

Gérard Larcher, président du Sénat, inaugurera la «Fête de la chasse» à Compiègne

nous réaffirmons ce que nous sommes. Nous montrons, avec cette manifestation, que nous sommes fiers d’être chasseurs », indique Guy Harlé d’Ophove.
Inauguration le samedi 1er septembre à 10 h 30, par le président du Sénat, Gérard Larcher.

dans le parc du château de Compiègne, pour la première Fête chasse et nature à dimension régionale.

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 3 mai 2018 - Manifeste → Nationale

Tribune de soutien à la chasse à courre

Le collectif de réponse proposée par Chassons.com
Alain Perea (Député REM), Marc Fesneau (Député Modem), Olivier Dassault (LR) Guy Harlé d’Ophove (FDC60), Timothée Gaget (Ecrivain), Guillaume Demarcq (avocat), Romain Lasseur (scientifique), Lorraine Thouery (avocate), Baudouin de Saint Leger (journaliste)

La chasse à courre apporte à la société un soutien solide aux politiques écologiques de gestion des populations animales et des espaces agricoles.
Avec une moyenne de 10 à 20 accidents de chasse mortels relevés chaque saison, la chasse n’est pas plus dangereuse que d’autres activités.
C’est une évidence prouvée, « un animal sauvage, pour qu’il le reste, doit être chassé » car, sans cela, il perdrait toutes ses qualités d’animal sauvage pour se transformer en animal domestique, d’où une très grande perte pour la biodiversité.
S’il s’agit d’un territoire public, par exemple une forêt domaniale, les territoires sont loués par les chasseurs auprès de l’Office National des Forets par des baux pluriannuels.
Pourtant, dès lors que l’on traite des animaux sauvages ou d’élevage, eux seuls [les végétariens] ont la parole. Tandis que les chasseurs français (1 million d’hommes et de femmes) qui passent leurs journées à observer la nature, comprendre l’évolution des espèces et réguler le gibier sauvage, n’ont pas accès à un micro.
Dans les années 70, la France comptait plus de 2,6 millions de chasseurs, plus du double de ce que nous sommes aujourd’hui. Il n’y a qu’un moyen d’agir face à cette situation : rendre la chasse plus accessible et plus attractive. La baisse du permis de chasser est donc une mesure de bon sens.
(extraits de l'article de chassons.com)

Agir !

Interpellez-les

Click & Tweet Click & Mail Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

ont agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Chasse Chasse

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 8 avril 2018 - Source associative → Prise de position marquante → Nationale

Les propos du préfet de l'Oise condamnés par la Ligue des Droits de l'Homme : «indignes d’un représentant de l’Etat»

Ainsi, le Préfet de l’Oise déclare aux chasseurs de ce département : « Messieurs les chasseurs, ne subissez pas, passez à l’action… ». (...) On se pince lorsqu’on sait, comme tout républicain, qu’un Préfet est censé être le garant de l’ordre public et que nulle catégorie de citoyen ne doit être incitée à se faire justice elle-même. (...) une incitation dangereuse visant à dresser les uns contre les autres. Incitation d’autant plus condamnable quand elle émane d’un représentant de l’Etat !
(extrait du communiqué de presse de la LDH)
Pétition "Démission du préfet de l'Oise pour incitation à la violence"

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 7 avril 2018 - Dans les médias → Nationale

Le vice-président de la région Hauts-de-France Guy Harlé d'Ophove prétend que les opposants à la chasse à courre sont «violents et dangereux»

Extrait de l'article du Courrier Picard, Gael Rivallain:

Devant près de 800 chasseurs, le président de la Fédération des chasseurs de l'Oise, Guy Harle d'Ophove, a livré d'emblée un discours offensif contre les anti-chasse qualifiés de « révolutionnaires, violents et dangereux ».

Agir !

Interpellez-le

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 24 mars 2018 - Dans les médias → Nationale

Guy Harlé d'Ophove veut attaquer en justice les arrêtés municipaux interdisant la chasse à courre

Extraits de l'article de Jennifer Alberts, France 3 Hauts-de-France:

Plusieurs maires de l'Oise ont pris des arrêtés municipaux pour éviter que les chasses à courre ne se terminent dans les rues de leur commune comme cela a été plusieurs fois le cas. Des arrêtés que la Fédération des chasseurs de l'Oise ont décidé de faire annuler par la justice.
C'est surtout l'arrêté municipal, pris début février par le maire de Pont-St-Maxence dans l'Oise, qui est visé par cette contre-attaque de la Fédération des chasseurs de l'Oise.

Agir !

Interpellez-le

ont agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Chasse Chasse

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 19 février 2018 - Dans les médias → Prise de position marquante → Nationale

Le préfet de l'Oise suit une chasse à courre dans le 4x4 de Guy Harlé d’Ophove, président de la FDC60... et de la Commission environnement de la région

Après avoir reçu une lettre de soutien du préfet [représentant de l'État dans le département] fin janvier, le président de la Fédération départementale des chasseurs de l’Oise, Guy Harlé d’Ophove [président de la Commission "environnement, ruralité, chasse, pêche" de la région Haut-de-France présidée par Xavier Bertrand], l’a invité à suivre une partie de chasse à courre. (...) Toujours en colère ce lundi, les membres du collectif racontent avoir eu « la surprise de voir le préfet de l’Oise, Louis Le Franc, emmené par Guy Harlé d’Ophove à l’arrière de son 4x4 ».
(extrait de l'article du Parisien)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 15 novembre 2017 - Communication officielle → Prise de position marquante → Nationale

Le conseiller régional Guy Harlé d'Ophove affiche son mépris pour l'écrasante majorité de citoyens opposés à la chasse à courre

Effrayant aussi la passivité des masses à gober n’importe quoi.
Beaucoup de nos compatriotes ont perdu leur libre arbitre pour ne devenir que des récepteurs
incapables de sens critique
.

L’émotion est la règle et elle doit être collective et sélective, et être
déclenchée par quelques pseudos gourous, adeptes du spécisme, véganisme et autre.

Au contraire, il faut rendre coup pour coup et ne plus rien laisser passer.
Ne vous trompez pas, après la vènerie, ce sera le déterrage, puis le piégeage et les sauvaginiers,
car ils ne rêvent que de l’abolition de la chasse

(extraits de l'édito de Guy Harlé d'Ophove)

Agir !

Interpellez-le

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 15 février 2017 - Dans les médias → Régionale

Le vice-président de la région Hauts-de-France Guy Harlé d'Ophove souhaite que la réglementation européenne autorise la chasse des oies en février

Sur le site du Journal d'Abbeville :

La Fédération des chasseurs dénonce une récupération politique du problème de la chasse des oies en février. « L'État récolte les fruits de toutes ces années de laxisme : qu'il en gère à présent les conséquences. »
Les responsables de la fédération des chasseurs déplorent cette intrusion et précisent : « Depuis des années, les instances de la chasse départementales se battent pour autoriser la chasse des oies en février.

Agir !

Interpellez-le

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 24 avril 2016 - Dans les médias → Régionale

Ces élus soutiennent les chasseurs de la baie de Somme

Au sortir d’une saison très moyenne, les chasseurs de la baie de Somme ont tenu leur assemblée générale samedi, à Saint-Valery, sous la présidence de Nicolas Lottin.
Le maire de Saint-Valery et vice-président du conseil départemental, Stéphane Haussoulier (LR), a rappelé tout ce que le territoire leur devait. (...) Il a eu droit à une salve d’applaudissements en annonçant qu’elle n’aurait plus d’aide l’an prochain.
Même traitement pour Guy Harlé d’Ophove, président de la fédération de chasse de l’Oise, devenu celui de la commission environnement au conseil régional. Qu’un chasseur occupe cette fonction, « ça n’existe nulle part ailleurs », s’est-il vanté
Le député (PS) Jean-Claude Buisine a été également félicité pour son action en faveur de la chasse au gibier d’eau.
(extrait de l'article du Courrier Picard)

Agir !

Interpellez-les