Mer & pisciculture

13 eurodéputés demandent à la Commission de faire cesser le massacre de dauphins et de baleines aux îles Féroé (grindadráp)

Personnalités politiques (13)

Filtrez les personnalités par partis ou ancrages géographiques pour les interpeller en fonction de ces critères.

Question parlementaire

Européenne

Question avec demande de réponse écrite à la Commission des Eurodéputes :
Grace O'Sullivan (Verts/ALE), Ciarán Cuffe (Verts/ALE), Francisco Guerreiro (Verts/ALE), Jutta Paulus (Verts/ALE), Thomas Waitz (Verts/ALE), Tilly Metz (Verts/ALE), Rosa D'Amato (Verts/ALE), Sylwia Spurek (Verts/ALE), Caroline Roose (Verts/ALE), Marie Toussaint (Verts/ALE), Sara Matthieu (Verts/ALE), Billy Kelleher (Renew), Alviina Alametsä (Verts/ALE), Manuela Ripa (Verts/ALE), Ernest Urtasun (Verts/ALE), Mick Wallace (The Left), Sabrina Pignedoli (NI), Clara Aguilera (S&D), Geert Bourgeois (ECR), Petros Kokkalis (The Left), Mario Furore (NI), Isabel Carvalhais (S&D), Chris MacManus (The Left), Chiara Gemma (NI), Laura Ferrara (NI), Fabio Massimo Castaldo (NI), Anja Hazekamp (The Left), Tiziana Beghin (NI), Dino Giarrusso (NI), Martin Buschmann (NI), Michal Wiezik (PPE), Dan-Ştefan Motreanu (PPE), Delara Burkhardt (S&D), Daniela Rondinelli (NI), Carmen Avram (S&D), Chrysoula Zacharopoulou (Renew), Saskia Bricmont (Verts/ALE), Andrey Kovatchev (PPE), Damien Carême (Verts/ALE), Ignazio Corrao (Verts/ALE), Brando Benifei (S&D), Pascal Durand (Renew), César Luena (S&D), Hilde Vautmans (Renew), Tanja Fajon (S&D), Manuel Bompard (The Left), Maria da Graça Carvalho (PPE), Christophe Grudler (Renew), Henna Virkkunen (PPE), Emmanouil Fragkos (ECR), Anne-Sophie Pelletier (The Left), Stéphane Séjourné (Renew), Ville Niinistö (Verts/ALE)

Chaque année a lieu aux îles Féroé un abattage massif de dauphins et de baleines connu sous le nom de grindadráp. Le 12 septembre 2021, cette pratique s’est soldée par le meurtre de 1 400 dauphins à flancs blancs. Il s’agit là de l’un des plus importants massacres de dauphins à flancs blancs jamais recensés dans l’histoire de cette tradition, sans parler de l’acte de barbarie qu’il représente envers les animaux.
Les Féroé ne sont pas soumises à la législation européenne, pas plus qu’elles ne sont tenues d’appliquer la Convention de Berne. Pour autant, l’archipel profite largement des accords bilatéraux qui le lient à l’Union: accords de pêche, mais aussi commerciaux, scientifiques ou de coopération technologique. L’attitude permissive des autorités danoises à l’égard de ce massacre ne fait qu’en faciliter la tenue annuelle. Il demeure que le grindadráp est soumis à la législation de l’Union pour ce qui est de la directive Habitats, laquelle interdit aux États membres toute forme de perturbation, de capture ou de mise à mort intentionnelle de cétacés.

1. La Commission considère-t-elle que la facilitation du grindadráp par le Danemark soit une violation de la législation environnementale en vigueur sur la protection des cétacés?
2. Prévoit-elle de prendre les mesures qui s’imposent pour espérer mettre un terme à ce massacre – en faisant usage des moyens de pression économiques dont elle dispose, par exemple?
3. Collaborera-t-elle avec les États membres, mais aussi avec des organisations telles que la Commission baleinière internationale, afin que soient protégés les dauphins à flancs blancs et les globicéphales?

Question avec demande de réponse écrite à la Commission des Eurodéputés :
Martin Buschmann (NI), Fabio Massimo Castaldo (NI), Eleonora Evi (Verts/ALE), Günther Sidl (S&D), Virginie Joron (ID), Aurélia Beigneux (ID), Michal Wiezik (PPE), Zdzisław Krasnodębski (ECR), Annika Bruna (ID), Petras Auštrevičius (Renew), Emil Radev (PPE), Veronika Vrecionová (ECR)
Objet: Le grindadráp dans les Îles Féroé

Cette année, lors du grindadráp, ce sont des centaines de globicéphales et plus de 1 400 dauphins qui ont été tués dans les Îles Féroé. Le massacre de ces créatures sensibles et intelligentes a bouleversé l’opinion publique.
Les Îles Féroé ont été officiellement associées au septième programme-cadre de la Communauté européenne (FP7) à partir de 2010 et ont bénéficié d’un programme-cadre pour la recherche et l’innovation qui a pris fin en 2020. Un nouveau programme est en cours de négociation et les dernières réunions ont lieu fin septembre.

L’un des volets de ce programme portant sur la pêche, la Commission peut-elle indiquer dans le détail comment les pratiques cruelles du grindadráp sont traitées et quelles mesures sont prises pour encourager les Îles Féroé à abandonner cet événement annuel qui s’oppose fortement aux objectifs de l’Union européenne en matière de bien-être animal?

Question avec demande de réponse écrite E-005343/2021 à la Commission de l'Eurodéputé Raphaël Glucksmann (S&D)/

En septembre dernier, perpétuant la tradition du «grindadráp», les habitants des îles Féroé ont chassé et tué 1 428 globicéphales dans la plus grande atrocité. Certains dauphins ont été broyés par les pales des bateaux, d’autres ont été découpés vivants.
Cette pratique participe de la destruction de la biodiversité; des groupes entiers de cétacés sont massacrés, incluant juvéniles, femelles en gestation et femelles en âge de procréer.
Une loi de 2015 interdit à tout bateau étranger à la chasse de naviguer parmi les bateaux de chasseurs. L’État danois envoie ainsi des militaires aux îles Féroé, empêchant toute intervention des associations de défense de la vie marine.
Alors que les considérations environnementales et de bien-être animal n’ont jamais été aussi importantes dans l’Union, ce massacre a suscité une vague d’émotion dans toute l’Europe, et au-delà.
La Commission pourrait-elle indiquer ce qui suit:
1. A-t-elle commandé une étude fiable permettant d’évaluer la population des globicéphales à l’échelle européenne et l’impact de cette pratique?
2. Le Danemark est signataire de la Convention de Berne relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l’Europe. La Commission condamne-t-elle cette pratique de chasse et quelles actions a-t-elle enclenchées pour inciter le Danemark à respecter ses engagements?

Lire la suite

Crédits

Soumis par Thierry Lherm

Partager cette prise de position

Attentes citoyennes

Sondage
Menus végé
Sondage sur le thème Élevage
25%

des Français
déclarent que manger de la viande n'a pas de sens dans le monde actuel

Parcourir les sondages
Sondage
Menus végé
Sondage sur le thème Élevage
81%

des Français
sont favorables à l’instauration d’une politique obligeant les cantines à proposer des menus végétariens équilibrés (à chaque repas ou deux fois par semaine)

Parcourir les sondages